Basketball

NBA Play-in : Indiana balaye Charlotte, Tatum étincelant

Les choses sérieuses ont démarré dans la nuit de mardi à mercredi pour la conférence Est. Tandis que les Hornets ont complètement sombré face aux Pacers dans ce play-in, Washington a subi la loi de Jayson Tatum et devra battre Indiana pour aller en playoffs. 

 

Charlotte Hornets (10e) @ Indiana Pacers (9e) : 117-144

Le suspense a été de courte durée au Bankers Life Fieldhouse. En ouverture du play-in, les Pacers n’ont laissé aucune chance à des Hornets inexistants. Les partenaires de LaMelo Ball ont été bombardés d’entrée par Doug McDermott, auteur de quatre paniers à trois points en autant de tentatives dans les cinq premières minutes du match. Indiana comptait alors treize points d’avance (20-7) et n’a cessé de creuser l’écart. Devonte’ Graham a pourtant essayé de remettre son équipe sur les rails d’un tir primé venu d’ailleurs. Sans succès.

 

Plus que par l’écart de points (40-24), le match semblait déjà plié à la fin du premier quart-temps par l’état d’esprit de Charlotte. La franchise de Michael Jordan a manqué de conviction des deux côtés du terrain. En attaque, les chiffres parlent d’eux-mêmes : LaMelo Ball, Terry Rozier et P.J. Washington n’ont cumulé que 38 points, n’affichant notamment que 20% de réussite derrière l’arc. En face, Domantas Sabonis n’a même pas eu besoin d’être brillant au scoring (14 points) pour que la défense des Hornets soit submergée. Si le Lituanien a été dominant au rebond avec 21 ballons captés, son équipe menait déjà 74-45 en début de troisième quart-temps lorsqu’il a inscrit son deuxième panier du match. Oshae Brissett (23 points) et Doug McDermott (21) se sont illustrés aux avant-postes, avec quelques actions lumineuses.

 

En ayant compté jusqu’à 39 points d’avance (139-100), les Pacers ont finalement signé une victoire 144-117 pour continuer à rêver des playoffs.

 

Washington Wizards (8e) @ Boston Celtics (7e) : 100-118

L’affiche la plus attendue de la nuit a tenu ses promesses. Avec une place en playoffs dans le viseur, les Celtics et les Wizards se sont livré un duel serré et intense sur le parquet du TD Garden. Dominé par Boston, le début de match a vu Washington perdre sept ballons et être puni d’un retard de six points à la fin du premier quart-temps. Mais dans le sillage de Rui Hachimura (8 points) et Bradley Beal (22 points), les joueurs de la capitale ont infligé un 7-0 à leurs adversaires pour prendre l’avantage (42-37). Les partenaires de Russell Westbrook (20 points), douze rebonds au compteur à la mi-temps, ont ainsi regagné les vestiaires en menant 54-52. Et le meneur n’a pas oublié de soigner ses highlights.

 

Mais il n’en fallait pas plus pour énerver Jayson Tatum. L’ailier des C’s a d’abord laissé les commandes à Kemba Walker (29 points), auteur de trois paniers primés consécutifs et de quelques inspirations collectives.

 

“Jay-T” a ensuite pris le relais pour tuer le match. Jusqu’alors assez discret, le franchise player des Celtics a marqué le troisième quart-temps de son empreinte avec 23 points. De quoi mener un run de 17-2 pour donner un avantage définitif aux siens juste avant d’entamer les douze dernières minutes (90-80). Pas de quoi calmer Jayson Tatum pour autant. L’ancien de Duke a continué sa démonstration pour boucler la rencontre avec 50 points. Une performance monstrueuse, à laquelle Evan Fournier a ajouté huit unités pour offrir une victoire 118-100 de Boston.

 

Les Pacers et les Wizards ont donc rendez-vous jeudi soir pour se disputer le dernier ticket pour les playoffs à l’Est. Directement qualifiés grâce à leur victoire, les Celtics affronteront quant à eux les Nets au premier tour. 

 

Crédit photo de une : Basketusa.com

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire