Golf

Tiger Woods, le retour de trop après un grave accident de la route ?

Victime d'un grave accident de la route le 23 février dernier, Tiger Woods va enfin effectuer son retour après dix mois de convalescence. Le golfeur américain a annoncé son retour à la compétition lors du PNC Championship, un tournoi non officiel, qui aura lieu à Orlando du 16 au 19 décembre. Ce n'est pas la première fois que le célèbre golfeur de 45 ans revient d'une longue période sans jouer. Victime de multiples blessures depuis des dizaines d'années, il n'a pas connu une carrière tranquille. A un âge avancé comme le sien et après une tel accident qui aurait pu lui coûter la vie, Tiger Woods prend-il un risque à revenir sur les greens ? 

C'est la grande nouvelle du moment pour tous les amoureux de golf et les fans de Tiger Woods. L'icône mondiale de la discipline a annoncé sur son compte Twitter qu'il serait de retour sur les greens. Ce sera du 16 au 19 décembre à l'occasion du PNC Championship. “Bien que l'année ait été longue et difficile, je suis très enthousiaste à l'idée de la clôturer en participant au PNC Championship avec mon fils Charlie. Je joue en tant que père et je ne pourrais pas être plus excité et fier.”

Ce tournoi n'est pas officiel et ne rapporte aucun point au PGA Tour. Il est réservé à 20 vainqueurs d'un Majeur et à un membre de leur famille. L'ancien numéro un mondial formera la paire avec son fils Charlie, âgé de 12 ans. L'équipe tant attendue tentera de faire mieux que la précédente édition et une septième place au classement. Même si ce tournoi n'est pas aussi important qu'un Majeur, la présence de Tiger Woods montre qu'il se sent prêt à rejouer et à être la cible de toutes les caméras de la planète. Les premières images de lui de retour à l'entraînement avaient déjà fait le tour du monde. Il y a donc de l'optimisme pour les mois à venir, surtout après ce qu'il a traversé cette année.

Tiger Woods, pas passé loin d'une amputation de la jambe droite

C'est à Rancho Palos Verdes, dans le Comté de Los Angeles, que Tiger Woods a failli perdre la vie le 23 février dernier. D'après le rapport de police et les conclusions tirées par le shérif chargé de l'enquête, Tiger Woods roulait deux fois au dessus de la vitesse autorisée, 140 au lieu de 70 km/h. A l'approche d'un virage, il a finalement perdu le contrôle de son véhicule. Il a ensuite fait plusieurs tonneaux avec son SUV.

Ayant déjà connu de nombreux problèmes tout au long de sa vie et de sa carrière professionnelle, le “Tigre” a avoué au média américain “Golf Digest” qu'il s'agissait-là de l'expérience la plus douloureuse de toute sa vie et qu'il était à deux doigts de subir une amputation. “Il y a eu un moment, je ne dirai pas que c’était du 50/50. Mais c’était sacrément près que je ressorte de l’hôpital avec une jambe en moins”. Tiger Woods doit sa jambe droite à une tige métallique posée dans le tibia. Elle vise à consolider ses os du pied et de la cheville.

“Je ne pourrais plus jouer à plein temps sur le circuit. C'est une réalité”

Tiger Woods est un miraculé de la vie. L'homme aux 15 Majeurs a subi de multiples fractures ouvertes au niveau de la jambe droite. A noter aussi des contusions au niveau de sa cage thoracique. Même si aujourd'hui il semble se remettre de ses séquelles, le GOAT, comme on l'appelle, a avoué que le golf allait prendre de moins en moins de place dans sa vie. Interrogé par le même média “Golf Digest”, Tiger Woods s'est longuement confié pour la toute première fois depuis sa sortie de route en février.

“Je pense qu’il est réaliste de penser que je rejouerai sur le circuit un jour, jamais plus à plein temps mais en choisissant les événements qui me conviennent. Je vais devoir jouer ainsi à partir de maintenant. C’est une réalité malheureuse, mais c’est ma réalité. Je la comprends, et je l’accepte. Après mes opérations du dos dans le passé j’ai dû gravir l’Everest. Mais maintenant, je ne pense pas que j’ai le corps pour gravir l’Everest.”

Tiger Woods et ses dix opérations chirurgicales 

Cinq opérations du dos et du genou gauche 

Oui, Tiger Woods est un véritable habitué des blessures. Son dos, à l'image de sa jambe droite, a déjà beaucoup souffert. Entre mars 2014 et janvier 2021, le “Tigre” a dû passer par la case opération à cinq reprises pour son dos. Tout a commencé en Août 2013 lors du tournoi Barclays dans le New Jersey. Après un simple coup, la star planétaire s'est baissée tout en se soutenant à l'aide de son club. Avant de littéralement tomber par terre avec une douleur insupportable au dos. La suite en mars 2014 au Honda Classic lorsque Tiger Woods décide d'abandonner à cause de ces mêmes douleurs. La fois de trop pour le numéro un mondial de l'époque qui n'a eu d'autre choix que de se faire opérer pour la première fois du dos, avant de les enchaîner.

Déjà affaibli avant son accident, l'homme aux  82 titres sur le circuit PGA avait déjà annoncé qu'il ménagerait son calendrier. Sa dernière opération en date, qui a eu lieu en janvier 2021 soit un mois avant sa sortie de route, fut une microdiscectomie. Celle-ci visant à retirer un fragment de disque qui appuyait sur son nerf sciatique. Cette dernière devait l'éloigner des compétitions pour minimum trois mois. A noter que le Californien visait un retour pour le Masters d'Augusta en avril mais le destin en a destiné autrement.

Son genou gauche a autant souffert que son dos avec autant d'opérations entre 1994 et 2019. Tiger Woods en a bavé tout au long de sa carrière, même au tout début. Alors qu'il n'avait que 20 ans, il a connu sa première opération au niveau du genou gauche avant de devenir professionnel. Il y a subi une ablation du tissu cicatriciel. En 2002 après une saison stratosphérique et deux sacres au Masters et à l'US Open, il est repassé sur le billard pour que l'on lui retire un kyste à son genou gauche. Ensuite, il a dû essuyer de nouvelles opérations. La cause ? Une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche.

Un retour victorieux au Masters d'Augusta en 2019

Sa plus belle performance et son plus beau coup de maître resteront comme l'un des plus grands come-back dans l'histoire du sport de haut-niveau. Tiger Woods s'est adjugé son cinquième Masters à Augusta le 14 avril 2019, 14 ans après le dernier. Une éternité pour lui qui avait remporté son dernier Majeur en 2008 à l'US Open. Opéré du dos à trois reprises en deux ans, Tiger Woods n'avait quasiment rien réalisé sur le circuit en 2016 et 2017. Il était revenu à la compétition un peu plus d'un an avant sa victoire finale à Augusta. Exceptionnel et historique.

Ce nouveau Majeur, son quinzième, restera pour lui le plus beau. Il sera aussi le plus émouvant après tout ce qu'il a vécu. “J'ai gagné ici mon premier Majeur en carrière en 1997. Je le regagne à nouveau 22 ans après. J'ai vraiment douté que je pourrais revenir il y a deux ou trois ans. Je ne pouvais plus marcher, je ne pouvais plus rien faire. Cette victoire est peut-être l'une des plus belles.” A 45 ans, bientôt 46 fin décembre, Tigers Woods risque d'avoir plus de mal à se remettre en selle. Lui-même en est conscient. Une chose est sûre, le “Tigre” n'est pas encore fini et a encore faim de titres. Le golfeur américain n'est plus qu'à une longueur de devenir celui ayant gagné le plus de titres sur le circuit PGA. Le “Tiger” est au coude à coude avec son compatriote Sam Snead, avec 82 unités.

Crédits photo : golf.com

Dernières publications

En haut