Tour de France

Tour de France 2024 : Primoz Roglic en dit plus sur son état

Le Tour de France 2024 sera lancé ce samedi 29 juin depuis Florence en Italie. Primoz Roglic fait partie des prétendants au podium final à Nice. Le Slovène s'est confié sur son état de forme.

Primoz Roglic rêve d'accrocher le Tour de France à son palmarès. Le Slovène aura fort à faire sur cette 111ᵉ édition avec la présence des deux grands favoris, Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard. Mais le coureur de la nouvelle équipe Red Bull Bora-Hansgrohe est tout de même satisfait de son état de forme avant le grand départ ce samedi à Florence.

“C'est l'été, je suis content de profiter de la chaleur, d'être là avec toute l'équipe, c'est vrai qu'on est loin d'être favoris, il y a de grands champions sur ce Tour, mais l'équipe a montré qu'elle est forte. Je vais bien, ces derniers jours ça allait, je n'ai plus de douleurs. j'espère qu'on sera tous performants pour montrer le cyclisme qu'on aime. Ma responsabilité, c'est de rouler, de tenter ma chance à 100 % pour le général, j'ai une super équipe autour de moi, je ne peux pas demander mieux,” explique-t-il dans un échange avec le journal l'Équipe.

Roglic sur Vingegaard  : “ce sera la première fois que je roule contre lui”

Après avoir quitté la Visma Lease a Bike à l'hiver, Primoz Roglic va retrouver son ancien coéquipier, Jonas Vingegaard. Le Danois arrive avec un état de forme incertain, qui n'a plus couru depuis sa chute sur le Tour du Pays-basque. Mais pour Roglic, il faut tout de même se méfier du double vainqueur sortant.

” Il a gagné les deux derniers tours, de France, et ce sera la première fois que je roule contre lui. Mais franchement je ne pense pas trop aux adversaires, m'adapter à ma nouvelle équipe, à ce nouvel environnement, c'est déjà un gros travail. Je pense à ça plutôt qu'à mes adversaires. Il y a des étapes de 200 kilomètres presque tous les jours. Je suis là avec une belle équipe derrière moi, pour aller le plus loin possible.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut