ATP

Roland-Garros (H) : Novak Djokovic, la Terre à ses pieds

Au terme d’un match complètement fou qui aura duré quatre heures et onze minutes, Novak Djokovic est venu à bout de Stefanos Tsitsipas en cinq sets (6/7 2/6 6/3 6/2 6/4). Il remporte là son deuxième Roland-Garros et son dix-neuvième titre du Grand Chelem.

Un premier set historique

 Le niveau atteint par les deux joueurs dès le début de match est gargantuesque. Après un jeu difficilement remporté par Tsitsipas d’entrée, les deux joueurs enchaînent assez rapidement leurs jeux de service jusqu’à 5/4 pour le Grec.

C’est alors que Tsitsipas obtient une balle de set sublimement sauvée par Novak Djokovic qui break dans la foulée. En un rien de temps, le Serbe sert pour le set. C’était sans compter sur la fougue de la jeunesse. Stefanos Tsitsipas lâche ses coups et force Djokovic à rater. Tie-break, c’était inévitable. Dans ce jeu décisif, le scénario est aussi fou que l’ensemble du set. Stefanos Tsitsipas remporte les quatre premiers points avant de s’effondrer et de perdre six des sept suivants.

Le Grec va ensuite se transcender. Après avoir sauvé une balle de set à son tour, il finit par remporter cette première manche huit points à six sur une faute directe de Novak Djokovic.

Dans le second set, le Serbe n’y est plus. L’envie et la précision lui font défaut tandis qu’au même moment Stefanos Tsitsipas vole sur le court. En 35 minutes, Tsitsipas s’impose 6/2 et ne perd que cinq petits points sur son service. Avant de sombrer dans les minutes qui suivent…

Un revirement total de la situation

Après une pause au vestiaire, Novak Djokovic retrouve la constance et le sérieux qu’on lui connait. Cette zone qui le caractérise, qui le rend imperturbable. En mission, il devient impassable et finit par breaker le Grec sur sa cinquième occasion à 2/1. Break qu’il ne perdra plus du set. En cinquante minutes, Novak Djokovic est de retour et le match est totalement relancé.

Dans la quatrième manche, c’est un non-match. Tsitsipas n’y arrive plus. Chaque jeu de service est compliqué quand en parallèle le Serbe déroule. 39 minutes et quatre points perdus sur son engagement. C’est désormais certain, nous aurons le droit à un set décisif. Le premier en finale depuis la victoire de Gastón Gaudio en 2004.

Et à la fin, c’est Djokovic qui gagne

Ce cinquième set restera dans l’histoire de Roland-Garros, à tout jamais. Là où Djokovic n’a de cesse d’impressionner, Stefanos Tsitsipas retrouve tout le talent qui l’a personnifié lors des deux premiers sets. Le combat aura tenu toutes ses promesses.

Mais celui qui aura le plus bataillé sur ses jeux de service aura fini par craquer. Sur son deuxième jeu de retour, la troisième balle de break du set est la bonne pour Novak Djokovic. Lui qui ne concèdera pas la moindre balle de break de la dernière manche finit donc par s’imposer six jeux à quatre.

Avec ce dix-neuvième titre du Grand Chelem, Novak Djokovic rentre encore un peu plus dans la légende. Il devient le seul joueur de l’histoire à avoir remporté à au moins deux reprises chaque Grand Chelem et revient à une longueur de ses concurrents de toujours Roger Federer et Rafael Nadal. Qui plus est, il est encore en course pour réaliser le Grand Chelem calendaire…

Crédits Photo: France 24

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire