Bilan F1 2019: McLaren, le retour aux affaires

0

Après une saison 2018 en demi-teinte, McLaren a réalisé en 2019 une année de qualité. Derrière les trois mastodontes que sont Ferrari, Mercedes et Red Bull, voici un retour sur une année fructueuse.

Une montée en puissance peu à peu

Tout d’abord, le début de saison de McLaren a été délicat où elle marque peu. C’est à partir du Grand Prix d’Espagne où Carlos Sainz a enchainé une série de 52 points ce qui a placé l’écurie anglaise sur orbite.

De son côté, Lando Norris tente de trouver une certaine régularité. Son pilotage lui permet d’être constant. Par exemple au Grand Prix de France, il se retrouve  en confrontation face à Kimi Raikkonen ou encore Nico Hülkenberg en fin de course.

Au cours de la 2e partie de saison, McLaren connaît un début de reprise difficile où elle inscrit seulement 7 points en 3 courses (même si en Belgique Lando Norris était sur le point de finir 5e avant que son moteur lui fasse faux bond). C’est à partir du Grand Prix de Russie que McLaren sera à chaque fois dans les points (hormis au Mexique où Sainz termine 13e hors des points).

Pendant que Renault patauge, avec une disqualification au Grand Prix du Japon la 4e place au constructeur ne faisait plus de doute.

Stats

En 2018, l’écurie de Woking a pris 62 points avec Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne. En 2019, McLaren a inscrit 145 points. Avec une meilleure fiabilité, la structure anglaise a fait un sacré bond en avant.

Le fait du volant : le podium au Brésil

Avec des courses pleines, McLaren s’est peu à peu affirmé comme la meilleure écurie du reste du plateau. L’écurie anglaise a été même récompensée de son travail sur les terres du regretté Ayrton Senna .

Si elle a été aidée par de nombreuses circonstances de courses (double abandon de Ferrari et casse moteur pour Valterri Bottas), Carlos Sainz a profité de la pénalité de Lewis Hamilton pour être sur la 3e marche du podium.

Seulement, cela a été déclaré après la remise des trophées. Toutefois, McLaren en a que faire et décide d’investir le podium pour que son pilote célèbre, en compagnie de l’équipe.

Le spin de la saison : L’abandon de Norris lors du dernier tour à Spa

S’il y a bien une course au McLaren peut s’en mordre les doigts c’est lors de la course en Belgique.

Classé 11e en qualification Lando Norris entame  dans le dernier tour en 5e position. Par ailleurs, il était proche de signer son meilleur résultat dans sa jeune carrière de pilote en Belgique. Seulement le moteur l’abandonne. Bien dommage, même s’il n’est pas responsable en soi.

En 2020, McLaren devra refaire une même saison avant de revenir chez son motoriste historique en la personne de Mercedes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here