Les oubliés #1 – Ricochet peut-il sortir la tête de l’eau ?

0
Ricochet Raw NXT
Crédit photo : WWE
Ligue 1

NXT, territoire de développement de WWE qui s’affirme de plus en plus en tant que troisième brand a formé de nombreux talents. Finn Bálor, Sami Zayn, Samoa Joe, Ricochet, la liste est longue. Cependant, le passage dans le Main Roster ne se passe pas toujours au mieux, laissant certains catcheurs très talentueux sur la touche. C’est pourquoi We Sport démarre une nouvelle série catchesque retraçant les carrières de ceux ayant eu une bonne utilisation chez NXT avant de plonger dans les limbes de Raw ou Smackdown, tout en essayant de comprendre pourquoi. Premier épisode aujourd’hui avec Ricochet.

Sa carrière dans l’Indy

Avant d’arriver à NXT, Ricochet sublime le circuit indépendant de ses voltiges pendant 15 ans. Passant par la Chikara, Dragon Gate, Pro Wrestling Guerilla, NJPW et Lucha Underground, Ricochet ou Prince Puma (chez LU) innove dans le domaine aérien. Il est l’un des premiers à utiliser le 630 Senton en finisher, à améliorer les sauts à l’extérieur du ring et à posséder un cardio hors du commun. Son combat face à Will Ospreay à NJPW le 27/05/2016 au Best of Super Juniors reste dans les annales, tant les deux hommes passent plus de temps en l’air qu’au sol. Désireux de rejoindre Triple H et NXT, la WWE s’empresse de lui offrir un contrat.

Sa carrière NXT

Dès son arrivée, Ricochet a le soutien de Triple H et de William Regal. Il décroche une opportunité pour être le premier champion Nord Américain de NXT, dans un 6 men Ladder match à NXT Takeover New Orleans. Même s’il perd le match, il livre une performance hors norme.

Il entame ensuite une rivalité avec Velveteen Dream qui le consolide dans la mid-card de chez NXT. Le segment “Anything Ricochet can do, the Dream can do better” reste dans la mémoire des fans.

À NXT Takeover Brooklyn 4 il bat Adam Cole pour devenir champion Nord Américain. Peu après, il s’allie à Pete Dunne et aux War Raiders pour défier l’Undisputed Era dans un War Games Match. Son équipe l’emporte.

Sa prochaine feud est face à Johnny Gargano autour de son titre Nord Américain. Le point culminant de leur rivalité se trouve à Takeover Phoenix où Johnny Wrestling décroche son premier titre solo à NXT.

Le voltigeur fou se concentre sur une carrière en équipe avec Aleister Black. Ils voyagent de show en show. De Raw, Smackdown à NXT. Malheureusement, ils encaissent deux grosses défaites. La première à Takeover New York face aux War Raiders pour les NXT Tag Team Championship et la deuxième à Wrestlemania 35 où ils affrontent les Usos, Shinsuke Nakamura & Rusev et The Bar pour les ceintures par équipe de Smackdown.

Sa draft à Raw – Des débuts prometteurs

Lors du Shake-up annuel en 2019, il est séparé de son partenaire et se prépare à une carrière solo dans la branche rouge. Ses débuts à Raw le montrent de manière permanente à un public “Main Stream”. Il impressionne les foules avec son impressionnante agilité. Il se qualifie pour le Money in the Bank Match en battant Robert Roode. Nonobstant, une chouette prestation, il ne remporte pas la mallette au profit de Brock Lesnar.

Malgré sa défaite, il obtient une chance au titre des États-Unis détenu alors par Samoa Joe. À Stomping Grounds, il gagne face au Samoan et remporte son premier titre dans le roster principal. Son premier adversaire pour ce titre est AJ Styles qui commence tout doucement à tourner heel. AJ Styles devient champion des États-Unis à Extremes Rules grâce à The OC. The One and Only le défie pour une revanche à Summerslam. Dans un schéma différent mais toujours avec l’aide de Anderson & Gallows, AJ Styles va conserver son titre.

Le début de la fin 

Une fois cette rivalité terminée, Ricochet commence à se perdre dans la mid-card de Raw. À chaque fois placé pour des opportunités alléchantes (King of the Ring, challenger N°1 au championnat Universel) mais jamais gagnant. Il fait tout de même partie de la Team Raw pour les Survivor Series 2019.

Jobber pour Lesnar et chute totale

Contre toute attente, Ricochet parvient à devenir challenger n°1 au titre Universel de Brock Lesnar pour Super Showdown. Cependant, le jour J, l’ancien champion US ne porte pas une seule prise à la bête et se fait squasher en 1’30.

Après une longue période d’absence de nos écrans, Ricochet fait son retour en équipe avec Cedric Alexander. Cette équipe de bas de mid-card ne semble même plus dans les futurs projets puisque leur dernier match remonte au 11 mai 2020.

Les raisons de sa chute

Bien que la raison de l’absence d’un catcheur est souvent dû aux décisions des officiels, d’autres facteurs peuvent expliquer le booking de Ricochet.

The One and Only fait parti de ces personnages face sans aucune profondeur, très fade et qui n’emporte pas le public avec lui. La seule façon pour lui de faire réagir la foule est d’exécuter une manœuvre extraordinaire. Ses prestations au micro ne sont pas rares pour rien. Il n’arrive pas à véhiculer une émotion forte juste avec un micro comme peuvent le faire Kevin Owens, The Miz ou Samoa Joe. Enfin, bien qu’il est un des in-ring les plus attrayant du roster, il n’en reste pas moins bridé par Vince McMahon et sa clique. Les comparatifs de prises de risques entre Raw et NXT, NJPW, PWG ou Lucha Underground sont clairs et nets. Ricochet ne prend plus autant de risque depuis son arrivée à Raw. Ses moves fétiches se répètent et lassent petit à petit le public qui a une sensation de déjà vu.

Après une forte impression dans l’Indy et à NXT, Ricochet arrive chez WWE avec sûrement plein de rêves en tête. Aujourd’hui, il est devenu un mid-carder/jobber parmi tant d’autres. L’Américain n’a pas déclaré vouloir quitter la compagnie pour le moment. Mais certaines fédérations voudront peut-être lui offrir un rôle de premier choix. 

Crédits photos et vidéos : WWE

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here