Football

Nîmes – Angers : retrouver le chemin des filets et le goût du succès pour les Gardois !

Programmée à 15h ce dimanche, l’opposition entre Nîmes (18e) et Angers (11e) promet d’être relevée. Les hommes de Jérôme Arpinon espèrent mettre fin à une spirale négative de trois défaites consécutives. Quant à ceux de Stéphane Moulin une victoire leur permettrait de basculer dans la première moitié du classement. 

Le contexte

Qu’elle semble lointaine cette victoire des Crocos contre le Stade Brestois (4 à 0, le 23 août), en ouverture du championnat. A ce jour, il s’agit de leur dernier succès à domicile.

Une fois la courte euphorie estivale passée, nous retrouvons les Nîmois, au cœur de l’automne, en pleine bataille pour le maintien. En tant que barragiste, leur situation semble – déjà – alarmante avec seulement deux points d’avance sur Strasbourg (19e). Autre motif d’inquiétude : l’attaque en berne des gardois, muette depuis trois matches. Dans tous les cas, un réveil se fait attendre pour une équipe qui se déplacera, après la trêve internationale, à Reims (le 22 novembre) puis à Monaco (le 29 novembre). 

 

En face, ce sont des Angevins méfiants qui se déplacent aux Costières. Ils s’attendent à “une réaction de la part des Nîmois” comme l’a indiqué Stéphane Moulin, en conférence de presse ce vendredi. Avant de poursuivre sur l’adversaire du jour : “Ils restent sur une défaite (1 à 0 contre Metz) qui est restée en travers de la gorge de leur coach. Je suis dans le même état d’esprit.”

En effet, ses joueurs sont passés à côté de leur sujet face à Nice (0 à 3) le week-end dernier. Une contre-performance qui a poussée l’actuel 11e de Ligue 1 “à beaucoup travailler sur le plan tactique cette semaine” précisait Sada Thioub, de passage au micro après son coach.

Dans une situation comptable relativement confortable – 5 points d’avance sur le barragiste – Angers ne bouderait pas son plaisir de s’installer dans le top 10 du championnat avant une fin de mois périlleuse (réception de l’Olympique lyonnais le 22, déplacement à Lens le 29).

 

La clé du match : le premier acte

C’est l’axe d’amélioration de ces deux formations. Renaud Ripart, le couteau suisse nîmois,  l’a reconnu dès la fin du match perdu face à Metz :On a raté la première demi-heure et cela nous a coûté le match”. En effet, lui et ses coéquipiers ont couru après le score – avec le but de Gueye (15e)- sans jamais parvenir à recoller au tableau d’affichage. 

Un constat également effectué par l’entraîneur angevin : “Je sens, dans nos récentes premières mi-temps, que les joueurs ne sont pas bien. Qu’ils sont lourds, lents… “. Face à ce problème, il s’efforce de trouver une solution : “On est constamment en train de remettre en cause nos méthodes de fonctionnement pour les mettre dans les meilleures conditions.”

Une chose est sûre : cette opposition risque donc de démarrer pied au plancher. 

Compositions probables

Nîmes (4-4-2) : Reynet – Burner, Briançon, Landre, Paquez – Ripart, Deaux, Fomba, Eliasson – Roux, Koné.

Angers (4-2-3-1) : Bernardoni – Manceau, Traoré, Thomas, Doumbia – Amadou, Mangani – Cabot, Fulgini, Boufal – Diony.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
elit. dolor. Donec ut leo venenatis, Lorem ante. suscipit ultricies commodo