Tour du Limousin : Wackermann s’impose à Evaux-les-Bains

0
Ligue 1

Après une étape nerveuse et un final mouvementé, la victoire est revenue à Luca Wackermann pour cette étape inaugurale du Tour du Limousin. Longtemps courue sur un tempo assez calme, la course s’est fortement accélérée dans les vingt derniers kilomètres.

Un début de course classique et clame 

Créée très rapidement, la traditionnelle échappée du jour est sortie sans grande bagarre. Malheureusement pour eux, les quatre courageux du jour n’ont jamais obtenu une grande latitude. Ces quatre fuyards se nommaient : Tony Hurel (Saint-Michel Aubert 93), Iker Ballarin (Euskaltel), Sam Brand (Novo Norkisk) et le coéquipier du vainqueur Jan Petelin. En effet, avec seulement 6′ pour écart maximal, les échappés n’auront pas eu une grande marge de manœuvre. Une fois cette échappée formée, l’équipe UAE a rapidement pris la course en main afin de maintenir un écart raisonnable. Cette chasse n’aura tout de même pas empêché, les quatre échappés de se jouer les premiers grand-prix de la montagne. 

Tony Hurel et Iker Ballarin

Le fait : AG2R visse dans les 20 derniers kilomètres 

Alors que les échappés étaient déjà repris, l’équipe savoyarde a décidé de ne pas amener Fernando Gaviria sur un plateau. C’est donc tout naturellement qu’Alexis Gougeard a pris les choses en main au bas de la ligne d’arrivée. Une accélération suivie par son équipe et qui fut fatale quelques kilomètres plus loin au sprinter de l’équipe UAE. Une fois le favori absolu lâché, le final s’est débridé et de nombreux coups se sont formés. Orphelin de son sprinter, Rui Costa s’est également joint à la fête. 

Après cette phase assez chaotique de mouvements, on a retrouvé un vingtaine de coureurs dans un peloton en chasse derrière deux coureurs. Sortis en costauds Ferasse (Natura4Ever Roubaix-Lille-Métropole) et Wackermann (Vini Zabu KTM) seront toutefois repris à 5 km du but. Repris une fois mais pas deux. Voilà comment on peut résumer la fin de course de l’Italien. En effet, après s’être relevé et avoir été repris, l’Italien a attaqué de nouveau à 2 km de l’arrivée. Cette fois, l’attaque fut tranchante et elle fut également décisive. Il prit d’abord vingt mètres puis cinquante et ne fut cette fois jamais repris. 

L’Italien s’impose donc quelques secondes devant Jake Stewart, qui a lui remporté le sprint du peloton. Il déclare à notre micro : “C’était une course difficile, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et comment mes jambes répondraient. Sur le coup, je pensais avoir gagné, je suis forcément un peu déçu. Pourtant, j’étais devant quand Lucas Wackernann a attaqué, je ne sais pas pourquoi j’ai pensé qu’on était revenu. Après je suis tout de même très heureux de ma course.” 

David Gaudu rassurant

Malade et donc absent du Dauphiné, le Breton faisait sa reprise aujourd’hui. Particulièrement surveillé en raison de sa position extrêmement importante dans l’entourage de Pinot pour le tour, le jeune coureur a rassuré les observateurs sur sa forme. Présent dans le groupe qui s’est disputé la deuxième place, il est toujours dans le coup pour le général. Si cela est anecdotique, c’est un bon début pour le jeune grimpeur de la Groupama-FDJ. Reste donc pour lui à confirmer cette bonne forme avec des bonnes étapes jusqu’à vendredi.

Demain les sprinters devraient avoir un terrain plus propice sur la deuxième étape tracée entre Rouffac et Saint-Estèphe. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here