Catch

WWE : les résultats de Day 1

Dans la nuit du 1er au 2 janvier, WWE présentait son premier ppv de l'année, Day 1. En direct de la State Farm Arena d'Atlanta, le Main Event a couronné un nouveau champion de la WWE. De plus, Liv Morgan était à rien de battre Becky Lynch et de devenir championne de Raw.

Sheamus domine Cesaro et Ricochet tout seul

Dans le pré-show, Cesaro et Ricochet faisaient face aux nouveaux copains, Sheamus et Ridge Holland. Néanmoins, dans les toutes premières minutes du match, Ricochet retombe maladroitement sur le nez d'Holland. Ce dernier explose et saigne abondamment, écartant l'Anglais du match. Sheamus a donc dû gérer le match seul. Il résiste bien aux assauts de Cesaro même au Big Swing duquel il ressort tout de même bien sonné. Malgré l'handicap, Sheamus couvre Cesaro après un Brogue Kick dévastateur.

Les Usos conservent dans un excellent opener

Comme souvent, les Usos et le New Day ont ouvert un pay-per-view. Comme souvent, les deux équipes ont emporté le public dans un fantastique match. La première partie est un peu lente avec Kofi Kingston qui encaisse les coups. Toutefois, à partir de l'entrée de Xavier Woods, le match a pris une toute autre envergure. Les deux équipes ont recréé la magie qui leur est propre. La fin de match est très indécise. Kofi Kingston porte son S.O.S, les Usos enchaînent les superkicks et les splashs, le New Day applique leur finish d'équipe. Mais rien ne fonctionne. Les champions par équipe de SmackDown doivent aller puiser dans les réserves des grands de cette discipline pour l'emporter. Un étonnant 3D à la Dudley Boyz qui permet à la Bloodline de rester au sommet de la chaîne alimentaire.

Drew McIntyre fait respecter la hiérarchie 

Dans un match au schéma plutôt classique, Drew McIntyre a battu Madcap Moss grâce à son Claymore Kick. Pourtant, l'ami d'Happy Corbin a bien tenu face à l'ancien champion de la WWE. Néanmoins, l'écart de classe était trop grand. Cependant, la rivalité ne semble pas finie puisque dans les coulisses, Happy Corbin et Madcap Moss ont attaqué l'Écossais dans le dos. Au final, Corbin écrase une structure en métal sur le cou de McIntyre déjà encerclé par une chaise. Drew McIntyre devrait avoir quelques jours de repos.

RK-BRO toujours au top

La soirée se relance avec RK-BRO et les Migos qui sont chez eux à Atlanta. Randy Orton et Riddle défendaient leurs titres par équipe de Raw contre les Street Profits. Durant toute la rencontre, on sentait les quatre hommes heureux, notamment Orton et Montez Ford. Les deux ont dansé, pris le temps de jouer avec le public et un peu survendu à des moments. La vipère améliore son mythique RKO avec l'aide de Riddle pour remporter le match. En effet, Montez Ford a subi un pop-up RKO phénoménal. En après match, les deux équipes se serrent la main et célèbrent ensemble. Les Migos les rejoignent et échangent avec le public.

Edge donne la leçon au Miz

Dans le combat des revenants, Edge et le Miz ont repris leur marque. Un rythme lent qui convient aux deux hommes a surplombé le match. Les deux lutteurs misaient sur de la soumission pour remporter le match, sans résultat. Présente aux abords du ring, Maryse est intervenue plusieurs fois. Dans un premier temps, pour placer le pied de son mari sur la corde durant un crossface. Puis, dans un second temps pour donner un coup de sac dans la tête d'Edge. The Miz en a profité pour porter son Skull Crushing Finale, mais la Rated-R Superstar se dégage. À la surprise générale, Beth Phoenix débarque sauver son mari et contenir Maryse. Le hit couple n'est plus concentré sur le match. Edge enchaîne avec sa spear pour la victoire.

Becky Lynch résiste à la meilleure Liv Morgan

Dans un match très attendu, Becky Lynch et surtout Liv Morgan se sont données à fond. Curieusement, la challengeuse a dominé le combat. Liv Morgan a sorti de nouvelles prises hallucinantes. Elle a clairement repoussé ses limites et produit objectivement le meilleur match de sa carrière. Néanmoins, à l'expérience, The Man s'en sort grâce à son Manhandle slam. Lors du tombé, le plan était que Becky Lynch attrape les cordes avec son pied, mais l'Irlandaise se situait trop loin. Son pied n'a donc rien touché et sur le papier elle remporte le match “clean“.

Brock Lesnar a encore conquis

Quelques minutes avant le début du kickoff, la WWE a annoncé que Roman Reigns était testé positif au Covid-19 et donc ne pouvait être présent à Day 1. Son adversaire du soir, Brock Lesnar a donc été transféré dans le fatal-4-way pour le titre de la WWE. Après tout, il est agent libre et n'appartient à aucune écurie. Le fatal-4-way se transforme en fatal-5-way et les affaires se compliquent pour Big E. Le combat dure une dizaine de minutes. Toutefois, le chaos a largement le temps de s'installer. Bobby Lashley fait passer la bête incarnée à travers une barrière de sécurité. Seth Rollins et Kevin Owens s'associent pour prendre l'avantage. Big E traverse la table des commentateurs avec le All Mighty. Lesnar s'amuse avec ses proies en portant des German Suplex et des F5 à chacun.

En fin de match, Big E réalise son Big Ending sur Lashley. Le champion WWE ne tente pas le tombé et veut la bête pour lui. Il le place sur son épaule, mais Lesnar contre. Big E se retrouve sur les épaules de Brock Lesnar qui réussit son F5. Un seul aura suffi pour qu'il devienne le nouveau champion WWE. Une sorte de stupeur générale s'impose. Le multiple champion du monde gagne un nouveau titre après une démonstration de force. Après Kofi Kingston fin 2019, c'est un autre membre du New Day qui subit la perte de son titre majeur des mains de Lesnar.

Ce show ouvre 2022. Le prochain arrêt se situe le 29 janvier pour le Royal Rumble et le début de la route vers WrestleMania. Un rendez-vous à ne pas manquer !

Crédit photo : WWE


Auguste Amar

Rédacteur qui jongle entre le spectacle et les émotions des rings de catch, la folie de la NBA, l'imprévisibilité du tennis et la beauté du football.

Dernières publications

En haut