ATP

Novak Djokovic, exempté médical et autorisé à jouer l’Open d’Australie

Fin du feuilleton pour Novak Djokovic qui pourra bien défendre son titre à l'Open d'Australie (17-30 janvier). Ce mardi, il a révélé sur ses réseaux sociaux qu'il voyageait en direction de l'Australie et de Melbourne à la suite d'une exemption médicale. 

Le 30 janvier prochain sur la Rod Laver Arena, Novak Djokovic pourrait très bien devenir le plus grand de tous les temps en s'adjugeant son 21e tournoi du Grand Chelem en carrière. Ce scénario était pourtant plus que flou depuis plusieurs semaines car aux dernières nouvelles, le vaccin est obligatoire pour disputer l'Open d'Australie. En effet, le numéro un mondial qui a des tendances “antivax”, ne s'était toujours pas exprimé sur sa participation au majeur australien. Forfait pour l'ATP Cup, Novak Djokovic a poursuivi sa préparation à Marbella en Espagne. Et avec les balles officielles du prochain Open d'Australie. Ce mardi le Serbe a finalement officialisé sa venue en Australie, à la quête d'un dixième sacre à Melbourne.

Djokovic, exempté malgré un statut vaccinal inconnu

C'est un Novak Djokovic tout sourire qui va se rendre en Australie, sûrement soulagé d'un point de vue sanitaire. “Bonne année ! Je vous souhaite santé, amour et joie à chaque instant et que vous ressentiez de l'amour et du respect envers tous les êtres de cette merveilleuse planète. J'ai passé des moments fantastiques avec mes proches pendant les vacances. Et aujourd'hui je pars en Australie avec une permission d'exemption. C'est parti pour 2022 !” Alors qu'on ne sait toujours pas si le Serbe est vacciné contre le Covid-19, des spéculations de forfait à l'Open d'Australie ont beaucoup fait parler sur la planète tennis. Dans un communiqué, les organisateurs du Grand Chelem australien ont justifié cette exemption comme “accordée à la suite d'un processus de contrôle rigoureux impliquant deux panels d'experts médicaux indépendants.”

Pour obtenir une exemption médicale, il faut être victime d'une maladie cardiaque inflammatoire depuis au moins trois mois. Sinon, il faut souffrir d'une affection médicale aiguë grave ou d'effets indésirables à une précédente dose de vaccin contre le Covid-19. Ou alors avoir été positif au virus après le 1er août 2021. On ne sait donc pas dans quelle case rentre le Serbe pour obtenir cette fameuse exemption. Celle-ci fait tant parler depuis plusieurs heures.

Djokovic : “Je ne dirai pas si je suis vacciné”

Non, Novak Djokovic n'est pas pour le vaccin et il l'avait fait savoir publiquement. On peut donc imaginer que son opinion n'a pas changé et qu'il n'est toujours pas vacciné. Contrairement à la plupart des joueurs sur le circuit ATP. “Personnellement, je ne suis pas pour les vaccins, je n'aimerais pas que quelqu'un m'oblige à le faire.” Il a lui-même avoué il y a plusieurs mois qu'il ne savait pas s'il pourrait se rendre à Melbourne en janvier. “Je ne dirai pas si je suis vacciné ou non. C'est une affaire privée, je pense qu'il est inapproprié de demander cela à une personne. Je vous le dis, je ne sais pas si je vais aller en Australie.”

Il y a quelques semaines, le directeur de l'Open d'Australie, Craig Tiley, certifiait que tous les joueurs devaient être vaccinés pour disputer l'Open d'Australie. Ce dernier avait aussi fait une première approche sur cette exemption médicale. “Pour être clair, personne ne peut jouer l'Open d'Australie s'il n'est pas vacciné, soit avec une double dose des vaccins référencés ou une simple dose de Johnson & Johnson. Le seul autre cas envisageable, c'est si vous recevez une exemption médicale délivrée par un médecin reconnu par les autorités australiennes.”

Du côté de l'État australien, le discours fut le même. Dan Andrews, Premier ministre de l'Etat de Victoria, qui accueille le tournoi, disait que le vaccin serait obligatoire. “Le virus se désintéresse de votre classement ou du nombre de tournois du Grand Chelem que vous avez remportés. Je ne pense pas qu'un joueur de tennis non vacciné aura un visa pour venir en Australie. Et si ces joueurs obtenaient un visa, il leur faudrait sans doute rester en quarantaine pendant deux semaines, contrairement aux autres joueurs.” Le tournoi commence dans moins de deux semaines. Bizarre.

Le cas Djokovic, une injustice pour les joueurs non vaccinés ?

Novak Djokovic est connu pour être “antivax” sur les bords. Le numéro un mondial n'a jamais souhaité dire si oui ou non il était vacciné. Ce sentiment est sûrement partagé par d'autres joueurs du circuit qui ne semblent pas être logés à la même enseigne que le Serbe. Ce qui est le cas de Jamie Murray, le frère d'Andy. “Si je n’avais pas été vacciné, je ne pense pas que j’aurais obtenu une exemption. Quoi qu’il en soit, bravo à lui de l’avoir obtenue. En fin de compte, nous devons en quelque sorte croire qu’il a une raison valable pour s’être vu accordé cette exemption médicale.”

Pierre-Hugues Herbert non vacciné et privé d'Open d'Australie

Malheureusement pour lui, Pierre-Hugues Herbert n'a pas pu profiter de cette fameuse exemption médicale. Sûrement car il ne s'appelle pas Novak Djokovic. Le joueur français ne pourra donc ni s'engager sur le simple ni sur le double. Un domaine dans lequel il excelle avec son compatriote Nicolas Mahut. Tous les deux, ils ont glané cinq tournois du Grand Chelem et deux Masters. Ne souhaitant pas se faire vacciner, il avait expliqué ses raisons au quotidien L'Alsace. “C'est un choix personnel de ne pas me faire vacciner. C'est sûr que ça amène des soucis et des complications dans mon métier. Je ne sais pas si c'est faisable aujourd'hui d'être joueur de tennis sans être vacciné.”

 

Grâce à une exemption médicale douteuse, Novak Djokovic pourra écrire sa propre à légende lors du prochain Open d'Australie en tentant de devenir le joueur ayant remporté le plus de titres du Grand Chelem. Une annonce qui fait polémique sur le circuit et dans le monde du tennis. Novak Djokovic est-il au dessus des lois et est-il plus fort que le virus ?

 

Crédits photo : timesofindia.indiatimes.com

Dernières publications

En haut