Foot US

Top/Flop NFL (J3): Russell Wilson est inarrêtable

Au programme en NFL cette semaine: un Russell Wilson en mode MVP, Mitchell Trubisky perd sa place, un défenseur extra-terrestre et une erreur de débutant grotesque.

 

Top 3: Russell Wilson dans l’histoire

Russell Wilson (QB ; Seattle Seahawks): 315 yds ; 5 TD ; 0 Int

Contre Dallas, Russell Wilson est devenu le premier joueur de l’histoire à lancer au moins quatre passes de touchdowns sur les trois premiers matchs de la saison. Rien que ça !

Actuellement, le quarterback de Seattle évolue à un niveau incroyable et ça encore été le cas contre Dallas. Pourtant, sa ligne a été malmenée et il a subi beaucoup de pression de la part du pass rush des Cowboys qui l’a sacké à quatre reprises. Mais ce fut insuffisant pour arrêter Russell Wilson qui s’est régalé en exploitant les lacunes du backfield défensif de Dallas. Une passe de 45 yards pour Tyler Lockett, une de 62 yards gâchée par DK Metcalf (voir ci-dessous), sur petite ou sur grande distance, le bras de Russell Wilson est actuellement diabolique.

Dans le sillage de son quarterback en mode MVP, Seattle enregistre un troisième succès pour débuter la saison et l’attaque tourne à 37 points de moyenne !

Patrick Mahomes: 385 yds ; 1TD ; 0 Int à la passe + 26 yds ; 1 TD à la course

Contrairement à Russell Wilson, les deux premières sorties de Patrick Mahomes avaient été plutôt discrètes. Dans le choc au sommet contre Baltimore, il a tenu à rappeler qui était le patron.

Dans ce duel de MVP, il n’y a pas eu match et Patrick Mahomes s’est amusé avec la meilleure défense du championnat. Au total cinq receveurs finissent avec plus de 60 yards. Sur ses quatre passes de touchdowns, il a réussi à trouver un fullback et un lineman offensif ! Passe en cloche, passe de 40 yards, formation wildcat ou même un délice de passe à la cuillère, tout le playbook de Kansas City y est passé. Pat Mahomes s’est même offert le luxe de franchir lui-même la end-zone. En face Lamar Jackson est apparu sans arme face au génie de Patrick Mahomes…

Nick Chubb (RB ; Cleveland Browns): 108 yds ; 2 TD

La force de Cleveland devait être le duo Mayfield/OBJ, mais c’est finalement le jeu au sol qui est en train de prendre le pouvoir. Le duo Chubb/Hunt est actuellement le meilleur duo de coureurs de la ligue et Nick Chubb est en train de confirmer sa très bonne saison 2019.

Contre Washington, son apport à été crucial. Malmenés par le club de la capitale, les Browns s’en sont remis à leur coureur pour faire la différence. Avec 108 yards et deux touchdowns, il permet à Cleveland de s’imposer (34-20) grâce à une fin de match à sens unique.

Mention spéciale: Josh Allen, Tyler Lockett, Alvin Kamara

Flop 3: Mitchell Trubisky clap de fin

Mitchell Trubisky (QB ; Chicago Bears): 128 yds ; 1 TD ; 1 Int

Après une première mi-temps dominée par les Falcons, Mitchell Trubisky commence la deuxième mi-temps par une interception. À ce moment là Chicago est mené (23-10) et le quarterback des Bears semble incapable de renverser la situation…

C’est à ce moment-là que le staff décide de lancer Nick Foles à la place de Trubisky. Et comme par hasard, ce changement va avoir un effet immédiat. Même si l’ancien magicien des Eagles se fait intercepter (de façon malchanceuse) sur son premier drive, il va totalement renverser la situation. L’ancien vainqueur du Superbowl va lancer trois touchdowns lors du dernier quart-temps. Chicago s’impose donc sur le fil (30-26) grâce à un Nick Foles providentiel.

Après ce scénario et même si Chicago est toujours invaincu après trois matchs, Mitchell Trubisky ne sera plus titulaire lors des prochaines journées. C’est désormais officiel et ce n’était de toute façon qu’une question de temps.

Nick Foles sera désormais titulaire au poste de quarterback. (crédit photo: 247 sports)

Sam Darnold (QB ; New-York Jets): 168 yds ; 1 TD ; 3 Int

Toutes les semaines, on se dit que les Jets ont touché le fond mais ils continuent de creuser… Sur ce match, Sam Darnold a eu la bonne idée de commencer la rencontre par une interception convertie en pick-6 par la défense des Colts. Le début du cauchemar.

Au final, le quarterback des Jets sera intercepté trois fois sur ce match pour deux pick-6. Evidemment difficile d’espérer quelque chose dans ces conditions et les Jets subissent une nouvelle déroute (36-7). Avec 12,3 points et 263 yards par match, Sam Darnold est à la tête de la pire attaque de la ligue.

DK Metcalf (WR ; Seattle Seahawks): 110 yds ; 1 TD

Le match de DK Metcalf est très correct et il a encore prouvé que son entente avec Russell Wilson était excellente. Mais à la fin du premier quart-temps, le receveur des Seahawks a commis une énorme erreur qui aurait pu coûter cher.

Sur une magnifique passe de 60 yards de Russell Wilson, DK Metcalf hérite du ballon et n’a plus qu’à parcourir quelques yards pour aller dans la end-zone. C’est à ce moment là que le receveur tombe dans la facilité. Il ralentit et commence déjà à lever les bras alors que le cornerback de Dallas revient à toute vitesse dans son dos. Trevon Diggs (le frère de Stefon) réussit à plaquer Metcalf dans la end-zone mais surtout il réussit à lui taper dans le ballon. Le ballon va donc en ballon mort et les Seahawks perdent la balle…

Heureusement, Seattle finira par s’imposer (38-31) grâce à un touchdown décisif de DK Metcalf mais dans un match aussi serré, il est interdit de commettre une telle erreur. En espérant que cela lui serve de leçon.

Mention spéciale: Dwayne Haskins, Kyler Murray, Lamar Jackson

 

Défenseur de la semaine: Aaron Donald est un mutant

Aaron Donald (DT ; Los Angeles Rams): 6 plaquages, 2 sacks, 1 fumble forcé

Il est actuellement le seul défenseur à pouvoir changer le cours du match de cette façon. Alors que les Bills menaient (28-10) et se dirigeaient tranquillement vers la victoire, Aaron Donald est entré en piste. Il a mis une pression folle sur la ligne offensive de Buffalo et sur Josh Allen qui a commencé à déjouer. D’abord intercepté, le quarterback des Bills a ensuite été écrabouillé par le défenseur des Rams qui lui a même arraché le ballon. Une action défensive de grande classe qui permet aux Rams de reprendre l’avantage (32-28).

Heureusement pour Buffalo, Josh Allen va réussir à reprendre ses esprits et il finira par donner l’avantage à son équipe sur le dernier drive du match (32-35). Mais cela n’enlève rien au match d’Aaron Donald qui a encore prouvé qu’il était un véritable phénomène physique.

Mention spéciale: Myles Garrett, Shaquil Barrett, Xavier Rhodes

 

Rookie de la semaine : Justin Jefferson s’envole

Justin Jefferson (WR ; Minnesota Vikings): 175 yds ; 1TD

C’est le premier coup d’éclat de l’ancien joueur de LSU. Son énorme saison 2019 (1540 yards et 18 touchdowns) et son titre NCAA avec les Tigers avaient conquis les Vikings, mais il devait encore convaincre sa nouvelle franchise sur le terrain. Choisi en 22ème position de la dernière draft, il a débarqué à Minneapolis avec la lourde tâche de remplacer Stefon Diggs.

Discret lors de ses deux premiers matchs (70 yards en deux matchs), il a explosé les compteurs contre Tennessee avec 175 yards et 1 touchdown ! Parmi les receveurs, seul la légende Julian Edelman a fait mieux avec 178 yards en semaine 2. Il a notamment profité d’un touchdown de 71 yards pour faire gonfler ses stats.

Mention spéciale: Tee Higgins, James Robinson, Brandon Aiyuk

 

Surprise de la semaine: Rex Burkhead le funambule

Rex Burkhead (RB ; New England Patriots): 49 yds ; 2 TD à la course + 49 yds ; 1 TD en réception

Au sol ou dans les airs, Rex Burkhead a été omniprésent lors de la victoire des Patriots contre les Raiders (36-20). Avec trois touchdowns lors de ce match, le coureur des Patriots, présent depuis 2017, a déjà égalé son record de la saison dernière.

Dans son style caractéristique et tout en puissance, il a été précieux pour son attaque et pour Cam Newton. Son quarterback l’a ciblé à 10 reprises : pas mal pour un running-back. C’est d’ailleurs le receveur de New England qui a fini avec le plus de réceptions et le plus de yards à la réception. Preuve de sa détermination sans faille, son touchdown sur une passe de son quarterback. Après réception, il a littéralement décollé pour atterrir dans la end-zone !

Mention spéciale: Andy Isabella, Ced Wilson, Allen Lazard



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
leo libero vulputate, mattis dictum quis libero