Grand Chelem

Open d’Australie (F) : Kristina Mladenovic crée la surprise, les favorites déroulent toutes (ou presque)

En ce deuxième jour de l’Open d’Australie, les têtes de série ont majoritairement dominé les débats. A quelques exceptions près, et pas des moindres…

 

Mladenovic fait tomber Sakkari

Peu de gens l’avaient prédit, mais elle l’a fait. Kristina Mladenovic, 52e joueuse mondiale, est venue à bout de Maria Sakkari, la Grecque, tête de série numéro 20 de ce tournoi dans un match complètement décousu (6-2 0-6 6-3). Malgré un relâchement total dans la seconde manche, marqué par trois coups gagnants seulement, la Française a réussi à faire déjouer son adversaire du jour. Auteure de 44 fautes directes, Sakkari est complètement passée à côté de son match et s’incline dans un premier tour de Grand Chelem pour la première fois depuis 2018.

Pour Kiki, c’est tout l’inverse. Elle qui n’avait plus passer ce premier tour à Melbourne depuis 2016 voit son tableau s’ouvrir puisqu’elle affrontera la Japonaise Nao Hibino au second tour.

 

Azarenka tombe d'entrée

Et si le tableau de Mladenovic s’ouvre autant, c’est aussi parce qu’au troisième tour, un hypothétique Sakkari – Azarenka aurait pu ravir les spectateurs australiens. Rien ne se sera finalement passé comme prévu puisque la Biélorusse est éliminée d’entrée d’un tournoi qu’elle a remporté à deux reprises.

Elle s’incline aux dépends de l’Américaine Jessica Pegula en deux petits sets (7-5 6-4) qui remporte son premier match en carrière à l’Open d’Australie. Pourtant menée 5 à 2 dans la première manche, elle a su trouver les ressources nécessaires pour enchaîner cinq jeux consécutifs face à la 12e joueuse mondiale qui n’est jamais parvenue à trouver la solution dans ce match.

 

Une journée tranquille pour le reste des favorites

Pour le reste des cadors du circuit féminin, pas d’inquiétude. Sofia Kenin, la tentante du titre, s’est imposée en deux sets serrés (7-5 6-4) face à la locale Maddison Inglis tandis qu’Elise Mertens, Garbine Muguruza et Elina Svitolina se sont toutes imposées très facilement.

 

Crédits Photo : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début