WTA

Open d’Australie (F) : Simona Halep écarte Elise Mertens

Le premier match de la journée opposait la Roumaine Simona Halep à la Belge Elise Mertens. Alors que la seconde citée avait triomphé à Doha la saison passée, l’ancienne numéro une mondiale a pris sa revanche à Melbourne.

Elise Mertens avait pourtant les clés du match en début de partie. Si la Roumaine est parvenu à faire le break dès le deuxième jeu de service, c’est pourtant la Belge qui faisait la pluie et le beau temps, alternant entre les coups gagnants et les attaques incisives, puis les fautes directes (36 coups gagnants pour 38 fautes directes au terme du match). Le travail de Mertens finit par payer lorsqu’elle obtient le debreak (3-3). Mais au meilleur moment, Halep parvient finalement à reprendre le service adverse, pour conclure derrière sur sa quatrième balle de set (6-4), au terme d'une manche relativement équilibrée.

Nouveau break au meilleur moment

Le deuxième set se complique pour la 17e mondiale. En confiance, Halep devient alors beaucoup plus agressive, et étouffe son adversaire de coups gagnants. Mais alors qu’elle possède le double break (3-0), Mertens change de stratégie, multipliant les montées à la volée, un exercice dans lequel elle excelle, particulièrement aujourd’hui (79% de points gagnés au filet, 83% sur le second set). Une nouvelle fois emmenée à 4-4, la Roumaine parvient de nouveau à breaker après cinq opportunités, et paradoxalement après deux volées manquées par la Belge. Simona Halep n’a alors eu qu’à faire parler son expérience pour conclure sans trembler : 6-4 6-4. Une partie que la désormais quart de finaliste a achevé à seulement 8 petites fautes directes.

Au prochain tour, Simona Halep retrouvera l’Estonienne Anett Kontaveit ou la Polonaise Iga Swiatek.

Crédit photo : AFP.

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Dernières publications

En haut