François Pitot

Rencontre avec François Pitot, jeune patineur français

C’est un jeune sportif dont on va sûrement entendre parler dans les prochaines années. François Pitot raconte comment il est arrivé au patinage, son début de saison et la suite de sa carrière.

Bonjour, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, alors je m’appelle François Pitot et j’ai quatorze ans. Je suis né à Orléans mais j’habite à Poitiers depuis un an.

Comment es-tu arrivé au patinage artistique ? As-tu essayé d’autres sports avant ?

J’ai commencé par faire du football. Il y avait déjà ma sœur et mon frère qui faisaient du patinage, du coup j’ai voulu essayé et j’ai accroché.

Et donc tu as commencé à quel âge ?

J’ai commencé à 7 ans.

Parlons un peu de ton début de saison. Tu as eu ton premier Junior Grand Prix à Courchevel, en août dernier, comment as-tu vécu la compétition ?

J’étais déjà très heureux de participer au Grand Prix, parce que à la base je suis en novice, et donc d’être sélectionné en junior c’était vraiment cool. Au début, je pensais que ça allait être très stressant, et vraiment j’étais stressé, mais au final c’était amusant d’être sur la glace de Courchevel et d’être filmé, avec des spectateurs en live sur Youtube.

Tu as fini 12ème, es-tu satisfait de tes performances ?

Oui, j’ai été satisfait de ma 12ème place et j’espère faire encore mieux la prochaine fois.

On a pu également découvrir tes choix de musiques, la bande-son de Sherlock Holmes pour le court, celle d’Inception pour le libre (toutes deux de Hans Zimmer), comment les as-tu choisis ?

J’ai fait le choix de mes deux musiques avec mon coach, Brian Joubert. Pour le programme court, j’avais déjà l’idée de Sherlock Holmes, que je voulais prendre. Pour le libre, c’est Brian qui m’a proposé Inception.

Maintenant, la prochaine compétition pour toi c’est les Masters à Villard-de-Lans,  à partir du jeudi 26 septembre,  comment tu abordes cette compétition ?

En effet, la prochaine compétition pour moi ce sera les Masters. C’est la première fois que je participe à cet évènement, donc je vais donner le meilleur de moi-même et essayer de faire un podium.

Quel est ton objectif pour cette saison ?

Déjà, j’aimerais faire les championnats de France Elites, ensuite me qualifier pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse et pourquoi pas participer aux championnats du monde junior.

Tu t’entraînes avec Brian Joubert (champion du monde en 2007), qu’est-ce qu’il a pu t’apporter ?

Dans les grosses compétitions, comme il y a déjà participé, il sait faire. Il sait nous mettre en confiance et nous déstresser. Egalement, vu que lui aussi a été athlète de haut niveau, il connaît bien la technique et peut nous apporter de grandes choses de ce côté-là.

Comment fais-tu pour arriver à gérer les cours et les entraînements ?

En fait je suis au CNED, donc je fais tous les cours à la maison par correspondance. Je peux donc aller m’entraîner à l’heure habituelle à Poitiers, et quand je rentre, je fais mes devoirs et je les envoie au CNED.

As-tu un modèle, dans le patinage ou dans le sport en général ?

Oui, j’aime beaucoup Nathan Chen, car je trouve ses sauts extraordinaires et j’aimerais être comme lui.

On arrive à la fin de cette interview, donc pour finir : quel est ton plus grand rêve ?

Devenir champion du monde ou champion olympique !

Merci beaucoup à François d’avoir accepté cette interview. Vous pourrez le retrouver dès demain aux Masters pour le programme court (15h45) et samedi pour le programme libre (12h45).

Crédit photo Une : Olivier Brajon

A propos de l'auteur

Hello ! Moi c'est Zélie, j'ai un âge compris entre 10 et 20 et j'habite quelque part au milieu de la France. Je suis passionnée de patinage artistique, de biathlon et de basket. J'attends avec impatience le prochain record du monde de Papadakis/Cizeron.

Commentaires

  • Avatar
    Germain
    27 septembre 2019

    👍👍👍

Poster un commentaire

Praesent mattis neque. ut pulvinar elit.