Catch

NJPW – Southern Showdown in Sydney, le Sniper sème le CHAOS

Théâtre la veille d’un affrontement historique entre Will Ospreay et Robbie Eagles, New Japan Pro-Wrestling enchaînait dès aujourd’hui avec sa seconde date en Australie, cette fois-ci à Sydney. Aucun combat de championnat à l’horizon, un événement semblable à un show de tournée mais pour la grande joie des australiens.

On ouvre le bal par un combat par équipe opposant les talents locaux Michael Richards et Andrew Villalobos aux frères Stevie et Tome Filip qui s’adjugeront la victoire en seulement sept petites minutes de combat.

Battu la veille par El Phantasmo, Rocky Romero a redoré son blason en soumettant Tony Kozina de son Armbar.

Jack Bonza a battu Mick Moretti par tombé grâce à son Falcon Arrow en onze minutes de temps tandis que Chase Owens a battu Aaron Sollow par tombé grâce à son Package Piledriver.

Toru Yano a encore frappé, épaulé par Mikey Nicholls et Juice Robinson, notre cher ami Toru a une nouvelle fois surpris Gino Gambino, épaulé des frères Tama Tonga & Tanga Loa, d’un petit paquet pour remporter l’échauffourée.

Avant d’attaquer directement le main-event, Tomohiro Ishii se paye une promenade dominicale en battant Toa Henare par tombé grâce à sa Vertical Brain Buster, cette prise qui peut vous tuer, on en est certain.

ROBBIE EAGLES TRAHIT SES POTES DE BULLET CLUB ET REJOINT CHAOS 

Vaincu hier par Will Ospreay, Robbie Eagles revint cette fois-ci en scelle accompagné de son leader Jay White et de Bad Luck Fale pour affronter Will Ospreay, Hiroshi Tanahashi et Kazuchika Okada. 

Et une nouvelle fois, l’australien se fit river les épaules par le champion de la division Junior. Dès le son de la cloche indiquant la fin du combat, White s’en prit violemment à Ospreay et tandis une chaise à son acolyte pour voir si celui-ci en a encore dans le pantalon – il s’apprête à donner un coup de chaise sur le dos meurtri de l’anglais avant qu’il ne l’a jette au sol. Pas le temps de souffler, Eagles claque un Superkick en pleine poire du néo-zélandais tandis que Tanahashi et Okada s’occupent de l’imposant Bad Luck Fale.

La deuxième nuit de cette escale australienne se termine sur un happy ending, Robbie Eagles célèbre avec probablement ses nouveaux alliés, en tout cas, c’est ce que nous confie Will Ospreay sur les réseaux sociaux.

« Tu viens pour le G1, Robbie ? »

Certes doté d’une affiche moins prestigieuse qu’hier à Melbourne, cette deuxième nuit de New Japan Pro-Wrestling a permis d’élever encore un peu plus vers le haut le héros local, Robbie Eagles, qui a sûrement rendu fier tout une nation.

Soyer fier d’être fan de catch.

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
elit. risus nunc libero ipsum mattis ut id, ut felis quis