Roland-Garros

Roland-Garros 2024 : la décision ferme d’Amélie Mauresmo après les débordements

Alors que Roland-Garros 2024 bat son plein, l'ambiance en tribunes fait débat. Ce jeudi dans le journal l'Équipe, Amélie Mauresmo s'est exprimé en prenant des décisions fortes avec notamment la fin de consommation d'alcool. 

“L'alcool était jusqu'ici autorisé dans les tribunes, hors tribune des joueurs et tribune présidentielle. Désormais, c'est terminé partout.” Amélie Mauresmo est cash, l'ambiance lors de ce Roland-Garros 2024 doit changer en tribunes. Les critiques ont été vives depuis plusieurs jours et la directrice du tournoi a décidé de prendre des décisions fermes.

Roland-Garros 2024 : des consignes ont été données aux arbitres

Lors de son intervention dans le journal l'Équipe, Amélie Mauresmo explique que l'organisation du tournoi a donné des consignes claires, notamment aux arbitres. Le public va désormais devoir se tenir dans l'optique du bon déroulement du tournoi.

“Le respect du joueur et le respect du jeu. Des mots déplacés, des objets lancés, c'est niet. Les consignes données aux services de sécurité sont très claires et il n'y aura pas d'hésitation. Ce que je veux, c'est conserver cet engouement autour du tennis, autour du jeu […] J'ai fait passer les consignes personnellement aux arbitres de chaise, qui doivent être hypers réactifs par rapport à tout ça, essayer de contrôler le court et ce qu'il se passe. Je pense que beaucoup d'arbitres sont très expérimentés. On choisit aussi sur les matches un peu chauds des arbitres qui sont expérimentés et qui notamment sont tout à fait en capacité de tenir leur match et le public.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut