US Open (H) : Dominic Thiem enfin sacré

0
Thiem
Crédit image : New York Times
Ligue 1

Dans un match aussi fou que spécial, Dominic Thiem s’impose 2/6 4/6 6/4 6/3 7/6 en finale de l’US Open face à Alexander Zverev. L’Autrichien remporte donc son premier Grand Chelem et bouscule de nombreux chiffres.

Zverev départ canon

Contrairement à sa demi-finale, Alexander Zverev est arrivé sur le court Arthur Ashe avec de réelles intentions de victoire. L’Allemand démarre très fort en breakant deux fois l’Autrichien dans la première manche. Il paraît également largement supérieur dans le jeu tandis que Thiem n’a pas l’air dedans. Le n°3 mondial commet des fautes inhabituelles et ne frappe pas aussi puissamment qu’à l’accoutumée.

Durant la deuxième manche, le n°7 mondial continue de mettre la pression sur son adversaire. Thiem joue un peu mieux mais ce n’est pas suffisant pour bousculer l’Allemand, bien préparé pour l’événement. Zverev breake encore deux fois Thiem, mais se fait débreaker en fin de set. Alexander Zverev parvient tout de même à s’imposer 6/4 et à s’envoler vers le titre.

Alexander Zverev l’arroseur arrosé

Néanmoins, Zverev va subir un retournement de situation identique à sa demi-finale mais à son insu. Pourtant, l’Allemand démarre parfaitement en breakant à 2/1 comme lors deux derniers sets. Mais, Dominic Thiem va plus s’appliquer dans ses frappes et y mettre plus de puissance. Cela va lui permettre de débreaker immédiatement et de coller au score tout au long du set. Les deux joueurs sont loin de leur meilleur niveau mais proposent une confrontation plus serrée et compétitive qu’au début de leur face à face. Thiem va réussir à faire reculer Zverev et à plus le pousser à la faute pour obtenir le troisième set.

La quatrième manche marque le véritable début de la finale. Les deux joueurs se répondent coup pour coup, haussent leur niveau et n’arrivent pas à faire la différence aussi facilement. Zverev monte beaucoup au filet où il est infaillible, Thiem enchaîne les coups droits ravageurs, la fête commence enfin même si ça reste fluctuent. Un peu moins bien mentalement, Zverev va réaliser trop de fautes directes (12) pour espérer gagner les points importants.

Au bout des nerfs

Le dernier set du tournoi a dû faire faire plus d’une crise cardiaque chez les téléspectateurs. Allant de rebondissement en rebondissement, on avait l’impression que ce match n’allait jamais se terminer. Cette manche commence par deux breaks et nous rappelle que les services des deux joueurs ont culminé à des moyennes bien plus basses que d’habitude.

Ensuite, les deux prennent part à un combat aussi bien physique que mental où le plus persévérant ressortira vainqueur. Chaque point compte désormais et peu importe la manière. Plusieurs fois, Thiem joue avec le feu et les lignes. La vidéo montre plus d’une fois des balles bonnes d’un cheveu de la part de l’Autrichien. Néanmoins, Zverev a la première véritable occasion pour conclure le match en breakant à 5/3. L’Allemand gâche celui-ci avec plusieurs fautes grossières de fond de court. Plus tard, Thiem prend le dessus avec un break à 6/5. Au changement de côté il demandera l’aide du physio pour des crampes aux jambes. Cela ne joue pas en sa faveur puisque Zverev débreak à son tour et emmène cette finale folle au tie-break.

Zverev démarre fort en réalisant le mini-break à 2/0, avance de courte durée à cause de ses doubles fautes à répétition. Pétrifié par l’enjeu, les deux joueurs n’osent plus frapper et se contentent de pousser la balle dans le camp adverse. Zverev laisse l’avantage à Thiem avec sa 15e double faute à 5/3. Dominic Thiem se procure les premières balles de match à 6/4, sauvées par Zverev. Sa troisième est la bonne. Au bout du suspens Dominic Thiem s’impose 8/6 dans ce tie-break, après un revers trop croisé de Zverev pour remporter son premier Grand Chelem.

Dominic Thiem gagne son premier majeur après trois finales perdues. Il devient le premier joueur de l’ère Open à remonter un retard de deux sets à rien en finale de l’US Open. Il est également le premier joueur né dans les années 90 à remporter un Grand Chelem. Cela faisait quatre ans qu’un joueur hors du Big 3 n’avait pas remporté un Grand Chelem. Chapeau M. Thiem : tout votre travail paye enfin.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here