Un Tour des Alpes 2019 moins montagneux que les années précédentes

0

Le 43e Tour des Alpes, anciennement Tour du Trentin, se déroulera du 22 au 26 avril 2019 avec cinq étapes accidentées au programme entre les Trentins Autrichiens et Italiens. Cette course est une des dernières épreuves de préparation pour le prochain Tour d’Italie.

Sur la ligne de départ, il y aura des beaux noms du cyclisme avec Christopher Froome, en quête de sensation, le Basque Pello Bilbao, le Requin de Messine Vincenzo Nibali, le Polonais de la Bora Rafal Majka, le Jurassien Alexis Vuillermoz ou encore Damiano Caruso.

D’abord, l’épreuve débutera par une étape de 144 kilomètres autour de Kufstein en terre Autrichienne. Le parcours sera bien vallonné avec un premier circuit de 21 kilomètres à faire trois fois via Angath et Schoich avec quelques bosses. Mais le circuit final à travers Hinterthiersee devrait permettre du mouvement entre les prétendants à la victoire avec une côte de deuxième catégorie à grimper deux fois.

Ensuite, le lendemain, direction l’Italie et Scena. Les concurrents auront trois difficultés à gravir dont le Passo Monte Giovo, long de 17,5 kilomètres en deuxième moitié d’étape qui culmine à plus de 2000 mètres d’altitude. La victoire d’étape devrait se jouer entre les puncheurs puisque la ligne d’arrivée sera située au sommet d’une côte de 5 kilomètres à 5,1 %.

Puis, la troisième étape sera courte de 106 kilomètres entre Salorno et Baselga di Pine. Là aussi, trois ascensions au menu. La montée de cinq kilomètres à 6,6 % vers Montagnaga devrait faire la sélection pour la victoire. Cependant, le sommet se trouvera à 4,5 kilomètres de l’arrivée et un regroupement restera possible malgré un final mal plat.

La quatrième étape vers Cles est un classique de la course par étapes avec les ascensions du très pentu Forcella di Brez – 6 km à 9,9 % , et le Passo Predala – 12 km à 6,4 % . Une arrivée en petit comité pourrait y avoir lieu puisque l’arrivée sera jugée après plus de 16 kilomètres de descente et 8 kilomètres de plat. Le petit coup de cul à Tassulo pourrait permettre à des outsiders de se faire la mal.

Enfin, l’étape la plus difficile ira de Kaltern – Caldaro à Bolzano sur 148,7 kilomètres. Deux belles montées seront à gravir : le Klobenstein et le difficile San Genesio, un col de plus de 10 km à 8,2 % de moyenne. Mais, comme la veille, la ligne d’arrivée sera en vallée après 17 km de descente et neuf de plats.

Après ces cinq jours de course éprouvants, on connaitra le nom du successeur de Thibaut Pinot, absent cette année.

Les 10 derniers vainqueurs :

2009 | BASSO Ivan

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here