Tadic ou la définition pure de l’épanouissement

S’épanouir c’est se rendre heureux. S’épanouir c’est aussi développer toutes ses potentialités. On dit d’une personne épanouie qu’elle dégage et manifeste de la joie et de la sérénité. Hier soir un joueur nous a éclaboussé de son talent. Alors que les autres joueurs courraient, Tadic volait. Quand Modrić regardait derrière, c’était pour voir Dusan accélérer. Quand Casemiro voulait défendre… STOP ! Même à l’écrire, cette action est déconseillée aux moins de 18 ans. Bref, Dusan Tadic a lié football et plaisir hier soir.

Dans ce petit article, on ne parlera pas de prise d’espace, de technique individuelle ou encore de système de jeu. On va s’intéresser à quelque chose de beaucoup plus simple est sûrement de plus concret. Le football est un sport mais c’est avant tout un pur plaisir. On doit aimer jouer au foot comme on aime manger un Big Mac. (évidemment sans bacon parce que sinon ce n’est pas un Big Mac) On doit aimer jouer au football comme on dégustait le goûter du vendredi après-midi après le retour de l’école. Hier soir, le serbe nous a redonné le goût du Pepito à 16h35 pétante dans la bouche. Il était accompagné d’une brique de jus d’orange. (évidemment sans pulpe) Avec sa justesse technique, sa vision du jeu, il nous a étalé tout son panel footballistique. Rien de surprenant si je vous confirme que oui, c’est le plus beau match de sa jeune carrière. Une rencontre aboutie de la première à la dernière seconde de jeu. Il ressort roi du Bernabeu, roi d’Amsterdam et même roi de la Serbie, puisqu’avant sa frappe qui a nettoyé la lucarne du meilleur gardien du monde (n’en déplaise à 95% de la population mondiale) il avait réalisé 2 passes décisives. Il était complètement libre sur le terrain. Passant en revue toute la surface du rectangle vert, on l’a aussi bien vu en défense qu’en attaque. C’est le profil d’attaquant parfait pour les clubs actuels. Savoir défendre comme attaquer aussi bien, réussir à se projeter vers l’avant aussi vite et même avoir ce rôle de faux numéro 9, en a fait de lui la clé de l’Ajax Amsterdam hier soir. Mais je vous avoue que même à la fin du match j’avais du mal à réaliser. Bloqué dans mon canapé comme quand Sergio a touché l’épaule de Mohamed lors de la dernière cérémonie des prix UEFA, j’avais du mal à me dire que ce joueur fantastique était très moyen en Premier League. Avec tout le respect que j’ai pour les Saints, c’est quand même le jour et la nuit par rapport à ses saisons à Southampton.

Pour faire simple, en championnat et sur ses 4 saisons, le serbe avait marqué 20 buts sur les 134 matchs. Soit un but tous les 14 matchs. Avec 16 buts sur les 23 premières journées d’Eredivisie, l’attaquant de l’Ajax s’est refait une santé. Une nouvelle statistique ? Durant la saison 2016-2017, Tadic avait même eu plus de cartons jaunes que marquer de buts en Premier League… Mais que lui ai t-il arrivé ? Panoramix lui a-t-il donné une gourde de potion magique en douce ? Personne ne sait et personne ne le saura. Le serbe a donc fait basculé sa carrière dans une autre dimension en 90 minutes. Magique !

crédit : Southampton Twitter

Oui, hier soir on a vu une équipe mais surtout un joueur heureux sur le terrain. En plus du message footballistique qu’a envoyé l’Ajax au monde entier, Tadic apporte une solution à tous les footballeurs qui sont dans le « flou » actuellement. On n’en revient presque à penser à ce dicton qui dit : « on a toujours le choix ». Partir dans l’un des championnats les plus prestigieux d’Europe comme l’est la Premier League (c’est clairement le plus beau championnat du monde) pour aller dans un des plus beaux clubs du championnat hollandais (ce n’est pas les supporters de Vitesse qui diront le contraire) peut paraître comme un mauvais choix. Mais l’Eredivisie est une ligue qu’il connaissait. Un retour aux sources ne pouvez pas faire de mal. Un élan de fraîcheur dans une carrière peut relancer un joueur. De plus, à Amsterdam il y a un environnement footballistique de folie ! On mange et on respire football. Tout cela sont des choses que la jeune génération ne sait pas car elle n’a jamais vu l’Ajax et le championnat hollandais a un tel niveau. (j’ai 19 ans) Cette victoire historique permet aussi à tout le monde de se rappeler de cette époque où Maxwell était le meilleur à son poste (j’abuse un petit peu je vous l’accorde) Pour terminer je dirais que ce match est clairement un message aux 2 montres que sont Messi et Ronaldo pour la course Ballon d’Or. (« toujours plus » je sais, on me le dit tout le temps) Et si vous vous épanouissez dans votre boulot au tant que Tadic l’a fait à Madrid, vous êtes sûrs d’aller loin. Que vous soyez boulanger ou footballeur professionnel (biensûr je n’ai rien contre les boulangers) soyez heureux ! Faites un bon pain au chocolat et je suis sûr que quand vous le dégusterez les images de cette roulette de Dusan vous reviendront.

Une performance qui lui a permis d’obtenir la note rarissime de 10/10 sur l’Equipe mais WeSportFr lui a mis 9. Bref, dankjewel Tadic !

A propos de l'auteur

Mon cœur est rouge ! Je suis aussi un belge comme les autres, bourré de talent. Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets, donc donnez le Ballon D'Or à Salah ! Je rêve d'une équipe avec Radja, Jackson Martinez et Benteke ! YNWA

Poster un commentaire

Curabitur id commodo efficitur. Aliquam ultricies pulvinar elementum risus justo elit. adipiscing