Open d’Australie (F) : Zoom sur Sofia Kenin

0
Crédit photo : TV5MONDE
Ligue 1

Il fallait avoir un sacré flair pour prédire qu’elle rejoindrait la finale de l’Open d’Australie. Sofia Kenin, 21 ans, est la plus jeune finaliste du tournoi depuis 2008. Si aux yeux du grand public son nom n’interpelle pas au premier abord, l’Américaine est pourtant l’un des plus grands espoirs de la WTA qui confirme aujourd’hui son potentiel.

Une éclosion précoce 

Née à Moscou en 1998, Sofia Kenin grandit aux Etats-Unis, en Floride. Elle découvre le tennis très tôt, à l’âge de 5 ans et se fait rapidement repérer par Rick Macci, célèbre coach de stars américaines telles que Serena Williams et Andy Roddick, qui va la prendre sous son aile jusqu’à ses 12 ans. Aujourd’hui, son père est son principal entraîneur.

Dès son plus jeune âge, son entourage voit en elle un gros potentiel. D’ailleurs, la jeune Sofia baigne déjà dans le vaste monde du tennis mondial, en témoignent cette célèbre photo prise avec Anna Kournikova et cette adorable vidéo de la mini championne avec Kim Clijters qui lui fait découvrir les coulisses du tennis professionnel.

Sofia Kenin et Anna Kournikova, en 2004

Mieux encore : à 7 ans, la graine de championne nous livre déjà ses clés pour retourner le service d’Andy Roddick…

Sur le circuit junior “Sonya” ne tarde pas à percer. Elle décroche la Fed Cup junior et l’Orange Bowl en 2014, et atteint la finale de l’US Open junior en 2015. Deuxième au classement junior cette année là, la jeune Américaine obtient une wild card pour le tableau senior du Grand Chelem américain, mais échoue au premier tour.

Un début de carrière professionnelle à vitesse éclair

Lancée dans une carrière professionnelle en 2017, l’Américaine atteint notamment le troisième tour de l’US Open cette année là.

En 2018, elle accède au top 100 WTA et signe ses premières performances sur le grand circuit. Elle compte déjà deux demi-finales sur le tour, à Majorque et à Quebec, et déjà de belles victoires face à des joueuses renommées (Garcia, Goerges, Kasatkina…), puis signe son entrée dans le top 50 en terminant l’année à la 49è place mondiale.

C’est en 2019 que sa carrière va réellement prendre une autre dimension. Sofia Kenin remporte son premier tournoi WTA à Hobart, en début de saison. Elle accède à une nouvelle finale 2 mois plus tard, à Acapulco mais perd en trois sets face à la Chinoise Wang Yafan. A Roland-Garros, la jeune Américaine crée la surprise en dominant Serena Williams au troisième tour (6/3 7/5); une victoire qui va la faire connaitre aux yeux du grand public et donner une nouvelle perspective à sa carrière.

Elle enchaîne ensuite avec un nouveau titre, cette fois ci sur le gazon de Majorque, en juin, après un gros combat remporté en trois sets face à Belinda Bencic.

Enfin, elle met la main sur son 3è trophée de l’année durant la tournée asiatique, a Guangzhou, en septembre, où elle remporte le titre face à Samantha Stosur.

Une progression fulgurante donc, pour une joueuse professionnelle depuis seulement deux saisons. Avec un total de 49 victoires pour 23 défaites, Sofia Kenin marque l’une des plus grandes progressions de l’année 2019 sur le circuit WTA. Une saison qui s’est notamment soldée par 5 victoires sur le top 10 WTA (face à Serena Williams, Elina Svitolina, Naomi Osaka et Ashleigh Barty).

Première finale en Grand Chelem et entrée dans le top 10

Elle en rêvait depuis toute petite, la voici à un match d’accomplir son plus grand rêve. Véritable ouragan dans cet Open d’Australie, Sofia Kenin a notamment impressionné par ses victoires sur la jeune Cori Gauff, et surtout sur la n°1 mondiale et favorite du tournoi Ashleigh Barty. Son ambition et son “fight spirit” à l’américaine semblent lui donner des ailes. Demain, elle devra faire face à la revenante Garbine Muguruza, deux fois vainqueure en Grand Chelem et qui marque son grand retour sur la plus haute marche du tennis mondial.

Classée 15è au classement WTA, Sofia Kenin est déjà assurée de faire son entrée dans le top 10 mondial.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here