Coupe du monde

C’est quoi le match des coiffeurs ?

match des coiffeurs

C'est quoi le match des coiffeurs ? Vous savez, cette expression que l'on emploie en fin de phase de poules d'une compétition. Une chose est sûre, cette rencontre-là a souvent la particularité de faire jouer les habituels remplaçants. Alors que la France a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, ce sont bien les coiffeurs qui devraient débuter contre la Tunisie.

Mais du coup, qu'est-ce que cela veut dire “match des coiffeurs” ? Cette expression n'est pas apparue du jour au lendemain dans le vocabulaire du foot. Heureusement, il y a plusieurs hypothèses qui existent pour tenter d'apporter des réponses. La première d'entre elles est plutôt logique. Lors de la Coupe du monde 1958, les remplaçants auraient été surnommés “les coiffeurs“. En Suède, pendant que Just Fontaine plantent treize buts en un mondial, les joueurs sur le banc de touche n'ont pas grand chose à faire. En même temps, les changements ne sont pas encore autorisés à l'époque. Par conséquent, seulement quinze joueurs sur vingt-deux ont l'honneur de démarrer un match. La légende raconte alors que les sept remplaçants s'occupaient en coupant les cheveux des titulaires.

UN SENS ÉTYMOLOGIQUE POUR DÉFINIR LE MATCH DES COIFFEURS

Cependant, il y a peut-être une explication plus rationnelle à tout cela. Une signification qui se cacherait dans l'origine du mot “coiffeur“. En 2010, le spécialiste de la langue française, Gilles Guilleron, avait apporté quelques précisions dans un article du Parisien. Après plusieurs recherches dans son ami le dictionnaire, voici ce qu'il déclarait à l'époque : “En fait, on doit cette appellation au verbe coiffer, au sens de battre, prendre le dessus sur son rival. Dans le foot, les coiffeurs sont ceux qui attendent de coiffer les titulaires, c'est-à-dire de prendre leur place“. L'idée ici tourne plus autour d'un aspect concurrentiel qu'autre chose. Il est vrai que chaque joueur aimerait débuter tous les matchs d'une Coupe du monde. Mais dans cette définition, le remplaçant verrait le titulaire comme un ennemi. Or, pour remporter une compétition internationale, c'est important de créer une bande de copains.

LES COIFFEURS DE DIDIER DESCHAMPS

Le match contre la Tunisie ce mercredi devrait permettre à Didier Deschamps de faire tourner son effectif. Après deux victoires, en autant de rencontres disputées, les Bleus s'apprêtent à disputer cette partie en étant déjà qualifiés pour la suite de l'aventure. Si le sélectionneur a déjà avoué ne pas aimer ce terme de “coiffeur“, il y a pourtant de fortes chances qu'il ménage certains titulaires. Et tout cela ? Eh bien cela profiterait aux remplaçants. Mais quels étaient les coiffeurs des dernières compétitions sous l'ère Deschamps ?

  • Coupe du monde 2014, France – Équateur : Hugo Lloris, Mamadou Sakho, Blaise Matuidi, Paul Pogba, Antoine Griezmann et Karim Benzema ont été accompagnés par des coiffeurs de haut niveau. Laurent Koscielny, Bacary Sagna, Lucas Digne, Morgan Schneiderlin et Moussa Sissoko ont profité de ce match pour s'offrir une titularisation en Coupe du monde. Malheureusement pour eux, ils ne feront pas mieux qu'un match nul. 0-0.
  • Euro 2016, France – Suisse : Cette fois-ci, Yohan Cabaye, Moussa Sissoko, Kingsley Coman et André-Pierre Gignac étaient les heureux lauréats de cette promotion 2016. Or, comme ceux de la promo 2014, ils n'ont pas fait mieux qu'un simple 0-0.
  • Coupe du monde 2018, France – Danemark : Pour la première fois, DD a changé son gardien pour le troisième match. Ainsi, Steve Mandanda a disputé la rencontre en compagnie de Presnel Kimpembe, Djibril Sidibé, Steven N'Zonzi, Thomas Lemar et Ousmane Dembélé. Ces derniers ont suivi la tradition en s'offrant un 0-0 pas très beau à regarder.

Les titulaires mercredi auront donc le défi de faire mieux que les trois derniers matchs des coiffeurs. Avec trois zéro, ils ont ainsi l'occasion d'être les premiers à marquer dans cette rencontre type. Kingsley Coman, Eduardo Camavinga ou encore Matteo Guendouzi et Marcus Thuram sont pressentis pour démarrer la rencontre. En face d'eux, la Tunisie jouera sa survie dans cette Coupe du monde 2022.


Theo Wargnier

Fan de Sport avec un grand S je prends du plaisir à écrire sur l'actualité sportive :) Je suis adepte du groundhopping et à la recherche de grosses ambiances. À noter que je supporte Nancy et Arsenal !

Dernières publications

En haut