Auto/Moto

“C’est très difficile”, Théo Pourchaire lucide sur son avenir en F1

Récemment engagé en Indycar, Théo Pourchaire poursuit sa saison loin de la Formule 1. Même s'il garde cet objectif dans un coin de sa tête, tout en sachant à quel point il est difficile à réaliser.

Théo Pourchaire continue sa saison de découverte. Obligé de s'exiler après son titre en Formule 2 la saison dernière, le Français a d'abord été engagé en Super Formula au Japon, avant d'être débauché par Arrow McLaren en Indycar. L'écurie a choisi le pilote tricolore pour remplacer David Malukas lors des manches de Long Beach et Barber, l'occasion pour Pourchaire de s'essayer à une nouvelle catégorie en sport automobile.

“L'IndyCar était déjà sur ma liste l'an dernier. C'est quelque chose que je voulais faire”, a confié le Français. Celui qui est aussi réserviste pour l'écurie Stake en Formule 1 espère ainsi donner de l'épaisseur à sa future candidature en Formule 1, objectif qu'il garde toujours dans un coin de sa tête.

“C'est très, très difficile”

Car, malgré ses expériences en Super Formula et en Indycar, Théo Pourchaire conserve le même but : faire sa place en Formule 1. Lucide, le Français sait à quel point cet objectif est difficilement réalisable. “C'est très, très difficile, parce que j'ai le sentiment qu'il n'y a pas beaucoup de nouveaux pilotes en F1 de nos jours”, a-t-il observé, constatant que la grille se renouvelait de moins en moins au fur et à mesure des années.

Malgré ces difficultés, Théo Pourchaire garde espoir et sait que la porte est loin d'être fermée pour lui. “J'ai le sentiment d'avoir beaucoup de temps devant moi car parfois les gens l'oublient, mais je n'ai que 20 ans”, a-t-il rappelé.

Onzième sur la ligne d'arrivée à Long Beach pour ses débuts en Indycar, le Français doit encore disputer l'étape de Barber. S'il continue à performer, il pourrait attirer l'œil de certaines écuries, encore en quête d'un nouveau pilote pour la saison 2025.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut