ATP

ATP – Toronto : Opelka s’offre Tsitsipás et une première finale en Masters 1000

Reilly Opelka Toronto 2021

Reilly Opelka crée l’exploit à Toronto ! En demi-finale, le géant américain a remporté son bras de fer contre le 3e mondial Stéfanos Tsitsipás. Il s’impose en 3 sets (6/7 7/6 6/4) et se qualifie pour sa première finale en Masters 1000.

La première demi-finale du Masters 1000 de Toronto a accouché d’une sacrée surprise ! Trois mois après son étonnante apparition dans le dernier carré à Rome, Reilly Opelka joue une nouvelle fois les trouble-fêtes en se hissant en finale du tournoi. Le géant américain (2 m 11) a sorti une énorme performance en s’offrant le 3e mondial Stéfanos Tsitsipás en 3 sets et 2 h 32 de jeu (6/7 7/6 6/4).

Opelka trop fort au service

Opelka a construit son succès sur la qualité exceptionnelle de sa mise en jeu (17 aces, une seule balle de break concédée) et sa capacité à prendre l’initiative dans l’échange (46 coups gagnants contre 23 pour Tsitsipás). Son jeu vers l’avant a notamment été l’une des clés pour ne jamais subir les coups de boutoir du Grec (25/31 au filet). Fort de ces certitudes étalées tout au long du match, Opelka s’est aussi montré le plus solide sur la fin de match pour réaliser l’unique break de la rencontre à 3/3 dans le troisième set. Un break décisif qui lui donne un ticket pour sa première finale en Masters 1000. Il y affrontera le 2e mondial et tête de série n°1 du tournoi Daniil Medvedev.

Avant cet épilogue, le match a été une affaire de jeux décisifs. Les deux joueurs se montraient imprenables sur leurs jeux de service, ne concédant aucun break dans les deux premiers sets. Le premier tie-break est gagné avec autorité 7/2 par Tsitsipás. Le Grec est alors impressionnant de maîtrise. Le second est cependant remporté 7/4 par Opelka. Ce dernier a notamment profité d’une double faute fatale du 3e mondial à 5/4.

Frustré, Tsitsipás en casse alors sa raquette de rage. Le Grec n’aura finalement jamais trouvé la clé en retour, constamment gêné par les variations de l’Américain sur son service. En l’absence du Big 3, il manque une belle occasion de marquer son territoire et les esprits à quelques semaines de l’US Open. Il s’est toutefois remis dans une bonne dynamique avant d’aller à Cincinnati.

Crédit photo en une : Getty Images
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire