NBA

NBA : “Meilleur défenseur du monde”, Rudy Gobert parmi les plus grands

Sacré meilleur défenseur de l'année mardi soir pour la quatrième fois de sa carrière, Rudy Gobert a cimenté sa place dans l'histoire de la NBA. Aujourd'hui, il semble enfin reconnu à sa juste valeur.

Historique. Dans la nuit de mardi à mercredi, Rudy Gobert a été élu meilleur défenseur de l'année en NBA, pour la saison 2023-2024. Le pivot des Minnesota Timberwolves a largement dominé les votes avec 72 premières places, devançant son compatriote Victor Wembanyama (2e) et l'intérieur du Miami Heat, Bam Adebayo (3e).

C'est la quatrième fois que Rudy Gobert remporte ce trophée, lui qui l'avait déjà gagné en 2018, 2019 et 2021 lorsqu'il portait le maillot du Jazz d'Utah. En obtenant cette récompense pour la quatrième fois, il est devenu le joueur le plus récompensé de l'histoire de la NBA, à égalité avec Diekmbe Mutombo et Ben Wallace.

“Un honneur incroyable”

Ce nouveau trophée est une fierté pour le Français, qui n'aurait jamais pensé atteindre un tel niveau. “C'est un honneur incroyable. Quand je suis arrivé en NBA en 2013, je n'aurais jamais imaginé ça. Je voulais déjà me faire respecter, gagner ma place. Devenir un vrai joueur NBA, en somme. Ça s'est fait étape par étape jusqu'au jour où j'ai réalisé que j'avais ça en moi, que je pouvais devenir le meilleur défenseur au monde. C'est ce que je suis devenu aujourd'hui”, a confié le pivot dans les colonnes du journal L'Equipe.

Ce titre de meilleur défenseur de l'année vient aussi récompenser deux années de travail pour lui, qui a dû se réinventer en arrivant dans le Minnesota à l'été 2022. “C'était un vrai défi. Les Wolves n'avaient plus été une équipe du “top 10″ en défense depuis l'ère Kevin Garnett, et Tim Connelly (directeur des opérations basket des Wolves) m'a fait venir pour retrouver cette identité. On a traversé beaucoup d'obstacles, beaucoup de challenges la saison dernière, et je suis fier de la manière dont on a continué à construire et à se battre”, s'est-il réjoui.

Objectif bague

Si ce quatrième trophée de meilleur défenseur de l'année place Rudy Gobert parmi les meilleurs défenseurs de l'histoire, cela n'est pas suffisant pour le rassasier. “Je vais continuer à me battre chaque jour pour être le meilleur joueur et la meilleure personne possible”, a-t-il expliqué au journal L'Equipe. Au top de sa forme, le pivot espère pouvoir tirer profit de son expérience et du talent présent dans l'effectif de Minnesota pour aller chercher un titre NBA, qui manque encore à son palmarès. “C'est un rêve d'être champion, autant qu'un objectif”, a confirmé le Français.

Qu'il aille au bout dès cette saison avec les Timberwolves ou non, son trophée obtenu ce mardi soir l'a bel et bien fait entrer dans une nouvelle dimension. Et lui permet peut-être enfin d'être reconnu à sa juste valeur, lui dont l'impact et le talent ont souvent été minimés et critiqués. Suffisamment pour, déjà, être considéré comme un possible Hall of Famer, au même titre que ceux qu'il a égalé, Dikembe Mutombo et Ben Wallace ? “Je ne sais pas. En tout cas, je suis loin d'avoir fini et d'avoir tout montré”, a préféré esquiver le Français. S'il était sacré champion NBA avec Minnesota, cela l'en rapprocherait fortement.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut