ATP

Roland-Garros (H) : Djokovic et Tsitsipás pour une finale inédite

La finale de cette édition des Internationaux de France sera inédite puisqu’elle opposera un bleu, Stéfanos Tsitsipás et le numéro un mondial, Novak Djokovic, qui a fait tomber le maitre des lieux pour la deuxième fois après 2015. Les deux joueurs ont validé leurs billets pour la finale à l’issue de rudes batailles. Revenons sur leurs parcours pendant cette quinzaine.

 

Une première pour Tsitsipás

Se retrouvant dans la moitié de tableau de Daniil Medvedev, deuxième joueur mondial, Stéfanos Tsitsipás avait le chemin dégagé jusqu’en huitièmes de finale avant un premier véritable test face à Pablo Carreño Busta. Le Grec passe sans encombre et se retrouve face à Medvedev qui a toujours affiché une piètre performance sur ocre et particulièrement porte d’Auteuil depuis ses débuts.

Néanmoins, le Russe vend chèrement sa peau même s’il n’a pas pu arracher un set au Grec, mué en croquemitaine des temps modernes pendant les points importants. Avec la défaite inaugurale de Dominic Thiem, c’est Alexander Zverev, lauréat à Madrid quelques semaines plus tôt, qui se dresse sur sa route. C’est un adversaire qui lui réussit bien, mais dans ce contexte, l’histoire risque d’être toute autre. Après un combat de plus de trois heures et demie, Tsitsipás s’en sort en cinq sets. Notons qu’avant ce match, il a lâché un seul set à John Isner au troisième tour.

 

Djokovic, la légende serbe

Le numéro un mondial est, sans aucun doute, encore plus entré dans la légende du tennis mondial et de Roland-Garros en particulier. Même s’il ne remportera pas quatorze fois la Coupe des Mousquetaires, il a le mérite d’être le seul joueur à faire tomber le laniste de ces arènes deux fois. Dans une demi-finale épique, Novak Djokovic est monté sur le char trainé par des chevaux ailés tel Peroun pour venir à bout du taureau de Manacor. La sortie de Nadal en boitant est la preuve qu’il a laissé un peu de lui sur le court face à un Nole stratosphérique. Mais, ce match légendaire aurait pu ne jamais se tenir à cause de nombreuses embûches rencontrées lors de son parcours.

En effet, les problèmes du Serbe ont commencé en huitième de finale face à Lorenzo Musetti, l’une des pépites italiennes. Le natif de Carrare a posé tous les problèmes du monde à Djokovic qui a finalement profité de son abandon au cinquième set, la faute à une vilaine blessure. Au tour suivant, c’est face à un autre Italien que Nole se retrouve en difficulté. Il lâche un set et fait preuve de maestria et surtout d’expérience pour se tirer du piège Matteo Berrettini.

 

Sans aucun doute, Novak Djokovic est le favori de cette finale non seulement parce qu’il a éliminé l’immense favori, mais il a récemment battu Stéfanos Tsitsipás à Rome. De plus, lors de leurs trois confrontations sur terre battue, le Grec n’a jamais pu venir à bout du Serbe. Dans ce cas de figure, le 5e joueur mondial est condamné à un exploit pour remporter son premier Grand Chelem. Il aura besoin de la force de tous ces héros mythiques de son pays et surtout de la présence d’Athéna Niké dans ses rangs pour se défaire de Nole.

 

Crédit photo : sport-tv.org

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire