ATP

Rétro 2020 : Andrey Rublev, nouvel invité au sommet

Andrey Rublev, Vienne, 2020

Au sortir d’une fin 2019 prometteuse, Andrey Rublev a signé une saison 2020 impressionnante, au point d’intégrer le top 8 mondial. Le Russe, enfin débarrassé de ses pépins physiques, s’affirme désormais comme un nom qui compte sur le circuit mondial. Retour sur son irrésistible ascension.

2020 restera à jamais comme l’année de l’explosion au plus haut niveau pour Andrey Rublev. Avec 5 titres et 41 victoires, personne n’a fait mieux que lui. Seul le numéro 1 mondial Novak Djokovic (4 titres et 41 victoires) tient la comparaison. Longtemps freiné par les blessures, le natif de Moscou a enfin pu exprimer tout son talent sur une saison entière.

Un début de saison presque parfait

Dès le début de l’année, Rublev annonce la couleur. Pas assuré de participer à l’ATP Cup en tant que 3e Russe au classement ATP, il décide de participer au tournoi de Doha et d’Adélaïde plutôt que de jouer le remplaçant de luxe. Excellent choix : le Russe aborde l’Open d’Australie avec déjà 2 titres dans la besace et une immense confiance. A Melbourne, il impressionne contre David Goffin au 3e tour, mais chute face à un imperturbable Alexander Zverev le match suivant.

Alexander Zverev & Andrey Rublev, Open d'Australie, 2020

Alexander Zverev et Andrey Rublev après leur huitièmes de finale de l’Open d’Australie 2020 – Crédit photo : essentiallysports.com

Dorénavant, ses adversaires sont prévenus : Rublev sera à surveiller pour les tournois à venir. Sauf que la pandémie de coronavirus bouleverse complètement le calendrier. Plus de compétition à partir de mars, il faut attendre août pour reprendre le circuit principal.

Une coupure forcée qui n’empêche pas Rublev de reprendre sa marche en avant. Malgré une préparation particulière et une défaite d’entrée à Cincinnati, le Russe passe un nouveau cap à l’US Open. En battant avec autorité Matteo Berrettini, il retrouve les quarts du Majeur américain, 3 ans après le tournoi qui l’a révélé. Rublev s’incline ensuite contre son ami Daniil Medvedev, plus solide et expérimenté, non sans opposer une belle résistance.

19 sur 20

Vient alors probablement le plus impressionnant de ses faits d’armes en 2020. Entre fin septembre et début novembre, Rublev remporte 19 des 20 matchs qu’il dispute. En état de grâce, il s’offre des victimes de choix : Stefanos Tsitsipas (n°6), Roberto Bautista-Agut (n°11), Denis Shapovalov (n°12) et surtout Dominic Thiem (n°3) tombent sous les coups de massues du joueur moscovite. Une extraordinaire série qui lui permet d’ajouter 3 titres (Hambourg, Saint-Petersbourg, Vienne) à son palmarès et d’atteindre les quarts de finale à Roland-Garros pour la première fois de sa carrière.

Cerise sur le gâteau, ses performances lui ont ouvert les portes du top 8 mondial, ainsi qu’une qualification pour les ATP Finals. Une récompense bien méritée tant il a prouvé tout au long de l’année sa capacité à conserver un tennis  de haut niveau sur la durée. Si, comme Diego Schwartzman, il a terminé son tout premier Tournoi des maîtres à la dernière place de son groupe, Andrey Rublev a tout de même réussi à remporter son duel contre Dominic Thiem. Un match sans enjeu, certes, mais qui lui permet de terminer son impressionnante année comme il l’a commencée. Par une victoire.

Andrey Rublev, Vienne, 2020

Andrey Rublev célèbre sa victoire en finale contre Lorenzo Sonego – Vienne 2020 – Crédit photo : REUTERS/Lisi Niesner

Crédit photo en Une : Thomas Kronsteiner/Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire