ATP

Rétro 2020 : Sinner aux prémices d’une grande carrière ?

Sinner

Après une année 2019 où l'embryon Jannick Sinner fit ses premiers pas sur le circuit, cette année devait être celle de la révélation. L'Italien n'a pas manqué à l'appel et commence à répondre présent dans les grands rendez-vous, bien que cela n'ait pas toujours été facile.

 

Un début de saison compliqué

Sortie triomphant d'une année 2019 où il remporte les ATP Finals Next Gen à Milan, on était en droit de placer des attentes envers ce jeune italien prometteur. Seulement, le début de saison de Jannick Sinner fut pour le moins compliqué. Dans de nombreux tournois, Sinner s'incline dès le premier ou deuxième tour contre des joueurs de haut rang. Par exemple, aux ATP 500 de Rotterdam, il s'incline face à Pablo Carreno-Busta, un joueur qui réalisera une bonne saison et qui possède déjà une grande expérience. Ensuite, à l'ATP 250 de Marseille il encaisse une nouvelle défaite prématurée face à Daniil Medvedev. En bref, Jannik Sinner bloque contre les grands du circuit bien qu'il assure des victoires importantes mais ponctuelles contre des cadors comme David Goffin, Karen Khachanov ou Roberto Bautista-Agut. Cependant, la terre battue va le révéler au grand jour.

 

Révélation à Roland-Garros et fin de saison en fanfare

À l'arrivée de la saison sur terre battue, Jannik Sinner va totalement se transformer en un outsider pénible à avoir dans sa partie de tableau. Cela va commencer dans son pays d'origine à Rome où il va d'abord faire le buzz à cause de son adversaire, Benoit Paire. Le Français va totalement gâcher le match en n'arrêtant pas de hurler des noms d'oiseaux, de discuter avec un arbitre très patient et de se plaindre du favoritisme local. Jannik Sinner va réussir à gagner ce match haut la main tout en gardant une concentration à toute épreuve. Au tour suivant, il vainc Stefanos Tsitsipas en trois sets et signe sa première victoire sur un top 10. Il s'incline ensuite contre Grigor Dimitrov tout en réalisant un match encouragent.

Vient Roland-Garros où il va se révéler au grand public. L'Italien va passer les trois premiers tours sans encombre en trois sets sérieux. Puis en huitièmes, Sinner joue un des outsiders du tournoi, Alexander Zverev. L'Allemand va connaître la fougue outre alpine qui va l'emporter en quatre manches où il n'aura pas réellement existé. Enfin, Sinner est confronté au plus gros test possible sur la terre battue parisienne, Rafael Nadal. De plus, à cause de l'exceptionnel Thiem-Schwartzman cette rencontre prend du retard et débute dans la nuit. Durant tout le match, Sinner ne démérite pas et va même bousculer le N°2 mondial. Cependant, sur ce match l'expérience fera toute la différence et l'Espagnol l'emportera en trois sets. L'Italien pourra tout de même se targuer d'avoir le score le plus serré cette saison contre Nadal à Roland-Garros.

Pour sa fin de saison, Sinner va poursuivre sur sa lancée avec une demi-finale à Cologne perdue contre Zverev. Puis après une défaite à Vienne contre le futur gagnant du tournoi, Andrey Rublev, le 37e mondial remportera son premier titre sur le circuit ATP au 250 de Sofia, au terme d'un tournoi plein.

Les chiffres de Sinner en 2020

  • Il termine l'année 37e joueur mondial à l'ATP
  • Son bilan de l'année se conclut avec 24 victoires et 16 défaites
  • Il remporte 1 titre cet année pour sa première finale et devient le premier joueur né au XXIe siècle à gagner un titre ATP

Malgré une saison en demi-teinte, Jannik Sinner s'impose tout de même comme un nom à surveiller de très près pour la prochaine saison. Ses prestations en fin de saison ponctuée de son premier titre ATP l'intègre dans la liste des joueurs Next Gen capable de chambouler la hiérarchie historique.

Crédit image : ESPN

Dernières publications

En haut