Ligue 1

OL-Brest : La polémique enfle autour de l’arbitrage

Hier dimanche soir, le spectacle aura été au rendez-vous en Ligue 1 entre l'OL et Brest (4-3). Hélas, la fête aura été quelque peu gâchée par des décisions arbitrales plus que contestables. 

Ligue 1 : l'OL bat Brest à la… 106e minute !

Alors que les “Européens” que sont le PSG, l'OM et le LOSC, ont tous été laissés au repos ce week-end, le dimanche soir de Ligue 1 nous offrait une affiche pour le moins inattendu entre l'Olympique Lyonnais et le Stade Brestois. Soit un duel entre l'ex-lanterne rouge du Championnat de France et un improbable, mais crédible candidat à la Ligue des champions. Mené 3 buts à 1 sur sa pelouse, l'OL pensait d'abord arracher un point sur le fil avant de s'imposer au bout de 16 minutes de temps additionnel. Lunaire. Pour le show, tout le monde a été servi. Néanmoins, les décisions de Mathieu Vernice, l'arbitre de la rencontre, ont complètement changé l'issue de cette partie. Et qu'on se le dise, toutes n'ont pas été inspirées…

L'arbitre de la rencontre au cœur des débats

Tout a commencé au quart d'heure de jeu, avec un penalty qui aurait pu être accordé aux Brestois suite à une faute de main de Jake O'Brien. Pire, l'exclusion grotesque de Pierre Lees-Melou, qui venait de subir une grosse faute de Tagliafico et qui a à peine protesté. Le bouquet final aura certainement été ce penalty accordé à l'OL au bout du temps additionnel. Les Lyonnais réclamant un carton rouge pour une sortie musclée du gardien adversaire, Marco Bizot, sur Alexandre Lacazette. Du côté de Brest, on évoquait plutôt un penalty “litigieux“.

Entre décisions hasardeuses, mais aussi, peut-être surtout, un énorme manque de communication, Mathieu Vernice, 30 ans, a complètement perdu le fil de ce choc. Au classement, cela pourrait avoir de lourdes conséquences pour les uns et les autres. Ainsi, l'OL revient virtuellement à deux petits points d'une qualification européenne. À l'inverse, Brest pourrait voir Monaco lui chiper la deuxième place, et Lille, quatrième du lot, revenir à une longueur. Et ce, alors que se profile un Stade Brestois – AS Monaco dimanche prochain. Une nouvelle affiche que les Finistériens auraient sûrement voulu aborder avec une marge de manœuvre. Il n'en sera rien.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut