Golf

The Open : Louis Oosthuizen reste aux commandes après un Moving Day bien calme

En tête après les deux premiers tours, Louis Oosthuizen a su maintenir sa position ce samedi à Sandwich en Angleterre. Si le Sud-Africain a eu du mal à se montrer régulier tout au long de la journée et a pu sembler nerveux, ses concurrents n’ont pas pu faire mieux pour contester la suprématie du leader. Derrière, Antoine Rozner nous a gratifié d’une magnifique carte et pourrait décrocher une belle place d’honneur dans ce majeur. 

Louis Oosthuizen garde la tête 

Sous une météo idéale, un vent totalement absent et un grand soleil, Louis Oosthuizen n’a pas passé une journée tranquille. D’abord contesté par de nombreux concurrents ayant signé de très belles cartes à l’image du Canadien Corey Conners qui se replace à -8, le Sud-Africain a semblé nerveux à de nombreux moments décisifs.

Son partenaire du jour, Collin Morikawa, n’a pu que se rapprocher à une longueur du leader, la faute à un début de journée compliqué avant de redresser la tête rapidement. Si certains leaders n’ont pas profité de l’occasion pour se replacer (Jordan Spieth ou encore Paul Casey), Louis Oosthuizen ne compte plus que quelques coups d’avance sur une horde bien décidée à l’empêcher de remporter cette édition 2021 du British Open.

Robert MacIntyre signe la carte du jour

Le gaucher a beaucoup fait parler de lui ce samedi. Engagé tôt dans le programme de ce Moving Day tôt, l’Écossais a réalisé le meilleur score de la journée avec un 65 d’anthologie, ponctué par des putts très longue distance qui replacent le jeune golfeur à la 18e place grâce à seulement six bogeys concédé depuis le début de la semaine.

Antoine Rozner et sa journée ”fantastique”

Les deux Tricolores de la journée, Antoine Rozner et Benjamin Hébert s’élançaient tôt avec des cartes respectives de +1 et 0. Si le second cité a très mal débuté par deux bogeys avant de réagir et terminer sa journée +1, Antoine Rozner a réalisé une des très belles cartes de la journée avec un beau 67 et cinq birdies contre deux bogeys. Alors qu’il pointe désormais à cinq coups du top 10, le Français a des chances de bien figurer s’il réédite cette performance ce dimanche dans des conditions qui devraient être similaires.

Si ce Moving Day n’a pas connu les rebondissements qu’il promettait, les parties se sont montrées pleines de surprises sous le soleil anglais. Les greens devenant de plus en plus secs, des positions de drapeaux compliquées et des roughs toujours aussi handicapants ont relancé la course à la victoire derrière le duo Oosthuizen – Morikawa qui partira favori demain.

Crédit image en une : Glyn Kirk

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire