Jeux olympiques

Pékin met sa tenue d’hiver pour accueillir les Jeux Olympiques

Pékin accueillera les Jeux Olympiques d'hiver pour la première fois de son histoire, du 4 au 20 février 2022, 14 ans après ceux d'été. Pour l'occasion, la capitale chinoise a opté pour une tenue hivernale plus qu'originale, tout en reprenant de nombreuses infrastructures de l'époque. 

Du 4 au 20 février, tous les regards seront braqués sur la capitale chinoise et sur ses sites olympiques. Si certains ont été construits récemment, d'autres étaient déjà là en 2008 et se sont vus refaire une petite beauté. Les épreuves olympiques seront réparties à travers trois zones géographiques différentes : Pékin, Yanqing et Zhangjiakou. Qui dit trois zones distinctes, dit également trois villages olympiques. Chaque village aura une architecture spéciale “chalet” et hébergera environ 6000 sportifs, entraîneurs ou membres de délégations. Voici à quoi ressemblera le décor de Pékin 2022.

Pékin, centre des Jeux Olympiques

La deuxième ville la plus peuplée de Chine avec près de 22 millions d'habitants donnera le coup d'envoi de ces nouvelles olympiades le 4 février. Elle y mettra également fin le 20 février. Pékin accueillera essentiellement les sports de glace ainsi que les cérémonies d'ouverture et de clôture dans son très célèbre “Nid d'oiseau”.

Stade national de Pékin, aussi appelé “Nid d'oiseau”

Le Stade national de Pékin, inauguré en 2008, est probablement le symbole olympique numéro un du pays. Usain Bolt a, d'ailleurs, commencé à y écrire sa légende ici lors de ses premières olympiades, en s'adjugeant le 100m et le 200m. Formant un nid d'oiseau avec son architecture en acier, il peut accueillir 91 000 personnes. Contrairement aux Jeux Olympiques d'été, il ne sera le théâtre d'aucune épreuve cette année mis à part des deux cérémonies qui verront 84 nations défiler les unes après les autres.

Stade national de Pékin

Stade national de Pékin. Crédits photo : olympics.com

“Cube de glace”, ancien “cube d'eau” de Pékin

Le Centre aquatique national avait accueilli toutes les épreuves de natation en 2008. C'est ici-même que Michael Phelps avait remporté ses 8 titres olympiques. Appelé “Cube d'eau”, il est devenu “Cube de glace” puisque c'est là que seront organisées les épreuves de curling.

Trois palais omnisports différents

Ces trois bâtiments accueilleront les sports de glace. Le premier, Palais national omnisports, sera l'hôte d'une partie des rencontres de hockey sur glace. Il est aussi surnommé “éventail” au vu de sa forme architecturale. En 2008, cette enceinte abritait de la gymnastique rythmique, du trampoline et du handball. Les autres matchs de hockey sur glace auront lieu dans le Palais omnisports de Wukesong. Ce bâtiment a accueilli le tournoi olympique de basket lors des Jeux en 2008. Enfin, le Palais omnisports de la capitale se verra confier les compétitions de patinage artistique et de short track. A noter qu'il s'agit du site olympique le plus vieux de Pékin (construit en 1968). Ces trois édifices ont un point commun, ils ont chacun une capacité de 18 000 places.

“Ruban de glace”

L’Anneau national de patinage de vitesse est l'un des deux sites olympiques spécialement construits pour ces Jeux d'hiver. Il est situé dans l’Olympic Green de Pékin, le parc olympique construit pour les Jeux de 2008. Les épreuves de hockey sur gazon et de tir à l'arc y étaient organisées. Appelé “Ruban de glace” suite à sa partie extérieure recouverte de 32 rubans de lumière, ce nouveau complexe accueillera les épreuves de patinage de vitesse. Cet anneau couvert de 12 000 places est aussi spécial car il pourra émettre de nombreux jeux de lumières grâce à ses fameux rubans, présents sur toute la hauteur de la façade soit 31,6 mètres.

Le Ruban de glace vu de l'extérieur avec ses jeux de lumière.

Le Ruban de glace vu de l'extérieur avec ses jeux de lumière. Crédits photo : lapresse.ca

Anneau national de patinage sur vitesse

Anneau national de patinage sur vitesse, vu de l'intérieur. Crédits photo : olympics.com

Big Air de Shougang 

L'autre nouveauté de Pékin 2022, la voici. Le Big Air de Shougang a été construit sur l'emplacement d’une ancienne aciérie. Peuvent en témoigner les quelques tours de refroidissement de cette usine, volontairement laissées sur place pour marquer son passé industriel. Victime d'une rénovation urbaine, l'une de ces tours a été le premier siège du comité d'organisation de Beijing 2022. En 2008, cette usine sidérurgique était toujours en activité mais elle a finalement fermé ses portes en 2010 pour cause de déménagement dans la province voisine du Hebei. Le Big Air de Shougang, haut d'environ 60 mètres et long d'approximativement 210 mètres, sera le théâtre des épreuves de Big Air en ski acrobatique et en snowboard. Ce dernier est aussi la seule infrastructure réalisée dans le centre-ville de Pékin.

Big air de Shougang

Big air de Shougang. Crédits photo : olympics.com

Big air de Shougang

Big air de Shougang avec en fond les tours de refroidissement de l'ancienne usine. Crédits photo : boardriding.com

Domaine skiable de Yanqing (District de Pékin)

La zone montagneuse de Yanqing se situe à environ 75 kilomètres au nord-ouest du centre de Pékin. Elle a été choisie pour accueillir les épreuves de ski alpin ainsi que celles des sports de glisse. Il y aura 100% de neige artificielle dans le domaine skiable de Yanqing pour les épreuves olympiques. En effet, cette région est l'une des plus sèches de Chine. Une première dans l'histoire des Jeux. En 2018 à PyeongChang, il y avait 90% de neige artificielle. Ce domaine compte près de 25 kilomètres de pistes skiables, avec 20% de pistes bleues, 40% de pistes rouges et 40% de pistes noires. La région de Yanqing accueille également l'un des tronçons de la Grande Muraille de Chine, à Badaling.

Centres nationaux de ski et de glisse

Composé de sept pistes avec un dénivelé maximum de 900 mètres, le Centre national de ski sera le théâtre du ski alpin lors de ces Jeux Olympiques d'hiver. Il se trouve dans la région montagneuse de Xiaohaituo, au nord-ouest de Yanqing. Près de 8500 spectateurs son attendus pour assister aux épreuves olympiques. Concernant le Centre national de glisse, il a pu voir naître une petite merveille. La Chine y a inauguré sa toute première piste de glisse. Celle-ci servira aux épreuves de bobsleigh, de luge et de skeleton. Historiquement parlant, il s'agit de la troisième piste de glisse conçue en Asie. Le Centre national de glisse regorge d'une capacité de 10 000 places.

Domaine skiable de Zhangjiakou

Voici enfin la dernière zone qui abritera les épreuves des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin. La zone montagneuse de Zhangjiakou est située à 180 kilomètres au nord-ouest de la capitale, soit encore plus loin que celle de Yanqing. Elle organisera tout le reste des épreuves de ski et de snowboard. A noter qu'une ligne de train à grande vitesse a été spécialement mise en place pour les Jeux Olympiques. Elle relie Pékin, Yanqing et Zhangjiakou. Le trajet peut être fait en trois heures. Comme pour Yanqing, cette zone très sèche du pays a contraint les organisateurs à installer 100% de neige artificielle.

Centres nationaux de biathlon, de ski de fond et de saut à ski

Comme indiqué, chaque discipline sera organisée dans son centre national. Les épreuves de biathlon auront lieu dans le Centre national de biathlon. Le Centre national de ski de fond, qui est lui flambant neuf, accueillera les épreuves de ski de fond et de combiné nordique. Enfin, le Centre national de saut à ski reste sûrement le plus impressionnant grâce à son architecture. Le tremplin en forme de “Ruyi” (sceptre de cérémonie chinois symbolisant le pouvoir et la bonne fortune) doit le surnom “Snow Ruyi” au site olympique. Mesurant 164 mètres de long pour 60 mètres de haut, il est le premier tremplin permanent au monde. Ces trois centres nationaux possèdent chacun 10 000 places et serviront de lieu d'entraînement aux équipes nationales concernées, après les Jeux Olympiques. Certains pourront aussi ouvrir pour le grand public.

Centre national de saut à ski

Centre national de saut à ski. Crédits photo : estrepublicain.fr

Genting Snowpark

Inauguré en 2012, le Genting Snowpark fait partie de la station de ski “Genting Secret Garden”. Elle est située à 1700 mètres d'altitude. Le Genting Snowpark aura pour rôle d'abriter, avec le Big Air de Shougang, l'autre partie des épreuves de ski acrobatique et toutes celles de snowboard.  Il y aura deux parcs “A” et “B” de 7500 places chacun. L'un pour le ski acrobatique et l'autre pour le snowboard.

Dernières publications

En haut