Auto/Moto

Ricciardo ne renonce pas à la F1 : « Revenir en 2024 m’intéresse »

A deux courses de la fin de son aventure avec McLaren, Daniel Ricciardo sait qu’il ne sera pas sur la grille en 2023. Pour autant, l’histoire entre l’Australien et la catégorie reine n’est pas complètement terminée. Le vainqueur du Grand Prix d’Italie 2021 espère rouler de nouveau en F1 dans deux ans, après une année sabbatique pour revenir « surmotivé. » 

 

Onze ans après son arrivée en catégorie reine avec HRT, Daniel Ricciardo ne sera pas dans les 20 pilotes présents en 2023. Son contrat avec McLaren se terminant à la fin de la saison, l’Australien n’a pas été reconduit. L’ancien pilote Red Bull a vu son compatriote, Oscar Piastri, le remplacer au côté de Lando Norris pour la saison prochaine. Libéré de son contrat avec Alpine, le jeune prodige débutera son aventure en Formule 1. Protégé par Mark Webber, le champion 2021 de Formule 2 a attiré les convoitises de l’équipe de Zak Brown. Ce dernier a vu en le champion 2020 de Formule 3 le meilleur remplaçant possible pour un Daniel Ricciardo en manque de performance depuis des mois. Malgré sa victoire à Monza la saison dernière, le natif de Perth n’a jamais réellement réussi à être aussi rapide que Lando Norris. Sur la touche en 2023, le N°3 voit ça comme une pause et non pas comme une fin.

 

Ne pas être présent en 2023 juste pour l’être

Un vainqueur de Grand Prix sur le marché des transferts, plusieurs équipes se sont penchés sur le dossier. Parmi les pistes les plus chaudes, Haas a manifesté son intérêt pour l’Australien. Ce dernier n’a pas donné suite aux propositions de l’écurie américaine car selon lui le véritable risque aurait été de « sauter dans un baquet » pour être absolument sur la grille de la Formule 1. « Mon passage chez McLaren montre que rien n’est garanti en termes de performance. Si, pour quelques raisons que ce soit, la campagne 2023 était infructueuse, alors j’en aurais probablement fini avec la F1. Ce risque paraît bien plus grand que celui de manquer une année. » 

Avec une année de repos, le pilote de 33 ans aurait pu avoir des envies d’ailleurs, essayer d’autres voitures ou des championnats différents. Pourtant, ce n’est pas sa priorité. « Je ne veux fermer aucune porte mais idéalement je ferais des journées d’essais dans une Formule 1 plutôt que d’essayer d’obtenir un paquet d’ailleurs. » Ces tests pourraient bien se faire avec Mercedes puisque Daniel Ricciardo pourrait devenir le troisième pilote de l’écurie. L’Australien travaillerait avec Lewis Hamilton et George Russell dans l’une des meilleures équipes du plateau, un poste actuellement occupé par Nyck De Vries, lui même nouveau venu en F1 l'an prochain.

 

Objectif 2024 pour Ricciardo

En conférence de presse, la question lui a été posée si un retour la saison d’après l’intéressait. L’ancien pilote Red Bull a clairement avoué que c’était son but principal. « Revenir en 2024 m’intéresse. Et c’est marrant, car les gens pourraient dire : ‘Si tu veux revenir en 2024, pourquoi pas l’an prochain ?’ Je sais qu’après avoir pris des vacances, regarder des courses à la télé ou quelque part dans le paddock va me redonner toute cette motivation. J’en ai encore mais je veux qu’elle soit débordante. Je sais que cette pause va me surmotiver à revenir sur la grille. Je ressens déjà ce manque pendant la trêve estivale alors que ce n’est que trois semaines. J’ai eu le même effet pendant la crise sanitaire et le report du début de saison. » 

Avoir une nouvelle chance après s’être arrêté n’est pas commun, surtout quand on a déjà 33 ans. Daniel Ricciardo est « parfaitement conscient » que sa carrière en F1 peut définitivement se clôturer après avoir passé la ligne d’arrivée de la dernière course à Abou Dhabi mi-novembre. « Je suis en paix avec moi-même si c’est le cas, j’assume ma décision. Je ne souhaite pas que ce soit mes deux derniers Grands Prix de Formule 1, mais si ça arrive, j’accepte que ce soit un dénouement possible. Je fais le pari d’avoir une autre opportunité en me préparant à être la meilleure version du pilote que je suis. Je ne veux pas évoluer à 95%, je veux que les batteries soient pleinement rechargées. » En quittant la catégorie reine l’an prochain, Daniel Ricciardo prend le risque de mettre une croix définitive sur sa carrière. Mais en F1, rien n’est jamais terminé, demandez à Nyck De Vries !


Dernières publications

En haut