Golf

Une semaine sur les greens : Westwood roi d’Europe, Fitzpatrick s’impose à Dubai

Clap de fin pour le Tour Européen cette semaine avec la dernière étape, la finale de la Road to Dubai, sur le circuit de Jumeirah qui devait sceller le destin d'une saison si spéciale, qui nous réservait un grand suspense pour ces derniers trous. Ces quatre derniers jours nous ont réservé de nombreux rebondissements, et sacrent deux anglais, à juste titre après une saison magnifique de Matthew Fitzpatrick, et une longévité admirable de Lee Westwood. Chez les femmes, l'US Open se déroulait cette semaine, et s'est achevé tardivement, très tardivement avec un jour de retard, en ce lundi soir heure française, après une météo (très) capricieuse dimanche.

Matthew Fitzpatrick, des promesses exaucées

Sur le parcours de Jumeirah, presque tous les joueurs sont passés par toutes les émotions cette semaine. Tous sauf un, le jeune Matthew Fitzpatrick, 26 ans, auteur d'une semaine d'une régularité exceptionnelle. Avec trois cartes à 68 et une à 69, l'anglais signe une carte totale de -15, et s'impose d'une courte tête devant son compatriote Lee Westwood, l'autre vainqueur de la semaine.

Crédits photo: Getty Images

Au terme d'une semaine où chacun a eu un jour sans, et où les espoirs français furent importants après la première place provisoire prise par Victor Perez au terme du Day 1, Matthew Fitzpatrick n'a pas eu de coup de mou.

Devant Lee Westwood et Viktor Hovland un peu tendres le premier jour, l'anglais a également devancé le leader de cette Road to Dubai avant le début du tournoi, l'américain Patrick Reed, auteur d'une carte magnifique de 64 vendredi, mais peu étincelant pour le reste. Le régulier de la semaine, le finlandais Valimaki, signe quatre cartes à 69, insuffisant pour le talent de l'anglais, promis à un magnifique avenir sur le tour mondial.

Pour ce qui est des français, après un deuxième jour catastrophique, Victor Perez, leader après le premier tour, a signé deux belles cartes pour finir à une très belle septième place, rivalisant avec les têtes d'affiche cette semaine. Les autres tricolores engagés ont moins marqué le tournoi, notamment Benjamin Hébert en grande difficulté en début de semaine, un peu mieux ce week-end.

Le présent surprise de la semaine, le français Matthieu Pavon ayant profité d'un test positif du français Langasque, a plutôt mal débuté avant de rendre deux belles cartes le week-end et conclure sa saison sur une belle note. Le dernier français engagé, vainqueur la semaine dernière, Antoine Rozner, a joué chaque jour de mieux en mieux avec un magnifique dimanche et une carte de 68 pour se classer à une belle 36è place.

Lee Westwood, le meilleur golfeur du tour européen en 2020

Sous le nom complexe de Road to Dubai, la compétition déterminant le meilleur joueur sur l'année civile 2020 du Tour Européen a gardé toutes ses promesses jusqu'au bout, et c'est l'anglais Westwood, qui grâce à sa deuxième place passe devant l'américain Patrick Reed, qui échoue une nouvelle fois à remporter cette compétition.

C'est le grand perdant de cette dernière étape du tour européen. L'Américain Patrick Reed ne décroche toujours pas le titre de meilleur joueur du tour européen. Une déception pour celui qui avait fait figure de favori toute la semaine.
Crédits photo: EPA

C'est la troisième fois que l'anglais quarantenaire devient le meilleur joueur du tour européen, symbole d'une longévité assez exceptionnelle, et reflet d'un joueur au professionnalisme inspirant.

Victor Pérez, qui démarrait cette semaine à la sixième place, s'est maintenu à ce rang grâce à sa bonne semaine et pourra construire sur cette très belle année pour viser plus haut dès la saison prochaine.

Une Kim en cache une autre à l'US Open

On avait quitté le circuit féminin du LPGA sur une victoire magistrale de la sud-coréenne Kim, c'est avec une nouvelle golfeuse sud-coréenne, du même nom, que le circuit LPGA s'est achevé ce lundi après une semaine chaotique, à l'image des journées des joueuses sur les greens.

Surprise de cette semaine, la sud-coréenne Lim Kim s'est imposée à Houston, grâce à un magnifique finish.
Crédits photo: Getty Images

Avec une journée de samedi parfaite, les conditions de jeu se dégradent très rapidement dimanche et les précipitations rendent le jeu impossible. La décision est prise par le board du tournoi à 14h heure américaine, le jeu ne reprendra que lundi matin, alors même que les favorites pour remporter le titre n'ont pas disputé un seul trou.

Le jeu reprend à 9h du matin outre-Atlantique, 15h heure française, pour voir une très belle bataille animée dans un haut de tableau bien restreint.

Entre la japonaise Shibuno, la thaïlandaise Jutanugarn, les américaines Khang et Olson, ainsi que les deux sud-coréennes Kim et la numéro 1 mondiale, Ko Jin-Young, la bataille fut féroce, mais c'est bien l'outsider coréenne Lim Kim qui l'emporte grâce à un magnifique birdie au trou numéro 18, s'offrir son premier majeur, et passer d'une place à peine dans le Top 100 à la 30è place mondiale. Une bien belle façon de conclure son année de golf.

Longtemps en tête de cet US Open, la japonaise Shibuno n'a rien pu faire face à la coréenne Lim Kim.
Crédits Photo: Getty Images

Du côté des tricolores, la semaine fut peu fameuse, avec d'abord des joueuses qui n'ont pas passé le cut à l'instar de Lucie Machirand avec deux tours pas assez performants. Agathe Laisne est également tombée après le Day 2, malgré une très bonne carte vendredi, avec un 70 insuffisant pour combler son décevant 78 de la veille.

La plus grande déception nous est venue de la meilleure représentante tricolore, en forme sur les derniers mois, Céline Boutier. Avec deux journées moyennes avec des cartes de 73, la française passe à un coup de jouer le week-end. Une grande déception pour celle qui aurait pu jouer les premiers rôles cette semaine.

Pauline Roussin Bouchard a elle passé le cut, mais a fini par s'écrouler samedi et lundi avec deux cartes beaucoup plus compliquées et terminer à une néanmoins prometteuse 46è place. Perrine Delacour termine meilleure française à la 40è place, à neuf coups au-dessus du par et 14 coups de la tête. Une déception pour celle qui s'était imposée dans le Top 20 à la veille de la journée de lundi.

Meilleure tricolore de la semaine, Perrine Delacour a beaucoup appris lors de cet US Open 2020. Crédits photo: J. Gross / AFP

Clap de fin pour les hommes avec aucun tournoi de prévu cette semaine sur le circuit PGA ou sur le Tour Européen. Nous retrouverons néanmoins le LPGA Tour avec le CME Group Championship qui débutera jeudi, avec un très beau plateau, la numéro 1 mondiale Ko Jin-Young, les soeurs thaïlandaises Jutanugarn ainsi que Perrine Delacour et Céline Boutier pour le clan tricolore.

Crédit Image à la Une : Golffile


Dernières publications

En haut