Impitoyable, le Bayern détruit le FC Barcelone et file en demies !

0
Ligue 1

Invraisemblable Bayern ! Opposés au FC Barcelone dans ce qui constituait le choc de ces quarts de finale de la Ligue des Champions, les Bavarois n’ont pas fait dans le détail ce vendredi soir pour se défaire facilement des joueurs de Quique Setien, à Lisbonne (8-2). 

Avant le début des hostilités, on se demandait légitimement si ce FC Barcelone avait les armes pour déstabiliser un Bayern Munich qu’on avait vu impressionnant dans tous les secteurs depuis la reprise de la Bundesliga, fin mai. Très loin de pouvoir en dire autant au regard de leurs dernières sorties, les coéquipiers de Lionel Messi se devaient de montrer à leurs supporters que la bouillie de football proposée ces dernières semaines n’était qu’un lointain souvenir, et que l’institution catalane était toujours capable de répondre présente dans les grands rendez-vous. Il n’en fût finalement rien…

Un début de match ouvert, avant la bascule côté bavarois

L’entame de rencontre est complètement folle. Au terme d’un premier relais avec Robert Lewandowski, Thomas Muller ouvre le score trois minutes seulement après le coup d’envoi (0-1, 3e). On se dit alors que cette soirée lisboète risque d’être particulièrement longue pour les blaugrana, déjà dépassés par les assauts allemands. Mais coup du sort, c’est David Alaba qui quelques instants plus tard dévie le ballon dans ses propres filets, pour permettre au FC Barcelone de rapidement recoller à un but partout (1-1, 7e).

Si les Catalans se procurent plusieurs grosses occasions par la suite, profitant des espaces laissés dans la profondeur par les joueurs de Flick, ce sont leurs adversaires qui vont finalement prendre le contrôle de la rencontre. Agressifs et déterminés à faire mal à l’arrière garde du Barça, les Bavarois frappent trois fois en moins de dix minutes. Perisic (22e), Gnabry (28e) puis Muller une deuxième fois (31e) profitent ainsi du travail collectif de leur équipe pour tromper chacun leur tour Ter Stegen, et assommer les barcelonais avant même le retour aux vestiaires (1-4).

Une humiliation historique

La deuxième mi-temps connaît un scénario similaire. Malgré la réduction du score de Luis Suarez juste avant l’heure de jeu (2-4, 57e), le Bayern Munich domine outrageusement dans l’entre-jeu, et continue de martyriser la défense catalane. Au terme d’une nouvelle chevauchée fantastique, c’est d’abord Alphonso Davies qui permet à Joshua Kimmich de refaire le break au tableau d’affichage (2-5, 63e), avant que l’addition ne se corse encore bien plus pour le FC Barcelone lors des dix dernières minutes. Comme en première période, les Munichois terminent très fort, notamment grâce à un Goretzka en état de grâce au milieu de terrain, en inscrivant trois nouveaux buts par Lewandowski (82e) et Coutinho par deux fois (85e et 89e), pour porter le score à 8-2. Irréel.

A l’instar de ce qu’on avait pu voir en début de saison du côté de Londres lorsque ce même Bayern avait laminé Tottenham (2-7), les hommes de Flick sont en mission et continuent d’impressionner tous les observateurs, tant cette équipe ne semble pas avoir de failles. De l’autre côté, ce revers historique met encore davantage en lumière les problèmes institutionnels auxquels est confrontée l’institution FC Barcelone depuis de nombreuses années maintenant. Si Quique Setien n’est évidemment pas le seul responsable, il est en revanche l’illustration des innombrables choix hasardeux de la part de la direction catalane. Au-delà d’un recrutement très souvent incohérent voir incompréhensible ces dernières saisons, le choix de prendre un entraîneur sans aucune expérience de gestion d’un vestiaire de cette envergure, et surtout dans l’incapacité d’imposer son style de jeu, sera une nouvelle fois sujette à débats.

Après cette prestation époustouflante, le Bayern Munich poursuit donc sa route, et devra vite remettre les pieds sur terre, avant la demi-finale qui les attend mercredi prochain (21h00), face au vainqueur de la confrontation entre Manchester City et l’Olympique Lyonnais.

Crédit photo de l’image en Une : Foot Mercato

 

Grégoire Allain

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here