ATP

Novak Djokovic est expulsé et privé de l’Open d’Australie

L'Open d'Australie 2022 débute ce lundi 17 janvier mais se retrouve déjà au coeur de l'actualité avec l'exclusion de Novak Djokovic du pays dû à sa non-vaccination au Covid-19. 9 fois vainqueur du Grand Chelem Australien, le serbe ne pourra pas disputer le premier grand rendez-vous de la saison. Retour sur une nuit agitée

14/01 – 23h19 (heure française) : Djokovic à nouveau entendu par les autorités australiennes 

Djokovic a de nouveau été entendu par les services de l'immigration australienne concernant sa non-vaccination au Covid et son exemption médicale. Dans la foulée, il a été arrêté par les autorités australiennes selon une source proche de CNN.

15/01 – 00h23 (heure française) : Début de l'audience

L'audience concernant la sort de Novak Djokovic débute à la cour fédérale australienne.

15/01 – 00h39 (heure française) : Audience déterminée

L'audience a permis de fixer les modalités de jugement en appel du cas Novak Djokovic. Une seconde audience est prévue le lendemain pour annoncer la décision le lendemain. La question du nombre de juges est toujours en suspend.

15/01 – 1h14 (heure française) : Novak Djokovic à nouveau placé en rétention 

Pour la deuxième fois, le serbe a été placé en rétention administrative après l'annulation pour la deuxième fois de son visa par les autorités australiennes.

15/01 – 7h12 (heure française) : Nadal prend position 

L'Open d'Australie est bien plus important que n'importe quel joueur”, a déclaré samedi Rafael Nadal au sujet de son rival serbe Novak Djokovic qui livre une bataille juridique contre son expulsion d'Australie.

“L'Open d'Australie sera un grand Open d'Australie avec ou sans lui”, a affirmé le N°6 mondial aux journalistes depuis le Melbourne Park, à deux jours du coup d'envoi de ce tournoi du Grand Chelem. (AFP)

15/01 – 8h41 (heure française) : 3 juges pour Djokovic 

3 juges seront présent pour sceller le sort du numéro 1 mondial. En théorie, cela limite la capacité du gouvernement australien à faire appel si le verdict ne va pas dans son sens.

15/01 – 10h55 (heure française) : Djokovic vu comme un terroriste par les autorités australiennes. 

Pour The Age, le porte parole d'un syndicat australien d'avocat rapporte que Novak Djokovic doit faire face à des règles sur l'immigration conçues pour mettre dehors les terroristes présumés et non des joueurs de tennis.

L'un des aspects les plus dangereux de l'affaire Djokovic est la volonté du gouvernement fédéral de considérer quelqu'un comme un risque pour l'ordre public simplement sur la base de ce qu'il perçoit comme être l'opinion de cette personne”, a déclaré Greg Barns, en référence à la prise de position anti-vaccination de Djokovic. “C'est orwellien et c'est profondément troublant dans une société supposément attachée à la liberté d'expression et à la liberté de pensée.” a t-il rajouté.

15/01 – 23h41 (heure française) : la nouvelle audience débute 

L'audience débute par un traditionnel rappel des faits en précisant notamment les conséquences sur la population si Navak Djokovic resterait dans le pays. Le gouvernement australien craint notamment que Novak Djokovic entretienne le mouvement anti-vaccination australien. À noter que l'audience bénéficie d'un tribunal au complet avec la présence de trois juges.

15/01 – 23h51 (heure française) : les avocats de Novak Djokovic prennent la parole

Les avocats de Djokovic tentent de renverser l'argument du ministre, en affirmant que renvoyer Djokovic du pays pourrait attiser encore plus les passions anti-vax. “Cela pourrait en soi être apte à générer un sentiment anti-vax”. Ils ne prétendent pas que leur client est anti-vaccin.

“M. Djokovic est une personne non vaccinée très en vue “, a déclaré le ministre, ce que les avocats de M. Djokovic disent ne pas pouvoir réfuter.

16/01 – 00h29 (heure française) : Les avocats de Djokovic avance l'utilisation de la presse par le gouvernement

Le camp Djokovic avance que le gouvernement australien a construit son argumentation sur des articles de presse. Il juge cela pas recevable et que cela n'engage aucune preuve.

16/01 – 7h10 (heure française) : La Cour Fédéral met sa décision en délibéré 

Il n'est plus qu'une question de temps avant que la décision sur le sort de Novak Djokovic soit connu. Les trois juges de la cour ont entendu pendant plusieurs heures les arguments du gouvernement australien qui estime que Djokovic représente un risque sanitaire pour le pays. Les avocats de Djokovic ont quand à eux dénoncer l'expulsion du serbe comme “irrationnelle” et “déraisonnable”.

16/01 – 7h57 : Novak Djokovic est expulsé d'Australie !

La Cour Fédéral a annoncé un verdict très dur à l'encontre de Novak Djokovic. L'organe juridique a rejeté le recours du numéro mondial contre son exclusion du pays. Les chances de voir le numéro 1 mondial jouer à Melbourne sont très mince. Sauf retournement de situation, Djokovic va devoir retourner chez lui. L'Open d'Australie débutera donc sans le triple tenant du titre.

16/01 – 8h10 : Un dernier appel ? 

Les avocats de Djokovic pourrait faire appel. La Cour ordonne que le recours soit rejeté aux frais du demandeur”, affirme la décision approuvée à l'unanimité par les trois juges.

Selon le média australien The Age, le camp Djokovic réfléchit actuellement à engager d'autres mesures. L'équipe juridique du serbe cherche à savoir comment réagir après ce coup de massue.

16/01 – 8h17 : Djokovic remplacé dans le tableau de l'Open d'Australie 

Les organisateurs du tournoi ont annoncé que Salvatore Caruso (N°150 mondial) remplace Djokovic dans le tableau de l'Open d'Australie.

À lire aussi : Les favorites de l'Open d'Australie

Dernières publications

En haut