ATP

Tennis: Qui sera le prochain français dans le top 10 ATP?

Ugo Humbert

Habitué pendant des années à un avoir un représentant dans le top 10 mondial grâce aux « 4mousquetaires » le tennis français connait un passage à vide depuis quelques années. Pire, cette année aucun joueur ne s’est hissé en 2ème semaine d’un tournoi du grand chelem. A l’aube de la saison 2022, aucun joueur français n’est présent dans le Top 20 mondial. Le mieux classé étant Gaël Monfils, 21ème  joueur mondial. Le bilan de la saison des francais est à retrouver ici.

Alors qui sera le prochain joueur français à intégrer le Top 10 ?

 

Gaël Monfils

Dernier rescapé de la génération des mousquetaires avec Tsonga, Gasquet et Simon, il est encore N°1 français. Classé 9ème avant la crise sanitaire, il a longtemps souffert de cette période. Le gel du classement lui a donc permis de ne pas trop descendre au classement. Âgé de 35 ans, son retour parmi les meilleurs mondiaux est loin d’être certain. Même si sa fin de saison 2020 est encourageante avec un 3ème tour à l’US Open et une finale à Sofia. Deux tournois avec des défaites contre Jannik Sinner. Elle n’est pas suffisante pour pouvoir espérer un retour dans le Top 10. Justement l’émergence des jeunes joueurs (Sinner, Alcaraz, Shapovalov, FAA, Ruud…) risquent de lui barrer la route.

Il s’agira pour lui de reproduire le tennis pratiqué début 2020 avant le covid, lorsqu’il avait notamment remporté l’ATP 500 de Rotterdam. On espère également qu’il réussira à performer à nouveau à Roland-Garros avant la fin de sa carrière, 14 ans après sa ½ finale contre Roger Federer en 2008.

Monfils Isner Toronto

Gael Monfils au masters 1000 de Toronto en aout 2021

Ugo Humbert

Le messin devait incarner la nouvelle génération du tennis français. Sa saison 2020 fut globalement décevante malgré son titre à Halle et son quart de finale aux jeux olympiques. Redescendu au 35ème rang mondial, il semble déjà en retard face aux jeunes de sa génération malgré qu’il soit encore très jeune (23ans).

En 2022, sa marge de progression est importante. Il n’a pas encore passé le 2ème tour dans 3 des 4 tournois du grand chelem, ni même gagné un match à Roland-Garros. Il devra obligatoirement progresser sur terre battue pour intégrer le Top 20. Son pourcentage de victoires sur cette surface s’élève seulement à 30% (6 victoires pour 14 défaites ). Pour cela il devra modifier quelque peu son jeu. Ses frappes pures à plat, rebondissent parfaitement à hauteur de hanche sur la terre battue. Ses coups forts (revers et service slicé) deviennent alors des coups neutres.

Pour progresser au classement, Ugo Humbert devra donc atteindre régulièrement les 2ème semaines de grand chelem, progresser sur terre Battue, regagner des titres, notamment les ATP 250 et maximiser la tournée sur Gazon, la surface où il a obtenu les meilleurs résultats. 1/8ème de finale à Wimbledon en 2019 notamment.

Ainsi 2022 doit permettre à Humbert de faire son apparition dans le Top20. Il a largement le potentiel pour intégrer le Top 10 mais 2022 semble encore un peu tôt pour cela.

 

L’une des révélations de 2021

Arthur Rinderknech, Benjamin Bonzi et Hugo Gaston ont été les meilleurs français en 2021. Tous membres du Top 100 désormais, 2022 sera la saison de la confirmation. La question est de savoir s’ils ont le niveau pour intégrer un jour le Top 10. Chacun des 3 jeunes français semble au moins avoir une lacune à gommer pour s’imposer durablement dans le Top 50 et intégrer un jour le Top 10.

Le style très atypique d’Hugo Gaston peut être un frein à la régularité au plus haut niveau. S’il est capable de se sublimer devant son public lors de grands tournois (Roland Garros 2020, Masters 1000 de Bercy 2021), il devra réussir à maintenir un niveau de jeu moyen suffisamment élevé tout au long de la saison sur les circuits ATP.

Benjamin Bonzi lui devra confirmer ses performances réalisées sur circuit challenger (6 trophées) sur le circuit ATP. Son classement lui permettra d’entrer directement dans les tableaux principaux et donc de remporter plus de matchs (3 en 2021 seulement). S’il parvient à intégrer le Top 50, sa saison pourra alors être considérée comme réussie.

A 26 ans, Arthur Rinderknech semble être le plus régulier et le plus proche du Top50 parmi les 3 joueurs. Auteur de performances solides sur le circuit (Marseille, Lyon, Gstaad…), il devra confirmer sur les plus gros tournois. Avec une seule victoire en grand chelem lors du dernier US open , ces tournois devront caractériser sa progression. Un Top 50 est nettement envisageable pour lui.

Arthur Rinderknech - ATP Lyon - 2021

Arthur Rinderknech à L'ATP 250 de Lyon Crédit photo : Open Parc

La nouvelle génération du tennis français

Peut-être faudra t'il se tourner vers un des 4 demi-finalistes du dernier Roland-Garros junior pour avoir le prochain français membre du Top10 mondial. Encore très jeune, tous ont moins de 18 ans et tous classé au-delà de la 500ème place mondiale. Luca Van Assche étant 502ème à l’ATP. Ils devront déjà faire leurs armes sur les circuits futures et challenger. Ils auront également surement l’occasion de bénéficier d’invitations sur des tournois en France pour se révéler auprès du grand public. Il ne faut pas surtout pas être impatient avec cette nouvelle génération. Il s’agit seulement de prouver que le tennis français continue de former des joueurs talentueux dont certains joueront au plus haut niveau dans quelques années.

Pour conclure, il n’est pas certain qu’un français réintègre le Top 10 mondial en 2022. Gaël Monfils et Ugo Humbert restent nos meilleures chances pour cela. Si ce n’est pas le cas il faudra attendre patiemment l’arrivée d’une nouvelle génération. Cette « disette » permet également de revaloriser les performances des « 4 mousquetaires ». En effet Tsonga, Monfils, Gasquet et Simon nous ont habitué à avoir tous les ans un français dans le Top 10. Les trois premiers cités ont tous passés plus de 100 semaines dans le top 10 mondial. Notamment Jo-Wilfried Tsonga avec 261 semaines et 6 fois Top 10 en fin d’année.

Dernières publications

En haut