Euro 2020

Euro 2020 (Gr. B) – La Belgique testée d’entrée par la Russie

Après l’ouverture de l’Euro 2020 hier soir à Rome, les Belges, candidats au titre final, lancent leur compétition face à la Russie ce soir.

Favoris évidents du groupe, prétendants naturels à la victoire finale, les Belges débutent ce soir leur quête pour l’Europe avec un vrai match test. À partir de 21 h , les Diables rouges devront se débattre des Russes pour lancer leur campagne, le tout à Saint-Pétersbourg au Stade Krestovski. Mais pour leur match d’ouverture, les coéquipiers de Romelu Lukaku ne seront pas au complet. Sous les ordres de Roberto Martinez, ceux-ci devront faire sans leur maître à jouer ce soir en l’absence de Kevin De Bruyne. Blessé, le joueur de Manchester City n’a pas fait le déplacement en Russie avec ses compatriotes, tout comme Axel Witsel.

Eden Hazard face à la Croatie le 6 juin dernier. / Crédit photo : Getty Images

Eden Hazard dans le onze ?

Mais le cas d’Eden Hazard reste quant à lui moins évident. Après une saison parsemée de blessures avec le Real Madrid, l’attaquant à affirmé au média belge RTBF que sa titularisation d’entrée “sera le choix du coach” et qu’il n’est “pas encore à 100 %” après une seule semaine complète d’entraînement. Face à la Croatie le 6 juin, l’ancien joueur de Chelsea n’a foulé la pelouse qu’une dizaine de minutes.

Alors, après une éviction décevante face aux Pays de Galles à l’Euro 2016 et une sortie cruelle face aux Bleus à la Coupe du monde 2018, la génération dorée de la Belgique lance aujourd’hui une nouvelle quête pour ce premier titre qui lui manque tant et pourra tout de même compter sur plusieurs cadres. Outre Lukaku, meilleur buteur de l’histoire de la sélection, l’équipe pourra aussi compter sur la titularisation de Thibault Courtois dans les cages ou encore du Napolitain Dries Mertens et du Madrilène Yannick Carrasco.

Yanncick Carrasco face à la Croatie / ©Maxppp

Au-delà des incertitudes liées aux pépins physiques de certains joueurs, les Belges n’ont pas non plus été rassurés par leurs matchs de préparation. Avant de s’imposer sur le plus petit des scores face à la Croatie (1 – 0), les coéquipiers de Youri Tielemans avaient concédé le match nul face à la Grèce (1 – 1). Malgré cela, les matchs de préparation ne représentent que rarement le niveau de jeu d’une équipe une fois la compétition lancée et le récital offensif de l’équipe face à la Biélorussie en mars peut aussi être un motif d’encouragement (8 – 0).

La Russie veut jouer les trouble-fêtes

Mais face aux favoris de ce groupe B se dresse donc la sélection de Stanislav Tchertchessov. Menée par le Monégasque Aleksandar Golovin, la Russie rêve de retrouver l’engouement qu’elle avait connu en 2018 grâce à son parcours époustouflant au mondial. “De Bruyne est une grande perte pour la Belgique” a logiquement estimé le capitaine russe Artem Dzyuba en conférence de presse. “La Belgique a ses problèmes et nous avons les nôtres” affirmait quant à lui le sélectionneur russe, qui reconnaît les qualités du groupe adverse dans son ensemble.

Aleksandr Golovin sera la maître à jouer de la Russie / Crédit photo : (F. Faugère/L’Équipe)

Si la Russie a ses problèmes, c’est bien car son jeune Andrey Mostovoy, qui évolue au Zénith Saint-Pétersbourg, s’est vu testé positif au Covid-19 hier, la crainte d’une transmission à d’autres membres de l’équipe étant donc présente dans toutes les têtes malgré les tests négatifs du reste du groupe. L’historique des confrontations des deux équipes n’est pas non plus à l’avantage de la sélection. Défaits 3 – 1 puis 4 – 1 par la Belgique en 2019 lors des qualifications, il faut remonter en 2017 pour voir la Russie faire jeu égal face aux Diables rouges lors d’un spectaculaire 3 – 3 en amical.

Récemment, les résultats de la sélection russe ont d’ailleurs été en dents de scie. Sur ses dix dernières rencontres, quatre ont tourné en sa faveur face à la Hongrie, la Bulgarie, la Slovénie et Malte. Mais hormis ces succès et trois matchs nuls, la Russie a aussi connu une défaite face à la Slovaquie et la Turquie mais surtout une claque face à la Serbie en clôture de son année 2020 (5 – 0). Pour s’imposer ce soir, les hommes de Tchertchessov devront donc compter sur une bonne performance de leur défense expérimentée composée notamment de Semionov et Fernandes.

Les compositions probables

Pour la Belgique : Courtois – Denayer, Vertonghen, Castagne, Alderweireld, Dendoncker – Chadli, Mertens, Tielemans, Carrasco – Lukaku

Pour la Russie : Shunin – Zhirkov, Fernandes, Semionov, Dzhikiya – Zobnin, Ozdoev, Barinov, Kouzyaïev, Golovin – Dziouba

Pour profiter de cette rencontre, rendez-vous à partir de 21h sur BeIn Sports ou en clair sur M6. 

Crédit photo : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire