ATP

Top 50 des meilleur(e)s joueuses et joueurs de tennis : 5e place (mixte)

En ce début d’année, We Sport continue de vous proposer son classement subjectif des meilleures joueuses et des meilleurs joueurs de tennis de la deuxième moitié du XXè siècle à nos jours. Voici nos numéros 5 !

5ème (F) : Billie Jean King 

Elle ne détient pas le record du nombre de Grand Chelem, pourtant Billie Jean King a tendance à surclasser sa rivale de toujours Margaret Court dans le cœur des fans de tennis. Son palmarès exceptionnel (12 Grand Chelem, 129 titres au total) fait d’elle l’une des joueuses les plus marquantes de l’histoire du tennis. Sa carrière entre l’ère amateur et Open va d’ailleurs changer l’histoire du tennis pour toujours. En effet, ce sont ses prises de position dans la lutte pour un tennis plus équitable entre hommes et femmes qui a définitivement inscrit l’Américaine dans la légende de ce sport.
En 1973, Billie Jean King créée la Women’s Tennis Association (WTA) et donne naissance à l’organisation du tennis féminin telle qu’on la connait aujourd’hui.

Au delà de son combat pour un tennis plus juste, l’Américaine est aussi connue pour la célèbre “Bataille des Sexes“. En 1973, elle défie Bobby Riggs, ancien numéro un mondial et la cinquantaine bien tassée, qui est persuadé qu’aucune femme ne peut le battre sur un court de tennis. Voulant mettre fin aux propos misogynes et machistes de Riggs, King accepte le défi. L’évènement est diffusé dans le monde entier et suivi par des millions de spectateurs. Billie Jean King finira par remporter ce match en 3 manches. Encore aujourd’hui, il est considéré comme étant un évènement majeur pour la médiatisation du sport féminin.

En dehors des courts, Billie Jean King est aussi connue comme étant la première sportive à faire son coming-out. Depuis toujours, l’ancienne championne joue un rôle majeur dans la défense du droit des femmes et des LGBT.

Au delà du jeu et de son palmarès, Billie Jean King est encore aujourd’hui l’une des personnalités clés pour l’égalité entre hommes et femmes dans le tennis. La Fed Cup a d’ailleurs été renommée “Billie Jean King Cup” en hommage à l’ancienne championne.

Crédit photo : 15-lovetennis

 

5ème (H) : Björn Borg

Sa coupe de cheveux, son flegme légendaire, son revers à deux mains… La “gueule d’ange” de Björn Borg a longtemps été l’image du tennis masculin dans les années 1970 et 1980.

Considéré comme l’un des plus grands joueurs de tous les temps, Björn Borg a écrit sa légende sur les courts de Roland-Garros et Wimbledon avec 11 Grand Chelem à son palmarès (6 Roland-Garros, 5 Wimbledon). Il a été pendant longtemps le seul joueur à avoir remporté plus de 5 titres en Grand Chelem, avant de se faire détrôner par Pete Sambras en 1999.
Le Suédois a d’ailleurs détenu pendant 31 ans le record du plus grand nombre de victoires à Roland-Garros, avant qu’un certain Rafael Nadal ne fasse de la terre battue parisienne son jardin privé.
Sa finale à Wimbledon en 1980 contre son rival John McEnroe est considérée encore aujourd’hui comme étant l’un des plus beaux matchs de tennis de tous les temps.
Bien que 4 fois finaliste à l’US Open, il n’a jamais remporté le Grand Chelem américain. Autre fait surprenant, il n’a participé qu’une seule fois à l’Open d’Australie. Et il n’a pas dépassé les huitièmes de finale pour son unique déplacement sur les terres australiennes.

La légende Björn Borg s’est aussi construite par son flegme sur le court. Surnommé “Iceborg”, son calme implacable contraste avec ses rivaux de l’époque (McEnroe, Connors…).
Mais son statut de rock star et la surmédiatisation de sa carrière le poussera à prendre sa retraite à seulement 26 ans. Il tente un timide retour à 35 ans, en vain.

Crédit photo : ArtPhotoLimited

Crédit photo : NPR

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
risus. neque. facilisis ultricies elit. vulputate, lectus id porta. ante. vel, mattis