NBA

NBA : Nikola Jokic MVP de la saison !

Ce serait fait pour Nikola Jokic. D'après plusieurs sources dont le très fiable Adrian Wojnarowski, le Serbe est (ou sera) de nouveau élu MVP de la saison régulière NBA 2022. Déjà plébiscité l'an passé, il réalise un back-to-back mérité mais controversé, tant, il est vrai, la lutte à trois s'annonçait indécise. Son duel face à Giannis Antetokounmpo et Joël Embiid fut magnifique, mais la fin de saison en boulet de canon du joueur des Nuggets a sans doute fait pencher la balance. 

Et pourtant, tout laissait à penser que le Saint-Graal reviendrait à Joël Embiid. C'est d'ailleurs la NBA elle-même qui l'annonçait sur son site.. avant de se rétracter. Finalement ESPN affirme être sûre que le trophée retournera en Serbie au moins un an de plus. Il deviendra le 13ème joueur seulement à réussir ce doublé historique. Symbole de la performance XXL de Jokic cette saison encore.

Jokic, MVP NBA meilleur que l'an passé

Car si ce titre est autant contesté, du fait de l'extraordinaire saison de ses adversaires, la sienne reste tout bonnement stratosphérique. Elu MVP l'année dernière avec des stats fabuleuses, le Joker a trouvé le moyen de faire mieux ! Jugez par vous même : il score plus (27.1pts contre 26.4 en 2020-2021, meilleur performance en carrière au passage), prend plus de rebonds (13.8 prises contre 10.8, là aussi il n'avait jamais fait aussi bien), et son pourcentage au shoot (58.3%) est le meilleur depuis qu'il a intégré la grande ligue. Il est par ailleurs devenu le premier joueur de l'histoire à compiler 2000 points, 1000 rebonds et 500 passes décisives sur une saison.

Surtout, il a été capable de porter à bout de bras ces Nuggets privés de Jamal Murray toute la saison et Michael Porter Jr, très longtemps. Sans Jokic, autant le dire tout de suite, Denver n'aurait sans doute pas fait mieux que Houston, cancre de la ligue. Et pourtant, la franchise du Colorado a terminé 6ème, devant des franchises comme Minnesota, les Clippers ou encore les Lakers, se qualifiant directement pour les playoffs! Une preuve supplémentaire de son poids sur sa franchise?  Les stats avancées estimaient que les Nuggets étaient cette saison une équipe susceptible de remporter 18 matchs lorsqu’il n’était pas sur le terrain, contre 62 lorsqu’il jouait.. Stratosphérique.

Une lutte acharnée pour le titre de MVP

Pourtant en face, la concurrence était plus que rude. A commencer par Embiid. Enfin débarrassé de ses pépins physiques, il a pu pour la première fois de sa carrière, réaliser une saison pleine, disputant 68 matchs. Et celle-ci fut la meilleure de sa carrière : jamais il n'avait autant marqué (30.6pts de moyenne, meilleure scoreur de la ligue), et distribué de passes décisives (4.2). 4ème avec les Sixers, il a atteint un meilleur classement collectif que Jokic, seulement 6ème à l'Ouest. Mais si l'on parle de classement, il y en a bien un qui fait encore mieux. 3ème avec les Bucks, à égalité avec les Celtics 2ème, Giannis Antetokounmpo ne terminerait que 3ème du classement final pour le MVP 2022. Pourtant sur un plan statistique, il réalise une saison au moins aussi bonne que celles de 2019 et 2020, qui lui avaient valu d'être MVP deux années consécutives. Avec 29.9 pts par match, il atteint même des sommets qu'il n'avait que tutoyé jusqu'alors. Ses performances, parfois irréelles, ont tendance à être banalisées, tant le Greek Freak nous a habitué à des stats de dingue.. Ce qui a peut-être joué en sa défaveur. Alors qu'il y a 3 ans, une saison comme celle-ci lui aurait assuré le trophée. Preuve en est de la lutte acharnée entre les trois Européens. Et pourtant, si l'on se réfère à ce qu'avance ESPN, il n'y a pas eu débat: 37 voix pour le Serbe, 13 pour le Camerounais, 6 pour le Grec.

On se dirige donc vers un back-to-back pour Nikola Jokic, déjà élu MVP la saison dernière. Si Giannis et Embiid méritaient tout autant le fameux trophée, force est de constater que le Serbe a porté les Nuggets de façon monstrueuse toute la saison, alors que personne ne les attendait si haut. Une saison de haute volée qui n'augure rien de bon pour la concurrence : au complet la saison prochaine, les Nuggets risquent d'être très dangereux.  

Crédit photo : L'analyste.fr

Dernières publications

En haut