Football

Super League : aucune sanction à l’encontre du Real Madrid, de la Juventus de Turin et du FC Barcelone ?

L’UEFA a publié un communiqué le 9 juin, dans lequel elle annonce suspendre « jusqu’à nouvel ordre » la procédure contre le Real Madrid, la Juventus de Turin et le FC Barcelone. Il s’agit des trois derniers clubs à ne pas avoir renoncé au projet de la Super League.

L’UEFA avait ouvert une procédure disciplinaire contre ces trois clubs le 25 mai dernier, les menaçant de sanctions pour une « potentielle violation du cadre légal de l’UEFA ». Sur les douze clubs formateurs, le Real Madrid, la Juventus de Turin et le FC Barcelone étaient les seuls à ne pas vouloir se retirer du projet. Les neuf autres (Arsenal, Milan, Chelsea, Atlético, Inter, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham) ont légèrement été sanctionnés financièrement en échange de ne pas être poursuivis.

Mi-mai, la justice européenne avait été saisie par le tribunal de commerce de Madrid pour savoir si l’UEFA et la FIFA abusaient de leur « position dominante » en bloquant la naissance d’une compétition concurrente. Le 31 mai, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a donc décidé d’ouvrir une procédure sur le conflit qui oppose les membres de la Super League aux instances internationales du football. 

Fin-avril, le tribunal de commerce n°17 de Madrid avait interdit à l’UEFA et à la FIFA de sanctionner ce potentiel projet concurrent de la Ligue des champions tant que le conflit n’aurait pas été tranché sur le fond. Suite à cela, l’UEFA s’est vu notifier une injonction le 9 juin dernier. En attendant que la justice européenne se prononce, l’organisation a décidé de suspendre ce volet disciplinaire. « Suite à l’ouverture d’une procédure disciplinaire contre le FC Barcelone, la Juventus FC et le Real Madrid CF pour une violation potentielle du cadre juridique de l’UEFA dans le cadre du projet dit « Super League », l’Instance d’appel de l’UEFA a décidé de suspendre la procédure jusqu’à nouvel ordre », est-il écrit dans le communiqué.

Crédit photo une : ©Reuters
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire