Football

Réforme du Ballon d’Or : les performances individuelles sur la saison sportive mises en avant

Le trophée dont tous les footballeurs rêvent d’obtenir, le Ballon d’or attribué par France Football, se décidera désormais dès la saison 2021-2022 sur la saison sportive et non sur l’année civile.

Mais alors qu’elles sont les nouvelles réformes de ce prestigieux trophée ? Tout d’abord, comme dit précédemment, il sera attribué selon la saison entière du joueur et non sur l’année civile comme il en était depuis sa création en 1956. Ensuite, le jury est réduit à 100 électeurs. Enfin, la liste des nommés sera renforcée et fera disparaitre le critère « carrière du joueur ». Il « se propose une petite cure de jouvence et de légères transformations pour rester parfaitement connecté aux exigences […] du football contemporain », selon France Football.

Désormais aligné sur les saisons 

Alors que le Ballon d’Or était attribué en fin d’année, le trophée s’aligne désormais sur la saison de football, c’est-à-dire d’août à juillet. Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football, lors d'une présentation vendredi à Boulogne-Billancourt a déclaré : « C'est l'opportunité de donner un nouvel élan. Avant, on jugeait sur deux demi-saisons. Ce sera plus lisible ». 

Logiquement la prochaine attribution du trophée aura lieu en septembre ou octobre 2022 et les joueurs seront jugés sur la saison débutée un an plus tôt. La Ligue des Champions ainsi que l’Euro féminin (du 6 au 31 juillet) seront bien entendu pris en compte.

Mais ces nouveaux changements vont venir bouleverser le calendrier en raison de l’organisation du Mondial 2022 au Qatar, décalé en novembre-décembre à cause de la pandémie. Cette compétition entrera donc en compte pour les nominations au Ballon d’or 2023.

Jury réduit aux 100 premiers du classement FIFA

Cette réforme inclut une restriction du jury. En effet, il sera toujours composé de journalistes, avec un votant par nation. Mais il ne comportera désormais que 100 électeurs pour le Ballon d’or masculin (contre 170 avant), correspondant aux 100 premières nations au classement FIFA, et 50 pour le Ballon d’or féminin. Selon France Football, « C’est un resserrement qui renforce le niveau d’expertise et limite les (rares) votes fantaisistes. Ce qui sera perdu en pittoresque sera gagné en légitimité et en fiabilité ». L’ancienne star, Didier Drogba, a aussi été intégré dans le comité chargé de présélectionner les nominés.

Changement des critères de vote

Cette reforme est plus claire et permet aux joueurs d’être jugés selon leurs « performances individuelles » et le « caractère décisif et impressionnant des prétendants » qui seront le principal critère, avant « l’aspect collectif et les trophées remportés » et « la classe du joueur et son sens du fair-play ». Ce nouveau changement permettra par exemple de ne pas élire Lionel Messi comme le meilleur joueur du monde tandis que Karim Benzema et Robert Lewandowski ont tous deux enregistré une saison hors du commun l’année dernière.

La majorité des fans de football sont ravis de ces réformes

Dès l'annonce de France Football sur ces nouvelles réformes, les fans du ballon rond n'ont pas hésité à afficher leur contentement sur les réseaux sociaux. Notamment beaucoup d'entre eux se réjouissent que désormais l'attribution du Ballon d'or se base sur une saison complète plutôt qu'une année civile. Maintenant, ils espèrent voir d'autres visages remporter ce prestigieux trophée. Cependant d'autres fans considèrent que si ces changements avaient eu lieu avant, un joueur comme Lionel Messi aurait non pas sept Ballons d'or mais dix ! Affaire à suivre…

Dernières publications

En haut