Open d'Australie

Open d’Australie (F) : Swiatek en danger face à Danielle Collins ?

Danielle Collins lors de sa première demi-finale à l'Open d'Australie en 2019

Ce jeudi matin, Iga Swiatek (9e WTA) devra surmonter Danielle Collins (30e WTA) pour obtenir sa place en finale de l'Open d'Australie. A seulement 20 ans, la jeune polonaise pourrait rallier sa 2ème finale dans un tournoi du Grand Chelem. Mais rien n'est fait puisque l'Américaine pourrait, quant à elle, rejoindre la finale d'un tounoi majeur pour la toute première fois de sa carrière. 

Dans la demi-finale de bas de tableau à Melbourne, Iga Switaek et Danielle Collins vont s'affronter dans un choc explosif. La joueuse polonaise va disputer une demi-finale en Grand Chelem pour la 2ème fois de sa carrière, après Roland-Garros en 2020 où elle avait été couronnée sur la terre battue parisienne. L'Américaine avait aussi connu le dernier carré dans un tournoi majeur, et c'était ici-même sur la Rod Laver Arena en 2019 où elle fut battue par Petra Kvitova. Cette rencontre en sera pas à suivre avant 11h00 (heure française). L'autre demi-finale du tableau opposera la numéro 1 mondiale et grande favorite au titre Ashleigh Barty, à une autre américaine, Madison Keys.

Swiatek malmenée en 8e et en quarts

En quelques jours à Melbourne, Iga Swiatek a déjà fait mieux que sur les 4 tournois du Grand Chelem en 2021 où elle compte trois huitièmes de finale et un seul quart de finale. Sa dernière saison fut, entre autre, marquée par 2 titres à Adélaïde et au WTA 1000 de Rome. C'est d'ailleurs lors de ce sacre en Australie qu'elle avait rencontré et battu Danielle Collins, qui s'était retirée dans le 2e set sur abandon.  Auteur d'une fin d'année décevante, elle a terminé dernière de son groupe au Masters de Guadalajara et n'a pas réussi à conserver son titre à Adélaïde en 2022, battue par Ashleigh Barty en demi-finale.

Pourtant encore très jeune, c'est une Iga Swiatek légèrement usée qui va se présenter sur la Rod Laver Arena ce jeudi. Très facile sur ses trois premiers tours remportés en 2 sets secs, la joueuse de 20 ans a été poussée jusqu'au 3e set en 8e de finale contre Sorana Cirstea (5/7  6/3  6/3). Bis repetita face à Kaia Kanepi en quarts de finale où elle a également concédé la première manche avant de l'emporter en 3 sets (4/6  7/6[2]  6/3). Sur ses deux rencontres à rallonge, Iga Swiatek aura passé 5h40 au total sur le court, contre 4h06 sur ses trois rencontres en début de tournoi. Très accrocheuse cette semaine dans l'échange, la Polonaise a toujours réussi à s'en sortir malgré deux combats acharnés et beaucoup de fautes directes (36 contre Cirstea et 50 contre Kanepi). La 9e joueuse mondiale et tête de série numéro 7 devra aussi se régler sur son service assez défaillant récemment avec 17 doubles fautes en deux matchs.

Danielle Collins, la force tranquille (ou pas)

Trois ans plus tard, revoilà Danielle Collins en quarts de finale à l'Open d'Australie. Âgée de 28 ans, l'Américaine sort d'une belle saison en 2021 avec deux titres à la clé (Palerme, San José), sportivement parlant. Personnellement, Danielle Collins a subi plusieurs problèmes de santé l'année dernière avec notamment une endométriose, ayant nécessité une opération chirurgicale. N'ayant pas disputé le moindre match de préparation avant d'atterrir à Melbourne, la 30e joueuse mondiale a réalisé une très bonne entame lors de ce majeur australien avec deux victoires faciles en 2 sets sur Caroline Dolehide et Ana Konjuh. Son 3e tour fut beaucoup plus laborieux face à la jeune promesse danoise de 19 ans, Clara Tauson. Un succès amené en 3 sets (4/6  6/4  7/5) alors qu'elle avait concédé la première manche.

Rebelotte en 8e de finale contre Elise Mertens. Un scénario identique après la perte du 1er set, (4/6  6/4  6/4). Danielle Collins a tendance à forcer et ce fut le cas face à la Belge où elle a réalisé 45 coups gagnants et 41 fautes directes, tout de même. Opposée à la sensation Alizé Cornet en quarts de finale, l'Américaine ne lui a pas laissé grand chose à se mettre sous la dent. Explosive sur les échanges, Danielle Collins a fait parler toute sa puissance et toute son agressivité en retour (4 breaks réalisés, 47% de points gagnés sur retour). Cela pourrait nettement mettre en difficulté Iga Swiatek et son service inconstant.

 

En WTA, il peut tout se passer et Danielle Collins est largement capable de prendre le dessus sur Iga Swiatek. Auteur d'un très bon match en quarts de finale, l'Américaine a passé 1h30 de moins sur le court que sa future adversaire qui arrivera légèrement émoussée physiquement. Danielle Collins peut rallier la finale d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Cette rencontre a de grandes chances d'aller en 3 sets.

Crédits photo : tdg.ch

Dernières publications

En haut