ATP

Open d’Australie (H) : Gilles Simon, quatre petits jeux et puis s’en va …

C’était l’affiche mise en avant par le programme de la nuit du côté de Melbourne, le duel opposant l’un des étoiles montantes du circuit ATP, Stefanos Tsitsipas, à l’éternel joueur français Gilles Simon, en dernière rotation sur le Rod Laver Arena. Malgré une affiche qui semblait alléchante sur le papier, le duel à très (très) vite tourné court et le Grec a très facilement déroulé face au Français. Retour sur une démonstration et un match à sens unique.

Gilles Simon impuissant face à la fougue grecque

L’image qui pourrait être utilisée pour revenir sur ce duel pourrait très certainement être celle de l’élève qui dépasse le professeur, à l’image du surnom souvent attribué au joueur français.

Très rapidement dépassé, le Français n’a jamais existé dans la rencontre, étant mené 5 jeux à 0 en moins de 15 minutes et surtout avec seulement cinq points marchés dans les cinq premiers jeux.

Dépassé par la puissance du Grec, très faible derrière sa seconde balle et sans solution tactique durant l’intégralité de la rencontre, le constat est très simple et presque inquiétant. Avec six doubles fautes au compteur, et seulement 17% de points gagnés derrière son second service, l’équation était trop complexe à résoudre pour Gilles Simon

Le score final est très sévère, 6/1 6/2 6/1 en moins d’une heure et trente minutes de jeu. Très belle prestation du jeune Grec qui rentre de la meilleure des manières dans ce tournoi et qui affrontera un local, l’ancien espoir Thanasi Kokkinakis pour un duel qui s’annonce spectaculaire dans le nuit de mercredi à jeudi.

Crédits Image à la Une: Philippe Lahalle / L’Equipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire