Foot US

NFL Top/Flop (Wild Card): La tempête Henry emporte Tom Brady

Au programme cette semaine en NFL: Tom Brady et Drew Brees déjà éliminés des playoffs, des coureurs en mode bulldozer, un mauvais geste, un rookie record et un couteau suisse.

 

Top 3: Derrick Henry est un titan!

Derrick Henry (RB ; Tennessee Titans): 182 yds ; 1TD

Une tempête de neige, du nom de Henry, menaçait la Nouvelle-Angleterre avant le match. Finalement cette tempête s’est bien abattu sur Foxborough et elle portait le maillot des Titans.

Le coureur de Tennessee est inarrêtable actuellement et contre les Patriots, il a été encore une fois monstrueux! Extrêmement puissant, ce joueur est un véritable bulldozer. Il a fait très mal à l’excellente défense des Pats qui encaisse normalement moins de 100 yards par match. Contre la tempête Henry, ils en ont encaissé le double. 34 courses et 182 yards (record de la franchise en playoffs) pour user et finalement venir à bout des joueurs de New-England. Grâce à leur star les Titans créent une plus grosses surprises de ces dernières années en playoffs en éliminant les tenants du titres chez eux (20-13)!

Deshaun Watson (QB ; Houston Texans): 247 yds ; 1 TD ; 0 Int à la passe + 55 yds ; 1 TD à la course

Zéro point inscrit à la mi-temps par les Texans, seulement 50 yards à la passe, Deshaun Watson est passé complètement à côté de sa 1ère mi-temps. Heureusement pour lui et Houston, il a su redresser la barre après la pause.  Très précis à la passe (80% de passes complétées), il a enfin pu faire avancer son équipe qui est revenue au score petit à petit. C’est d’ailleurs lui qui a ouvert le score pour les Titans avec une course de 20 yards pleine d’autorité. Touchdown converti à deux points par … lui-même !

Mais c’est en prolongation que le quarterback des Texans s’est illustré de la plus belle des manières. Alors que son équipe avait besoin d’un field goal pour l’emporter, Deshaun Watson a justifié sa réputation de quarterback insaisissable en échappant, on ne se sait encore comment, à un sack inévitable pour le commun des mortels. S’en suit une passe de 34 yards, pour Taiwan Jones qui propulse Houston à 10 yards de l’en-but et en Divisional Round par la même occasion !

Dalvin Cook (RB ; Minnesota Vikings) : 94 yds ; 2 TD

Les bulldozers sont à la mode en NFL. Après Derrick Henry le samedi, c’est Dalvin Cook qui s’est illustré Dimanche. De retour de blessure, le running-back des Vikings a semblé en très grande forme, sur la lancée de son excellente saison régulière (1135 yds ; 13 TD). Très sollicité par son quarterback, il a porté 28 fois le ballon et la défense des Saints a eu beaucoup de mal à l’arrêter. En plus de faire avancer son équipe, son efficacité a permis à Kirk Cousins d’avoir plus de liberté dans le jeu de passe et le quarterback des Vikings en a profité.

Cerise sur le gâteau (en plus de la qualification), Dalvin Cook a fini deux fois derrière la ligne des Saints. Pas mal pour un premier match en playoffs !

 

 

Flop 3 : Tom Brady et Drew Brees clap de fin?

Tom Brady (QB ; New England Patriots): 209 yds ; 0 TD , 1 Int

En difficulté lors des derniers matchs de saison régulière, tout le monde attendait un réveil des Patriots et surtout de Tom Brady pour lancer la campagne de playoffs. Il n’a pas eu lieu…

Dans le dur, le quarterback légendaire des Patriots a eu beaucoup de mal a trouvé des solutions. Il a complété à peine 50% de ses passes et il n’a lancé aucun touchdown. Pire l’attaque menée par Tom Brady n’a inscrit aucun point en seconde mi-temps. Pourtant les Pats ne comptaient qu’un petit point de retard à ce moment là. Quasiment incapable d’obtenir une première tentative, il a laissé son équipe punter quatre fois d’affilée!

Enfin sa dernière passe résume bien son match. Alors qu’il avait l’occasion de remonter le terrain pour offrir la victoire à son équipe, il s’est fait intercepter sur la première passe de ce drive. Touchdown Titans, Game Over et retraite pour Tom Brady ?

Drew Brees (QB ; New Orleans Saints): 208 yds ; 1 TD ; 1 Int et 1 fumble

Décidément ce week-end a été difficile pour les quarterbacks de plus de 40 ans. Après Tom Brady, c’est Drew Brees qui a subi une énorme déconvenue lors de ce week-end de Wild Card (20-26 OT). C’est encore plus surprenant pour le leader des Saints car son attaque tournait à plein régime depuis plusieurs semaines (40 points de moyenne sur les quatre derniers matchs !).

Pas aidé par le jeu au sol (moins de 100 yards au total), Drew Brees a commis des erreurs qui ne lui ressemble pas. Alors que son équipe avait l’occasion de finir la première période avec la balle, il a pris un risque énorme en tentant une passe lointaine interceptée par la défense des Vikings. Les joueurs de Minnesota en profitent pour marquer un touchdown et prendre l’avantage juste avant la mi-temps. Enfin, son fumble (son premier de la saison !) dans la red-zone en deuxième mi-temps est également un tournant du match alors que son équipe avait l’occasion de prendre l’avantage… Un match à oublier pour Drew Brees en espérant que ce ne soit pas le dernier !

 

Jadeveon Clowney (LB ; Seattle Seahawks)

Le mauvais geste de Jadeveon Clowney a été le tournant du match (credit photo: Yahoo Sports)

Le linebacker de Seattle a encore été une fois excellent contre les Eagles mais c’est plus son comportement que sa perfomance qui nous a dérangé. Lors du premier quart-temps, il est venu plaquer dans le dos casque contre casque Carson Wentz alors que celui-ci était déjà quasiment au sol. Touché à l’arrière du casque, la tête du quarterback a ensuite frappé le sol… Ce fût la dernière action du match pour le quarterback des Eagles. Après être rentré au vestiaire pour un protocole commotion, on ne l’a jamais revu!

Ce geste dangereux et anti-sportif aurait mérité une sanction de la part des arbitres. En plus de gâcher le match des Eagles et de Carson Wentz, ce geste est venu gâcher le plaisir des spectateurs et téléspectateurs. Déjà privés de nombreux joueurs, les joueurs de Philly ne pouvaient rien faire sans leur quarterback (9-17)…

 

 

Défenseur de la semaine: Danielle Hunter porte bien son nom

Danielle Hunter (DE ; Minnesota Vikings): 5 placages ; 1.5 sack ; 1 fumble forcé

Nom: Hunter. Profession: Chasseur de quarterback. Décidément le défensive end des Vikings porte bien son nom. Fort de ses 19 sacks en deux saisons, il a été un poison pour la ligne offensive des Saints, pourtant réputée comme excellente. En plus de 1.5 sack, il a mis la pression trois fois sur Drew Brees. Pressé dans ses choix, le quarterback des Saints est apparu moins à l’aise que d’habitude.

Le défenseur de Minnesota est surtout l’auteur de l’action du match! Alors qu’il reste quatre minutes à jouer et que les Saints entrent dans la red-zone des Vikings, Danielle Hunter perfore une nouvelle fois le rideau offensif de la Nouvelle-Orleans pour aller mettre la pression et taper dans le bras de Drew Brees qui perd le ballon! Même si les Saints sont parvenus à égaliser sur le drive suivant, cette perte de balle leur a coûté cher.

 

 

Rookie de la semaine : Donkey Kong Metcalf

DK Metcalf (WR ; Seattle Seahawks) : 160 yds ; 1 TD

DK Metcalf est un monstre de 1m93 pour plus de 100 kg doté d’une vitesse impressionnante. Ce phénomène physique était annoncé comme une des curiosités de la dernière draft. Inquiétées par de nombreuses blessures, beaucoup d’équipes ont fait l’impasse et il a fallu attendre la fin du deuxième tour pour voir son nom appelé. Direction Seattle pour l’imposant receveur !

Avec 900 yards et 7 touchdowns, sa première saison est plutôt un succès et un pari réussi pour les Seahawks. Mais lors de son premier match en playoffs, DK a fait très fort ! Avec 160 yards au compteur, il a tout simplement battu le record de yards en réception pour un rookie en playoffs. Il a également inscrit un magnifique touchdown de 53 yards dans le 3ème quart-temps pour faire définitivement le break. Après ce match, on en est presque sûr, DK Metcalf a tout d’un grand !

 

 

Surprise du chef : Taysom Hill l’OVNI de la NFL

Taysom Hill (QWRB ; New Orleans Saints) : 50 yds à la passe + 50 yds à la course + 25 yds ; 1 TD en réception

La course rageuse de Taysom Hill (credit photo: PackersNews)

Taysom Hill doit être le seul joueur en NFL actuellement à ne pas avoir de poste de prédilection. Quarterback de formation, il est capable de tout faire. Il est la définition même du couteau suisse pouvant dépanner dans toute situation. Contre les Vikings ses statistiques sont incroyables : joueur qui a réalisé la passe la plus longue (50 yards), joueur de son équipe qui a parcouru le plus de yards au sol, seul joueur de son équipe qui a inscrit un touchdown en réception. On pourrait rajouter de nombreux blocs sur du jeu au sol et même un placage sur un jeu défensif.

Dans un match où la Nouvelle-Orleans s’est fait éliminer à la surprise générale (26-20 après OT), il a été le meilleur joueur en attaque. La seule satisfaction de ce match pour les Saints. Il ne sera jamais titulaire en NFL mais beaucoup d’équipes auraient besoin d’un joueur avec une telle volonté de gagner !

1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
tempus ut quis, Aliquam elit. commodo ante. consectetur vel, luctus felis Lorem