NJPW x ROH – G1 Supercard, à l’assaut du Madison Square Garden.

Fruit de l’unification entre la New Japan Pro-Wrestling et de la Ring of Honor, le G1 Supercard s’apprête à investir le mythique Madison Square Garden le 6 avril prochain, la veille de WWE WrestleMania. D’autant plus que la célèbre salle est le Temple du Catch des Etats-Unis, théâtre des heures glorieuses de la WWE alors WWWF sous la gouverne de Vincent James McMahon. Un lieu rempli d’histoires où les deux promotions pourront écrire la leur ce samedi prochain. 

L’ASSASSIN PART A L’ASSAUT DE LA TOUR DES ÎLES 

Un tremblement de terre en plein New York City, vous avez déjà vu ça ? Eh bien, vous le verrez ce samedi, notre cher champion NEVER Will Ospreay, qu’on le retrouvera huit jours plus tard dans le Studio Jenny de Nanterre affrontera le champion de la télévision Jeff Cobb. Et pour pimenter tout cela, le gagnant repart avec les deux ceintures, c’est pas cool ça ?

Tout deux capables de livrer d’excellentes performances à chaque instant, personne ne doute de la bonne facture du combat, une belle odeur de hype qui se profile.

L’ASSAUT DU CHÂTEAU 

Alors qu’il officiait en tant que commentateur lors du dix-septième anniversaire de la Ring of Honor, notre ami Dalton Castle a envoyé un challenge à la star mexicaine RUSH après que celui-ci ait battu Bandido. Bien sûr, RUSH accepta.

Vendu comme l’opposition entre la star de la ROH et celle de la CMLL, on est dans la situation simple du « que le meilleur gagne » tout en sachant que les deux hommes nous livrons un chouette match, next.

DANS LA SAUCE MAYU

Revanche de la revanche de la revanche entre Mayu Iwatani et Kelly Klein… bref, vous avez compris. L’unique combat féminin de la soirée est un combat réchauffé, un peu comme la Pasta Box quand t’es étudiant : t’en bouffe tout le temps et ça fait chier.

Un peu dommage quand on a un roster féminin assez vaste malgré qu’il ne soit pas le meilleur, il y avait autre chose à faire que du déjà vu. Lauréat du combat pause pipi.

STREET FIGHT FAÇON NEW-YORKAISE 

Officialisé il y a peu, on a enfin trouvé un adversaire pour le camarade Bully Ray en la personne de Juice Robinson, le champion des Etats Unis à la New Japan. Une place dans la carte fort surprenante pour Robinson, soit.

Une bonne dose de violence pour amuser un public bouillant comme le Madison Square Garden. Y’a plus qu’à que Bully Ray nous sortent des tables, des échelles et des chaises pour renvoyer au début des années 2000 et pour notre plus grand plaisir. Que le révérend D-Von bénisse ce combat.

LA TRIADE

Lors du quarante-septième anniversaire de la New Japan Pro-Wrestling, le champion Junior Heavyweight Taiji Ishimori a lancé directement un autre open challenge quelques instant après avoir défait Jyushin Thunder Liger. Surprise, la superstar de la CMML, Dragon Lee apparaît, la demi-molle était présente avant que…

Un autre voltigeur exprime son envie de mettre son grappin sur Ishimori : Bandido qui souhaite représenter avec fierté la bannière Ring of Honor, gaule de l’espace.

Potentiel show-stealer, beaucoup ont les yeux rivés sur ce combat, et que la No Fly Zone aille se faire voir. Bandido va sauter du haut de l’Empire State Building, vous l’aurez lu en premier ici.

LA RUÉE VERS L’OR

Huit joyeux lurons s’affronteront ce samedi soir où la paire victorieuse repartira avec les titres par équipes de la New Japan Pro-Wrestling ET de la Ring of Honor, l’enjeu est très grand.

L’affrontement de base devait êtres les champions IWGP Tama Tonga & Tanga Loa contre les champions ROH Mark & Jay Briscoe, affrontement entre fratries, on était tous déjà tout sourire avant que les frangins Briscoe paument leur or face à Brody King et PCO. C’est la tuile. Avant que les deux promotions rajoutent un peu de piquant à la confrontation.

Le combat est transformé en un Four Way par équipe où les ingouvernables EVIL & SANDA et Jay & Mark Briscoe sont rajoutés, baston générale en plein New York, vous n’êtes pas prêts.

TEA (ACE) TIME

Deux hommes oubliés de la carte, les fans étaient tristes. Tous deux auteurs d’excellentes performance lors de la dernière édition de la New Japan Cup, il se devait de ne pas laisser ces deux-là sur la touche, et tu peux enlever ton gilet jaune.

Hiroshi Tanahashi s’est vu donner la chance de remporter des mains de Zack Sabre Jr. son titre de champion poids lourds de la Revolution Pro-Wrestling (une promotion britannique partenaire de New Japan). Après s’être fait éliminé par Tanahashi lors des quarts de finale de la New Japan Cup, on suppose que l’anglais, il en a gros, (sir).

L’INGOUVERNABLE DORÉ 

Une autre rencontre qui découle du tournoi cité ci-dessus. Le champion en péril contre l’incontestable chouchou du public. Rappelons que Tetsuya Naito a été défait par Kota Ibushi lors du premier tour de la New Japan Cup, une défaite encore plus amer qu’un café sans sucre.

Après la défaite de Kota Ibushi lors du second round du tournoi (face à Zack Sabre Jr.), les deux hommes se sont confrontés mainte fois dans des combats par équipe où la tension n’a fait que s’intensifier, où Ibushi était plus intéressé de casser la gueule de Naito que de remporter son match, on en est là.

Sachant que la Golden Star a signé récemment un deal exclusif avec la New Japan, on ne serait pas surpris de le voir remporter le titre. La hype est grande.

UN TRIANGLE PARSEMÉE D’ÉCHELLES

Alors ça, c’est du caviar mon bonhomme. Après nous avoir claqué un affrontement de soixante minutes lors du dix-septième anniversaire de la promotion de Baltimore, Matt Taven et le champion ROH Jay Lethal étaient partis remettre le couvert dû coté de New York mais un petit Vilain est venu jouer les troubles fêtes.

En novembre 2018, Marty Scurll remportait le Survival of the Fittest, un tournoi qui offre une chance au titre mais ce dernier n’avait pas encore invoqué son title shot jusqu’à il se dise que ça serait sympa de s’incruster au MSG. C’était prévu, c’est Ronda Rousey qui le dit.

Et pour pimenter le tout, les échelles seront de sortie, c’est cool les échelles. Et ça nous offre toujours des spots mémorables.

UN NOUVEAU COUP DE COUTEAU POUR LE RAINMAKER ?

Après sa renaissance lors de Wrestle Kingdom 13, Kazuchika Okada s’est fixé l’objectif de retrouver son or perdu face à Kenny Omega en juin dernier. Il alors remporté il y a bientôt deux semaines la fameuse New Japan Cup en rivant les épaules de SANADA en finale, prévisible.

En face il n’y a pas n’importe qui : le traître Jay White. Après avoir remporté le titre IWGP poids lourd des mains de Hiroshi Tanashashi en février, Switchblade pisse sur tout le monde en clamant qu’il est plus le fort, classique.

Deux options se présentent : sacrifier Jay White et remettre le Rainmaker sur le devant de la scène ou infliger une nouvelle défaite d’Okada face à Switchblade, qui le ferait passer pour un demeuré. Mais elle est là la force de New Japan Pro-Wrestling, on ne sait pas qui va gagner, rien n’est joué, rien n’est prévisible ou presque contrairement du côté du Met Life Stadium.

Vous avez le choix, soit mater les intronisations de vieux briscards dans un temple de la renommée peu prestigieux, soit mater du bon catch seul ou entre amis, c’est mieux entre amis. Mais dans tous les cas, kiffez, c’est tout ce qu’on souhaite.

Soyez fier d’être fan de catch.

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

risus. luctus leo Donec odio sit Donec