AJA : Les supporters dans l’espérance d’une montée

0
Comme à leur habitude, l'AJA, en reconstruction, a mal démarré sa saison. © Marion Boisjot
Ligue 1

Depuis le début des années 2010, l’AJA et son beau palmarès n’arrive pas à remonter en Ligue 1. Avec l’arrivée de Jean-Marc Furlan en 2019, connu pour ses montées, une reconstruction est lancée dans le club. L’ex-promu avec Brest et Troyes a relancé les espoirs Icaunais.

Avec 21 millions d’euros, le club Icaunais est l’un des budgets les plus importants du championnat. L’arrivée de Jean-Marc Furlan à l’été 2019 avait relancé les attentes des supporters. Cependant, l’ex-entraineur Troyen n’a su avoir mieux qu’une 11e place.

La saison précédente, le staff de J-M. Furlan a demandé des joueurs avec qui il avait travaillé. Les A. Coeff et Q. Bernard sont arrivés et ont pris une place de titulaire indiscutable. En plus de l’ancien latéral gauche du Stade Brestois, Mathias Autret vient d’arriver cet été. Il remplacera sans doute Mickaël Barreto, partant pour Ajaccio. Donovan Léon est aussi revenu de Brest dans le club qu’il avait emmené en finale de Coupe de France. Le n°2 à Brest a joué le plus de minutes durant les amicaux et a gagné la place de n°1 au détriment de M. Michel.

Résumé effectif et mercato : Toujours un recrutement de connaissances

Comme la Ligue 1, la Ligue 2 se termine brutalement en mars dernier. L’Association de la Jeunesse Auxerroise attrape une 11e place, à 20 points du champion, Lorient. L’équipe de J-M. Furlan gagne 8 fois seulement en 28 matches pour 10 nuls et 10 défaites. Les Bleus et Blancs manqueront de puissance offensive, excepté quand c’est pour revenir au score.

Suite aux quelques pertes sur blessure de recrues (G. Lloris) et cadres en défense (Souprayen), l’AJA continue son mercato dans ce secteur en recrutant à l’étranger. Intelligents, les Ajaïstes recrutent Jubal, défenseur central brésilien. En attendant la reprise du capitaine, Souprayen, Bernard reprendra sa place à gauche et Jubal devrait avoir une place de central droit. Comme Souprayen, le Brésilien est grand et pourrait être une arme sur les corners. 

Le jeune Alec Georgen (arrière droit) vient du club d’Avranches. Il a déjà à son palmarès l’Euro U17, gagné en 2015. Mais après avoir joué quelques minutes avec le PSG il y a deux ans, il s’est gravement blessé. Selon RMC, le club icaunais cherchait à se le faire prêter quelques saisons plus tôt. Pourtant, Carlens Arcus, 24 ans, est toujours indiscutable. Le titi Parisien devra « progresser sur l’aspect défensif » explique son nouvel entraineur. 

Jean-Marc Furlan cherche à mettre une équipe plutôt offensive avec, selon son système, un ou deux milieux défensifs. Confiant en B. Touré, il manque peut-être un coéquipier à l’international malien pour jouer à ses côtés. M. Autret jouera 10, suivi de Kevin Fortuné (ailier gauche), Furlan commence à trouver une charnière offensive. Plus bas se trouve un des Ajaïstes les plus techniques, influent dans le jeu depuis quelques saisons : Hamza Sakhi. 

Devant, l’AJA avait trouvé un 9 dès l’hiver. Entre Sorgić, victime de la pandémie il y a peu, et M. Le Bihan blessé durant l’intersaison, il ne reste plus que Begraoui. Les deux premiers ont eu une préparation amputée, à l’image de la saison dernière. Le jeune formé dans l’Yonne manque de jeu et son profil est atypique. Y. Begraoui est un pur renard des surfaces.

Le joueur à surveiller cette saison : Sonny Laiton

Crédit Photo : Instagram Sonny Laiton.

L’AJA commence très mal sa saison. Donovan Léon, recrue et nouveau gardien numéro 1 se fait exclure. Une saison qui démarre mal pour le club auxerrois mais intéressant pour son remplaçant : Sonny Laiton. Le jeune réunionnais formé dans l’Yonne joue ses premières minutes contre Sochaux, avant d’enchaîner à Châteauroux. Encore jeune, sa déconcentration peut encore lui faire défaut. Il a le profil d’un gardien imposant (1,91m)

Pronostic du classement : 10e

Comme beaucoup de clubs, l’AJA a eu un de ses amicaux annulé. Auxerre devait jouer contre les Bordelais à l’Abbé Deschamps ce 15 août. Un cas de Covid-19 dans le club a contraint son annulation. Dans les autres amicaux, les Icaunais gagnent chaque fois contre des clubs de divisions inférieures. Mais face au Mans et Orléans, récemment relégués de Ligue 2, l’AJA a respectivement gagné 3-2, perdu (1-0), et obtenu un nul (1-1). 

Jean-Marc Furlan a l’air d’avoir trouvé son équipe type dans un 4-2-3-1. Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont tous décisifs à chaque match. Ce n’est pas forcément négatif mais l’an dernier, Y. Merdji, souvent supersub, est l’un des plus décisifs notamment en fin de match. Mais son apport au collectif et à la défense n’était pas assez important.  

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here