Un mercato efficace pour le LOSC

0
Crédits photo : Foot01
Ligue 1

Sans bruit, sans inquiétude ni panique avec le sentiment du devoir accompli. C’est comme cela que le LOSC a mis un terme à sa période des transferts. Une fenêtre de mercato inhabituelle que le club lillois a semblé gérer de bout en bout. Décryptage.

Le LOSC nouvelle version sans Osimhen et Gabriel

Dès la fin de saison avortée, l’environnement lillois savait qu’il allait devoir vendre certains joueurs.  Rien de plus normal pour garder l’équilibre économique d’un club, mais quels joueurs allaient être visés ? Le jeune espoir talentueux Boubakary Soumaré, la muraille Mike Maignan, le goleador Victor Osimhen, ou l’un des derniers remparts, le brésilien Gabriel. Les noms fusaient, les rumeurs enflaient mais comme prévu aucun joueur n’a été bradé. Convoité par de nombreux clubs anglais et italiens, Victor Osimhen a choisi de rejoindre Naples après mûre réflexion pour une somme avoisinant 71 millions d’euros + 10 millions de bonus.

Gabriel, convoité par ce même club napolitain a lui préféré prendre l’Eurostar et se poser dans le nord de Londres à Arsenal. Coût du transfert : 26 millions euros + 4 millions de bonus. Un total qui s’élève à 101 millions d’euros si l’on ajoute la dernière source de revenus du mercato 2020 amenée par Junior Alonso, transféré à l’Atlético Mineiro.

Rémy et Gaitan sont partis

Un chiffre qui montre l’énorme capacité de négociation du LOSC qui a également perdu deux autres joueurs. L’attaquant très en forme sur la fin de saison dernière, Loïc Rémy n’a pas réussi à trouver d’accord sur un renouvellement de contrat même si le joueur aurait voulu rester. L’autre départ, c’est celui de Nico Gaitan. L’argentin de 32 ans, qui n’a pas convaincu au sein du groupe lillois, a rejoint le SC Braga.

Des arrivées….mais de la stabilité

Botman impressionne

Durant cette période de transfert spéciale, le board lillois et son maître à jouer durant cette période Luis Campos, ont rapidement remplacé les partants. Sven Botman était déjà arrivé avant même que Gabriel ne rejoigne la Premier League. Ce grand gaillard, arrivé pour 8 millions d’euros de l’Ajax Amsterdam, n’a pas tardé à montrer toute l’étendue de son talent. Agressif et à l’aise dans les airs, le jeune hollandais de 20 ans se distingue aussi par ses tacles précis (8 tacles réussis où son équipe a repris la possession) et son aisance balle au pied, adoptée au sein de l’académie ajacide. Au terme des six premiers matchs, il contribue fortement à cette solidité lilloise. Deux buts encaissés en six matchs.

Yilmaz-David, nouveau duo d’attaque

L’attaque lilloise, elle aussi a connu grand renouvellement. Exit Osimhen et Rémy, c’est maintenant Burak Yilmaz et Jonathan David qui s’occupent de finir les actions du côté des Flandres. Si pour Yilmaz, l’adaptation s’améliore au fil des matchs, avec notamment deux buts sur les deux derniers matchs, Jonathan David, lui, a encore des difficultés.

Arrivé de Belgique, et plus précisément du club de La Gantoise pour 27,5 + 5 millions de bonus, le jeune canadien peine à se montrer décisif sur le terrain. Une seule petite passe décisive intervenue la semaine dernière contre Strasbourg pour Renato Sanches (0-3), laisse présager un retour prochain au haut niveau, lui qui n’avait plus joué depuis plus de 5 mois avant son arrivée en France.

Ikoné, Bamba and co sont restés

Si d’autres jeunes arrivées sont à dénombrer (Lihadji, Pizzuto, Kapi…), le LOSC a maîtrisé son mercato et n’est pas tombé dans la démesure, que ce soit dans le sens des départs ou des arrivées. En effet, pour cette nouvelle année européenne, le LOSC pourra toujours bénéficier des services des deux Jonathan Bamba et Ikoné, tous deux déterminés pour rester et briller.

Une décision suivie par Boubakary Soumaré, longtemps annoncé sur le départ, qui a su convaincre son président Gérard Lopez de rester pour s’imposer au cœur du jeu lillois. Luiz Araujo et Zeki Celik porteront également le maillot rouge et blanc cette saison. Un temps convoité par l’Atalanta Bergame, le latéral turque aura de nouvelles occasions pour se montrer, lui qui était en-dedans la saison passée.

En pourparlers pour l’arrivée d’Alfredo Morelos, buteur des Glasgow Rangers, les dirigeants n’ont pas cédé aux demandes écossaises, qui auraient pu bousculer l’équilibre financier du club, qui réalise un nouveau mercato dans le vert. Le club de la capitale des Flandres dispose d’un solde positif de 58,7 millions d’euros. Un solde dans la moyenne des deux derniers mercato estival où il affichait un solde positif de 60 millions d’euros à l’été 2018 et de 58 millions d’euros à l’été 2019.

Encore une fois, les Dogues ont réalisé un mercato intelligent et remarqué chez les observateurs. Les Dogues seront l’une des équipes à suivre cette saison, que ce soit en Ligue 1 ou encore en Ligue Europa.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here