ADSORDM Ep. 1 : André-Pierre Gignac

0
Ligue 1

La réalité est dure à appréhender, tout le monde le sait. Mais grâce à l’imagination, on peut se dissocier d’elle, créer une histoire alternative, mais aussi créer sa propre histoire. Dans le football, comme dans tout autre sport, on peut dominer mais ne pas gagner, être prêt du but mais ne pas marquer, des situations qui peuvent provoquer la rage, la frustration, le dépit… Alors, pourquoi ne pas inventer une suite parallèle, qui nous donnerait des sentiments autres ?

Dans cette nouvelle série « Avec des Si, on refait des matchs », nous partirons d’un évènement qui aura marqué et touché des supporters, et créerons une fin différente.

Dans ce premier épisode, imaginons si… dans une certaine finale d’une quelconque compétition continentale, un tir sur le poteau était rentré ?

 




Crédits : Clive Rose/Getty Images[/caption]

 

10 juillet 2016, Finale de l’Euro 2016, France – Portugal. La France, jouant à domicile dans un Stade de France plein à craquer, peine à trouver le chemin des filets face à un Portugal privé de sa superstar Cristiano Ronaldo, sorti à la demi-heure de jeu suite à un tacle appuyé de Dimitri Payet, et résigné à rester sur la défensive, espérant un éclair de génie de son armada offensive sur les contre-attaques…

 

90 + 1' : André-Pierre Gignac reçoit le ballon à l'entrée de la surface de but, élimine Pepe d'un crochet dévastateur, et poursuit d'une frappe... Elle trompe Rui Patricio, touche le poteau, mais contre tout attente, elle RENTRE ! Alors que nous étions à quelques minutes de la fin de 90 minutes d'une finale fermée, l'attaquant des Tigres mexicains déverrouille la rencontre sur une tentative qui ne semblait pas puissante, mais suffisante pour battre le portier portugais ! Tout le banc côté français est venu célébrer le but avec l'ancien marseillais, même Didier Deschamps, attention à ce qu'il n'y perde pas une dent (y a pas de risque...). Sur le banc adverse, Fernando Santos est affalé sur son siège tandis que Cristiano Ronaldo tente de raviver un infime espoir chez ses coéquipiers pour tenter d'aller chercher ce but qui leur permettrait de jouer 30 minutes supplémentaires… Gignac a sûrement marqué le but de la victoire !

Crédits : Getty Sports

 

90 + 2': les Portugais engagent, mais envoient directement le ballon en touche près du poteau de corner pour tenter de faire pression sur une équipe encore en euphorie après son but peut-être salvateur. Kurzawa joue la touche vers Pogba, qui tente de se retourner pour faire avancer le ballon, mais se le fait subtiliser par Joao Moutinho, qui ne réfléchit pas, et centre pour Eder dans la surface de but. L'attaquant lillois le reprend d'une tête pleine de rage, et atterrit sur la barre transversale ! Ce coup de boule aurait pu redonner une once d'optimisme à la Seleçao. Pourtant a repoussé cette occasion sur la poteau supérieur ! Les cœurs des spectateurs du Stade de France s’arrêtent de battre à chaque touche de balle lusitanienne... Koscielny est à la retombée de ce ballon et dégage le ballon bien devant pour faire respirer ses compères : la tension est à son comble…

Crédits : TF1


90 + 3' : le Portugal monopolise le ballon dans cette dernière minute du temps additionnel, tandis que l'Equipe de France reste en bloc super-défensif pour éviter de se faire une quelconque frayeur... Fonte surprend tout le monde en armant une frappe à 35 mètres du but adverse, mais elle s'envole au-dessus des cages tricolores. Le capitaine et gardien joue sûrement le dernier ballon de cette rencontre haletante avec ce 6 mètres... oh non ! Il glisse pendant sa frappe (hommage suédois) et le ballon atterrit dans les pieds d'Eder (encore lui) qui n'a plus qu'à le propulser au fond des filets… Il réussit l’incroyable exploit de ne pas cadrer cette frappe en direction d’un but vide, Lloris les quatre fers en l’air à un mètre du poteau le plus proche ! Tous les Portugais s’étaient déjà levés pour fêter un but salvateur inattendu !

 

90 + 4’ : Fin de la rencontre actée par les trois coups de sifflet de Mark Clattenburg ! On est passé par tous les états, camps français et portugais confondus ! Mais la France est championne d’Europe 2016 ! 16 ans après leur sacre grâce au but en or de Trézéguet, Gignac marque le but décisif qui permet à l’Equipe de France de brandir son troisième Championnat d’Europe de son histoire  !

Crédits : Getty Sports

 

Après ça…

L'attaquant du Real Madrid a annoncé en conférence d'après-match qu'il arrête temporairement la sélection portugaise :

 

Après son sacre à l’Euro, Antoine Griezmann enchaîne les masterclass :

  • 10 buts et 5 passes décisives en 18 rencontres en Liga
  • 3 buts et 3 p. d. en Champions League

Il remportera alors le Ballon d’Or, devant Cristiano Ronaldo (2ème) et Lionel Messi (3ème), devenant ainsi le premier joueur de l’histoire de l’Atletico Madrid à remporter cette prestigieuse récompense individuelle.

Crédits : YouTube

 

Malheureusement, cette victoire à l'Euro 2016 a fait de l'Equipe de France la nation à battre durant la Coupe du Monde 2018 : dans le désigné "groupe de la mort" avec le Portugal, la Colombie et l'Uruguay, les Bleus ne verront pas la phase finale après deux matchs nuls contre les deux pays sud-américains avant de perdre la troisième et dernière rencontre contre les Lusitaniens sur un doublé d'un certain Eder…

 

Crédits : Shourouknews

 

Comme quoi, quand on essaie d'écrire un autre futur, le vrai passé nous rattrapera…




Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here