Open 13 de Marseille : Qui pour succéder à Tsonga ?

0
Ligue 1

Privé de son tenant du titre, Jo-Wilfried Tsonga, et de sa tête de série numéro un, David Goffin, l’Open 13 de Marseille sera très ouvert cette année. Du 19 au 25 février, les joueurs croiseront le fer pour décrocher le titre sur ce tournoi 250. Analyse des forces en présence.

Les huit têtes de série

Stanislas Wawrinka (13eme)
Le Suisse est certes la principale tête de série du tournoi, mais sur le court, l’histoire est beaucoup plus compliquée. En manque de sensation depuis le début de l’année, suite à une longue blessure, Wawrinka tente de retrouver son niveau. Seulement 3 tournois et 6 matchs disputés en 2018. A l’Open d’Australie, il a été l’une des victimes de la sensation Sandgren, alors qu’à Sofia, il a perdu contre le futur vainqueur, Mirza Basic. Rotterdam ne l’a pas non plus rassuré, s’inclinant dès son entrée contre Tallon Griekspoor. A Marseille encore, « Stanimal » viendra à la quête de repères, plus qu’à la quête d’un titre…

Lucas Pouille (16eme)
Lui aussi n’est pas le joueur le plus régulier du circuit. Très prometteur depuis maintenant quelques années, le Français peine à exploser, malgré quelques exploits. Passé à côté en Australie, où il a chuté au 1er tour contre Ruben Bemelmans, il a pourtant su relever la tête à Montpellier. Auteur d’une semaine très propre, il a bénéficié de l’abandon de Tsonga pour se hisser en finale. Finale qu’il a remportée brillamment face à Gasquet. Mais là encore, il n’a pas enchaîné à Rotterdam, en s’inclinant en 2 sets face à Rublev. Qui sait quel Lucas Pouille on retrouvera dans la cité phocéenne… en tout cas, à domicile, il sera forcément un grand favori.

Tomas Berdych (17eme)
Un candidat très sérieux au titre. Après un mauvais départ à Doha, le Tchèque a brillé sur l’Open d’Australie. Expéditif face à Del Potro et Fognini, il aura fallu le grand Roger pour lui barrer la route en quart de finale. Quant à Rotterdam, il a réalisé deux gros matchs avant de tomber malade et de déclarer forfait avant son match contre David Goffin. Autant dire que s’il est à 100%, Berdych pourrait bien perturber les plans des Français à domicile. Son tableau semble relativement dégagé en plus. La finale lui tend les bras. Mais en tout cas, il faudra bien du courage à ses adversaires pour le sortir du tournoi. Grand danger.

Roberto Bautista Agut (23eme)
Titré à Auckland en début d’année, l’Espagnol a cependant toutes les peines à enchaîner depuis. Sa semaine néo-zélandaise était pourtant prometteuse de grosses performances, notamment avec son match exceptionnel en finale contre Del Potro. L’Open d’Australie et sa défaite très sèche contre son compatriote, Verdasco, lui a remis les pieds sur terre. Avant de retrouver Marseille, il a même participé à la Coupe Davis, essuyant une défaite contre le Britannique… Norrie (113eme). Bautista Agut n’est donc pas dans une forme idéale pour aborder l’Open 13. Il aura tout intérêt à retrouver son meilleur niveau, sinon on lui laisse peu d’espoir de perturber la hiérarchie.

Gilles Muller (28eme)
Le vétéran luxembourgeois est toujours là ! Lui qui a déjà énormément joué en 2018, peine cependant à réaliser des performances. Il bat les joueurs moins forts, mais perd systématiquement contre plus fort. Par contre, Muller est le genre de joueurs difficiles à éliminer. Rarement battu sèchement, il faut avoir les nerfs solides et bien gérer le « money time » pour se débarrasser de lui. En 9 matchs cette année, il a disputé 7 tie breaks. En revanche, avec son tableau très difficile (potentiellement Medvedev, Tsitsipas, Wawrinka, Pouille et Berdych), et au vu de son début d’année 2018, on l’imagine mal soulever le trophée dimanche prochain.

Damir Dzumhur (29eme)
Comme son adversaire luxembourgeois, Dzumhur a beaucoup joué en 2018, disputant son sixième tournoi de l’année. Et encore comme Muller, le Bosnien n’a lui aussi réalisé aucun coup d’éclat. Vainqueur contre moins bien classé, mais toujours perdant contre plus fort. Avec lui, c’est tout noir ou tout blanc. Mais au vu du plateau présent à Marseille, on imagine mal Damir Dzumhur réaliser exploit sur exploit pour aller jusqu’au titre. On devrait le voir passer les deux premiers tours contre des joueurs qui lui sont inférieurs (encore que ses adversaires pourraient lui poser quelques problèmes), mais son quart de finale annoncé contre Berdych devrait mettre fin à son parcours.

Filip Krajinovic (38eme)
Fort de sa semaine de folie à Bercy en fin d’année dernière, le Serbe est redescendu sur Terre en ce début d’année 2018. 4 matchs… 3 défaites. Sa seule victoire était cette semaine, à Rotterdam, contre le tout jeune Auger-Aliassime, au bout du 3eme set. Malgré un match solide contre Dimitrov ensuite, on est très peu optimiste sur un nouvel exploit en terre française. Car s’il flirte encore sur ses points à Bercy pour son classement, dans le jeu, l’histoire est loin d’être la même. Il pourrait d’ailleurs retrouver Gilles Simon dès le 2eme tour, s’il passe l’obstacle Sousa au 1er… Loin d’être joué d’avance. Donc pas de danger venant de Serbie pour le titre, a priori.

Karen Khachanov (48eme)
Pour le coup, le jeune Russe pourrait jouer les trouble-fête dans le tableau. A seulement 21 ans, s’il fait parler sa fougue, Khachanov pourrait tout à fait créer la surprise à Marseille. Mais ses performances de 2018 posent question. Il n’a finalement perdu que contre Del Potro et Goffin, mais sa défaite à Rotterdam contre un Kohlschreiber en méforme totale a mis un coup de frein au Russe. Il a pourtant réalisé quelques gros matchs, notamment contre Ferrer à Montpellier. Même si les statistiques ne montrent pas la possibilité d’un coup de force, l’air marseillais pourrait bien lui convenir. On voit bien le joueur de 21 ans atteindre les demies.

Et les Français ?

Julien Benneteau (55eme) : Il a retrouvé une seconde jeunesse depuis Bercy. Remonté à la 55eme place mondiale, il pourrait avoir la place pour briller s’il joue son meilleur tennis. Son premier tour contre Malek Jaziri est à sa portée. Une fois lancé, qui sait.

Gilles Simon (64eme) : On pensait avoir retrouvé le grand Gilles Simon au moment de son sacre à Pune. Mais depuis son abandon australien, “Gillou” semble retombé dans ses travers. L’Open 13 pourrait lui permettre de repartir vers l’avant, dès le premier tour contre Maximilian Marterer.

Pierre-Hugues Herbert (80eme) : Auteur d’un début de saison plutôt encourageant, le joueur de double ne perd que contre plus fort depuis 2018, dans des matchs toujours très serrés. Ses capacités au service/volée pourraient lui permettre de se débarrasser d’un qualifié, avant de retrouver Pouille.

Nicolas Mahut (101eme) : L’âge pèse un peu sur le binôme de « P2H ». A 36 ans, Mahut n’est plus très à l’aise en simple, essuyant les revers depuis le début de l’année. Son premier tour contre Stefanos Tsitsipas relève d’une mission impossible.

Hugo Gaston (1341eme) : Invité par l’organisation, le joueur de 17 ans a déjà fait parler de lui à l’Open d’Australie. Avec Clément Tabur, il a remporté le titre en double juniors, accompagné d’un quart de finale en simple. A Marseille, ce sera son baptême du feu, face à un joueur issu des qualifications.

A noter que Calvin Hemery (152eme) et Kenny de Schepper (157eme) joueront leur dernier tour de qualification demain, pour tenter d’intégrer le grand tableau. Le premier affrontera Bemelmans, alors que le second défiera Ivashka.

Le tableau (avant la fin des qualifications)

Le pronostic

*Djere se qualifie, sauf si le qualifié qu’il affronte est Bemelmans, Stakhovsky ou Gombos.

Et vous, quel est votre avis ?

Crédit photo : Deal4Event

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here