Tennis

Emma Raducanu, état de forme avant de défendre son titre à l’US Open

Sacrée à la surprise générale il y a désormais presque un an, Emma Raducanu a défrayé la chronique du tennis féminin en septembre dernier. Sans perdre la moindre manche à New York, alignant dix victoires consécutives car ayant du passer par les qualifications, celle qui n'avait pas encore 19 ans s'est offert son premier Grand Chelem en carrière pour faire basculer sa carrière dans une autre dimension, lui octroyant un nouveau statut difficile à assumer. Etat des lieux et bilan de la “saison d'après” de la Britannique et focus sur les ambitions sportives qu'elle peut avoir pour cette édition 2022 de Flushing Meadows. 

Des performances sportives en demi-teinte et sans victoire “référence”

Avec 26 matchs disputés depuis son sacre à New York, la Britannique n'a pourtant jamais enchaîné trois succès consécutifs. Encore pire, si l'on excepte le tournoi “mineur” de Cluj disputé en octobre 2021, Emma Raducanu a enchaîné cinq défaites sur les six matchs suivant son titre.

Depuis mars 2022, le bilan s'est presque équilibré et certains matchs font encore penser que la Britannique est une joueuse encore capable de rivaliser avec les meilleures. En s'offrant une Garcia pas dans sa meilleure forme à Indian Wells en mars dernier ou lors des deux tournois sur terre battue à Stuttgart et Madrid où elle a atteint le troisième tour, la dernière championne de l'US Open a semblé retrouvé quelques couleurs mais qui ne lui ont pas permis de passer deux tours ni à Roland Garros, ni à Wimbledon.

En débutant sa préparation à la défense de son titre à Washington cette semaine, il sera intéressant de découvrir son niveau sur dur extérieur, surface sur laquelle elle se prépare depuis désormais un mois et son élimination à Londres.

Une activité intense en dehors des courts

Sur le plan du business, l'année d'Emma Raducanu s'est avérée très fructueuse. Surfant sur son titre et son image de “golden girl”, la championne a multiplié les partenariats (Evian, Vodafone, HSBC, British Airways ou encore Porsche).

S'il ne fait aucun doute que l'influx nerveux à gérer ce genre d'activités ne l'a pas aidé à se concentrer sur le tennis, il fait désormais partie de la carrière des meilleures tenniswomen du monde qui deviennent ambassadrices de nombreuses marques cherchant à s'afficher avec les stars du moment.

Peut-elle vraiment espérer défendre son titre avec des ambitions ?

Sans résultat significatif cette saison il semble compliqué d'envisager la Britannique capable de répéter sa prestation de l'an dernier. Il faut néanmoins signaler que la surprise de la saison dernière pourrait tout autant rééditer une performance exceptionnelle en surfant sur la confiance engrangée.

Capable de rivaliser avec les meilleures mais sans aucune référence pour enchaîner les victoires, atteindre la deuxième semaine dans un état de forme convenable est la plus grande inconnue pour la Britannique à New York. Sa préparation avec Washington puis Toronto et Cincinnati sera décisive pour jauger son état de forme et lui permettre de retrouver du rythme. Celle-ci démarrera dès demain et un premier tour dans la capitale fédérale américaine face à la locale Louisa Chirico.

Dernières publications

En haut