MotoGP : Dovizioso irrésistible au Qatar - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

MotoGP : Dovizioso irrésistible au Qatar

Alors qu’on espérait un exploit du Français Johann ZARCO, c’est finalement le très attendu, Andrea DOVIZIOSO, qui s’est imposé pour cette première manche du championnat du monde MotoGP 2018. Mais le français, finalement victime d’un problème de pneus, a été loin d’être ridicule et c’est même payé le luxe de mener la course pendant les trois quarts de la distance totale.

 

La victoire d’un souffle

C’est avec seulement 27 millièmes d’avance que l’italien Andrea DOVIZIOSO a remporté la course du Grand Prix du Qatar devant son et son principal rival de l’année dernière, Marc MARQUEZ qui aura su nous tenir en haleine jusqu’au dernier virage et la dernière ligne droite. L’officiel Ducati est pourtant mal parti mais il a su prendre son temps et remonter tranquillement jusqu’à la tête de la course. Il y a ensuite affronté Marc MARQUEZ, Valentino ROSSI et Johann ZARCO, puis après de belles batailles, il finissait par prendre la tête au 18e tours toujours sous la menace d’un Marc MARQUEZ très en forme. Même si le pilote espagnol a tout tenté jusqu’au dernier tour, Andrea DOVIZIOSO devient, avec cette victoire, le 2e pilote Ducati avec le plus de succès à son actif contrairement à son coéquipier, Jorge LORENZO qui, suite à un problème de frein, a dû se laisser tomber pour éviter l’accident grave.

crédit : fr.motorsport.com

Andrea DOVIZIOSO : « Je suis vraiment content de cette victoire car nous avons confirmé les améliorations apportées au cours de l’hiver et j’ai réussi à bien gérer ma course même si j’ai pris un très mauvais départ. Au premier tour j’ai dû relâcher les gaz sous peine de percuter Alex RINS mais ensuite j’ai commencé à remonter des places en essayant de ne pas user mes pneus et vers la fin, après avoir dépassé Johann ZARCO, j’ai essayé et j’ai réussi a creusé un petit écart sur MARQUEZ et ROSSI, mais je n’ai plus eu de grippe et je n’ai pas réussi à maintenir mon avance. Au dernier virage j’ai dû faire très attention parce que je savais que Marc MARQUEZ allait essayer de me dépasser et c’est ce qui s’est passé, il a fermé la porte encore plus qu’en Autriche et au Japon mais je l’ai dépassé à l’intérieur du vibreur et j’ai profité de la puissance de ma Desmosedici pour rester en tête. Encore une fois, c’est une grande satisfaction. »

Chez Honda on se frotte les mains

Marc MARQUEZ qui se sera battu pour la victoire jusqu’au dernier virage se montrait très satisfait de son rythme de course et était très content de cet excellent résultat sur une piste qui lui est habituellement défavorable.

crédit : motoservices

Marc MARQUEZ : « Quelle course ! Je suis vraiment content de notre 2e place car c’est l’une des pistes du calendrier où nous avons le plus de mal et après le test de pré-saison, nous savions à quoi nous attendre. Avec le pneu avant dur, je me débattais un peu dans les virages à gauche, mais avec le médium je n’aurais pas terminé la course. J’ai essayé de dépasser DOVIZIOSO dans le dernier virage mais il m’a battu. Honnêtement, je ne m’attendais pas à ça, mais je devais quand même essayer le coup pour voir si nous pouvions y arriver. A la fin, DOVIZIOSO a eu un petit plus et il mérite cette victoire. Même s’il était un peu en retrait au départ, je l’attendais, j’attendais le rouge ! Je savais que sa tactique était de pousser à la fin et quand il a passé ZARCO je me suis dit : Allons-y ! Je l’ai suivi et je suis presque tombé, mais c’était une belle course et un super spectacle. La chose dont je suis le plus satisfait c’est que cette fois nous avons pu rester avec lui dans la ligne droite et c’est très bien. »

Et si c’était l’année du 10e titre pour Valentino ?

Cette fois encore, le nonuple champion du monde Valentino ROSSI a prouvé à ses employeurs qu’ils avaient eu raison de lui faire confiance en s’octroyant la 3e place du Grand Prix inaugural devant son son coéquipier et même un Johann ZARCO des grands jours en début de course. Après s’être contenter de suivre la tête de la course, le pilote italien a commencé à attaquer les pilotes de tête au 11e tours, bien que jetant toutes ses forces dans la bataille, le pilote numéro 46 n’aura finalement pas réussi se rapprocher du duo infernal, Andrea DOVIZIOSO et Marc MARQUEZ, dans les derniers tours et aura dû se contenter de la 3e place.

crédit : www.moto-net.com

Valentino ROSSI : « C’était un super combat et une belle course. Sincèrement, l’année dernière c’était une plus grande surprise pour moi, on s’attendait moins à monter sur le podium. Avec la moto de cette année je me sens bien et je savais que je pouvais faire une bonne course. Mais on ne sait jamais si c’est suffisant pour le podium parce que nous étions 10 pilotes forts. J’ai essayé de pousser depuis le début parce que je suis partie de la troisième ligne, l’autre clé était les derniers tours, comme l’année dernière DOVIZIOSO et MARQUEZ étaient les plus forts sur la piste, je savais qu’ils avaient assez de réserve pour changer de rythme, mais j’étais très heureux de pouvoir les suivre et d’arriver aujourd’hui proche d’eux sur la ligne d’arrivée. Mais malheureusement, ce n’était pas suffisant pour la victoire mais le podium et une excellente façon de commencer. »

Battu mais pas abattu

Le Français Johann ZARCO a plutôt bien débuter sa saison en menant les 17 premiers tours d’une course qui en contenait 22. En difficulté avec ses pneumatiques, le pilote Tech3, a cependant dû abandonner la tête de la course sur la fin pour finir 8e. Même si ce résultat n’est pas idéal, il démontre tout le potentiel du pilote du team de Bormes-les-Mimosas.

crédit : Paddock GP

Johann ZARCO : « J’ai passé un bon weekend ! La course a été bonne. Partir de la pole position était une bonne sensation et une bonne occasion de se battre avec les meilleurs. J’ai pris un bon départ et je suis passé en tête parce que je voulais mener la course et j’étais très à l’aise devant. Je n’étais pas capable d’être plus rapide que les autres mais personne ne m’a dépassé. J’ai essayé de bien contrôler la glisse arrière et d’avoir toujours la possibilité de sortir correctement des virages, ce qui fonctionnait bien. Puis à 7 tours de la fin, j’ai essayé de pousser un peu plus pour créer un écart, mais déjà pendant la course j’avais une mauvaise sensation avec l’avant, ce que je n’avais pas ressenti pendant les essais. Et quand les autres m’ont rattrapé à 5 tours de la fin, j’ai vraiment compris que je ne pouvais plus utiliser correctement le pneu avant du côté droit, c’est pourquoi je ne pouvais pas me battre, c’était vraiment difficile, plusieurs fois j’ai failli tomber et finir 8e à la fin, c’est mieux que rien, parce que dans ces conditions, c’est bien de terminer la course. »

Ainsi que nous l’avions annoncé, les courses de MotoGP risquent de ressembler cette année à des courses de Moto3 pour le plus grand bonheur des fans de la catégorie. Il ne faut cependant pas oublier que ce circuit est particulièrement défavorable aux Honda qui sont pourtant présentes au nombre de 3 dans le TOP 7. Une performance qui indique que les machines de Tokyo pourraient bien être les motos les mieux nées cette année. Une chance pour notre Johann national qui semble être dans la short list des pilotes qui pourraient bien enfourcher la moto aux couleurs de Repsol l’année prochaine. Wait and see !

Le classement du grand prix du Qatar :

Pos.       Points   Num.     Pilote                                    Pays      Team                                                    Temps/Ecart

1             25           4              Andrea DOVIZIOSO        ITA         Ducati Team                                      42’34.654

2             20           93           Marc MARQUEZ              SPA        Repsol Honda Team                       +0.027

3             16           46           Valentino ROSSI               ITA         Movistar Yamaha MotoGP          +0.797

4             13           35           Cal CRUTCHLOW             GBR       LCR Honda CASTROL                      +2.881

5             11           9              Danilo PETRUCCI             ITA         Alma Pramac Racing                       +3.821

6             10           25           Maverick VIÑALES          SPA        Movistar Yamaha MotoGP          +3.888

7             9             26           Dani PEDROSA                  SPA        Repsol Honda Team                       +4.621

8             8             5              Johann ZARCO                  FRA        Monster Yamaha Tech 3               +7.112

9             7             29           Andrea IANNONE           ITA         Team SUZUKI ECSTAR                    +12.957

10           6             43           Jack MILLER                       AUS       Alma Pramac Racing                       +14.594

11           5             53           Tito RABAT                         SPA        Reale Avintia Racing                       +15.181

12           4             21           Franco MORBIDELLI       ITA         EG 0,0 Marc VDS                              +16.274

13           3             19           Alvaro BAUTISTA             SPA        Angel Nieto Team                            +19.788

14           2             55           Hafizh SYAHRIN                 MAL      Monster Yamaha Tech 3               +20.299

15           1             17           Karel ABRAHAM              CZE        Angel Nieto Team                           +23.287

16                           12           Thomas LUTHI                   SWI        EG 0,0 Marc VDS                              +24.189

17                           30           Takaaki NAKAGAMI       JPN        LCR Honda IDEMITSU                    +24.554

18                           38           Bradley SMITH                  GBR       Red Bull KTM Factory Racing      +31.704

19                           41           Aleix ESPARGARO           SPA        Aprilia Racing Team Gresini        +34.712

20                           45           Scott REDDING                 GBR       Aprilia Racing Team Gresini        +37.641

21                           10           Xavier SIMEON                 BEL         Reale Avintia Racing                       +46.706

Non classé

44           Pol ESPARGARO              SPA        Red Bull KTM Factory Racing      7 Tours

42           Alex RINS                            SPA        Team SUZUKI ECSTAR                    10 Tours

99           Jorge LORENZO                 SPA        Ducati Team                                     10 Tours

Poster un commentaire

Donec libero vulputate, velit, adipiscing venenatis